Santé

Réponse d'expert: la privation alimentaire

Stéphanie Léonard Auteur : Coup de Pouce

Santé

Réponse d'expert: la privation alimentaire

Une lectrice s'inquiète des privations alimentaires qu'elle s'impose, et a soumis son problème au Dre Stéphanie Léonard, psychologue spécialisée dans le traitement des troubles de l'alimentation et des comportements alimentaires.

Bonjour Stéphanie,

Il y a deux ans, je suis tombée dans la restriction alimentaire sévère pour perdre du poids, puis tout simplement parce que c'est devenu une obsession dans ma vie. Il y a un an, j'ai souffert de boulimie vomitive, et aujourd'hui encore, je ne suis pas revenue à des habitudes saines. Je ne mange pas chaud, je vais préférer les yaourts, biscottes ou sucreries à un plat normal composé de viande et de légumes. Manger normalement, c'est une crise de boulimie pour moi! Je suis perdue entre le désir de manger et la peur de prendre beaucoup de poids. Sans parler du fait que je ne peux pas m'empêcher de vomir, le mal-être est si intense qu'il faut que je l'extériorise. Je ne sais pas à quel spécialiste me référer. J'ai consulté mon médecin généraliste tous les mois pendant un an, sans succès. Je pensais aller voir une nutritionniste spécialisée en troubles alimentaires. Qu'en pensez-vous? Serait-ce utile dans mon cas?
Laetitia, 22 ans


Bonjour Laetitia,

Dans un premier temps, je veux vous féliciter pour ce pas en avant. Il n'est pas facile de parler d'une situation qui nous fait souffrir et qui est parfois mal comprise des gens qui nous entourent. Les troubles de l'alimentation peuvent, à tort, être perçus comme un caprice dans l'unique but d'être mince. Les troubles de l'alimentation consistent plutôt en des syndromes complexes qui vont bien au-delà des restrictions alimentaires: peur, anxiété, dépression, mal-être, vide intérieur et faible estime de soi, pour n'en nommer que quelques-uns.

 

C'est pour cette raison que les troubles de l'alimentation se traitent principalement en psychologie, tout en alliant un suivi médical et nutritionnel. D'après les symptômes que vous décrivez, il semble primordial que vous puissiez entamer le plus rapidement possible une psychothérapie avec un psychologue spécialisé dans le traitement des troubles de l'alimentation. Et peut-être, par la suite, y allier un suivi en nutrition. La nutritionniste que vous consulterez devrait également être familière avec les troubles de l'alimentation afin d'intervenir adéquatement.

Il est très difficile de guérir d'un trouble de l'alimentation sans aide. À Montréal, dans le secteur public, il y a le programme des troubles de l'alimentation, à l'Institut universitaire en santé mentale Douglas, qui offre un traitement spécialisé. L'Ordre des psychologues du Québec peut également vous fournir des références de psychologues spécialisés. Finalement, Anorexie et Boulimie Québec (ANEB) est un organisme qui offre du soutien et de l'information aux personnes qui souffrent d'un trouble de l'alimentation ainsi qu'à leurs proches.
Bonne chance dans vos démarches et sachez qu'il est très possible de sortir d'un trouble de l'alimentation.

 

Dre Stéphanie Léonard, psychologue

 

À LIRE: Comportements alimentaires: consultez notre experte

Commentaires
Partage X
Santé

Réponse d'expert: la privation alimentaire

Se connecter

S'inscrire