Santé

Syndrome des jambes sans repos: douleurs et fourmillements

Syndrome des jambes sans repos: douleurs et fourmillements

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

Syndrome des jambes sans repos: douleurs et fourmillements

Vous avez des fourmillements, des picotements ou des douleurs dans les jambes au coucher ou si vous êtes longtemps assis? Vous souffrez peut-être du syndrome des jambes sans repos.

Cette affection est encore mal connue et trop rarement bien diagnostiquée, pense le Dr Michael H. Silber, neurologue au Mayo Clinic's Sleep Disorders Center. Si, pour certaines personnes, les symptômes se manifestent de temps à autre et ne présentent qu'un inconvénient mineur, pour d'autres, ils ont des conséquences plus sérieuses. L'inconfort et les douleurs causés par le syndrome se manifestent dès qu'elles s'assoient ou s'allongent, ce qui touche autant les périodes d'éveil que les périodes de sommeil.

Signes et symptômes liés au syndrome

Le syndrome des jambes sans repos a été décrit dès 1685 par un dénommé Thomas Willis, mais ce n'est qu'en 1945 que ce nom lui était donné par un chercheur du nom de K.A. Ekbom. Quatre caractéristiques sont nécessaires au diagnostic:

1. Les premiers signes sont des sensations de brûlure, de picotement, de fourmillement et même de douleur dans les membres inférieurs.

2. Les symptômes se manifestent typiquement en position assise ou couchée et disparaissent, au moins en partie, lorsque la personne se lève.

3. Généralement, les symptômes s'aggravent le soir ou la nuit.

4. Pour obtenir un soulagement, les personnes doivent absolument marcher, s'étirer ou faire de l'exercice.

C'est d'ailleurs ce besoin irrépressible de bouger les jambes qui a donné son nom au syndrome. Le syndrome des jambes sans repos est aussi considéré comme une forme de trouble du sommeil puisqu'il est souvent accompagné d'insomnie.

Quelles en sont les causes?

Les causes du syndrome des jambes sans repos sont encore inconnues. Certaines maladies comme l'anémie, le diabète, l'hypothyroïdie ou une carence en vitamine B12 peuvent donner des symptômes neurologiques qui s'apparentent au syndrome des jambes sans repos. Le problème se manifeste aussi chez certaines personnes qui prennent des médicaments comme les neuroleptiques, le lithium ou les antiépileptiques, et il est plus fréquent chez les personnes qui boivent beaucoup d'alcool. Le syndrome des jambes sans repos est chronique, et même si les symptômes sont parfois intermittents, ils tendent à augmenter avec l'âge ou en situation de stress.

Analgésiques et relaxation

On ne connaît pas de traitement pour le syndrome des jambes sans repos, mais on peut en atténuer les symptômes. Pour certaines personnes, les analgésiques en vente libre, les bains chauds et les massages suffisent à apporter un certain soulagement. Le biofeedback et les techniques de relaxation peuvent aussi améliorer la condition des personnes atteintes. L'exercice régulier, comme par exemple la marche quotidienne, est conseillé. Mais attention: l'entraînement intense peut exacerber les symptômes. Enfin, les personnes qui en sont atteintes devraient éviter la consommation d'alcool, de café et de tabac.

Douleurs sévères

Lorsque les symptômes sont sévères, on peut recourir à plusieurs types de médicaments utilisés pour combattre la douleur, l'anxiété, l'insomnie, l'épilepsie et les convulsions, comme les benzodiazépines, la L-Dopa ou les opiacés.

Quoiqu'il en soit, si vous croyez avoir le syndrome des jambes sans repos, parlez-en à votre médecin de famille. Avec un peu de chance, il vous dira autre chose que «on ne fait rien» et votre état pourrait grandement s'améliorer.

Lire aussi: La canne au service des jambes

Commentaires

Partage X
Santé

Syndrome des jambes sans repos: douleurs et fourmillements

Se connecter

S'inscrire