Santé

Remèdes maison pour soigner les bobos de l’été

Remèdes maison pour soigner les bobos de l’été

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Santé

Remèdes maison pour soigner les bobos de l’été

Coup de soleil, piqûre d’insecte, mal des transports… bien des bobos d’été peuvent trouver remède dans le garde-manger!

1. Coup de soleil

La priorité: soulager une brûlure causée par le soleil.

La stratégie: on applique des compresses d'eau froide sur les zones affectées. Pour les parties les plus touchées, on râpe une pomme de terre crue ou on écrase un concombre qu'on enveloppe dans une gaze (bandage de coton léger et stérile qu'on trouve en pharmacie) et qu'on applique sur la peau. Enfin, on boit beaucoup d'eau pour réhydrater l'épiderme et l'aider à guérir.

2. Coup de chaleur

La priorité: rétablir notre température interne après une exposition prolongée à une chaleur intense.

La stratégie: on cesse toute activité et on se réfugie dans un endroit climatisé (ou, du moins, ombragé). On boit de l'eau ou une boisson pour sportifs fraîche. On évite l'alcool, qui nuit à l'hydratation et à la régulation de la température corporelle, ainsi que les liquides très sucrés (jus, boissons gazeuses), qui ralentissent l'absorption de l'eau par l'intestin.

3. Éruption cutanée et piqûre d'insecte

La priorité: calmer la peau ayant été en contact avec un irritant ou un allergène, comme l'herbe à puce, le framboisier, les produits d'entretien, les insectes, etc.

La stratégie: on applique une compresse d'eau froide ou un cataplasme (un mélange pâteux) fait de gruau finement moulu et d'eau. Si la lésion est étendue, on prend un bain frais dans lequel on aura saupoudré du bicarbonate de soude (soda à pâte) ou du gruau moulu.

4. Brûlure superficielle

La priorité: atténuer la douleur causée par un frottement intense, par le contact avec un objet chaud ou par une substance chimique.

La stratégie: on fait couler de l'eau froide (du robinet) sur la lésion pendant 15 à 20 minutes. On évite les glaçons ou l'eau glacée, ainsi que les corps gras (beurre, huile ou autres), qui nuisent à la cicatrisation. On couvre simplement la plaie d'une gaze stérile sèche pour la protéger et favoriser sa guérison.

5. Diarrhée du voyageur

La priorité: maintenir l'hydratation en ingérant des boissons sûres et adaptées.

La stratégie: on boit fréquemment de petites quantités d'eau en bouteille, de bouillon ou d'une solution de réhydratation commerciale ou maison* à base d'eau, d'électrolytes (sodium, potassium) et de sucre. Après un jour ou deux, on recommence progressivement à manger, en débutant par des glucides simples (biscuits soda, bananes, sauce aux pommes, rôties, riz ou yogourt avec probiotiques).

* Mélanger 4 t (1 L) d'eau (bouillie ou en bouteille), ½ c. à thé (2 ml) de sel, ½ c. à thé (2 ml) de bicarbonate de sodium et ¼ t (60 ml) de sucre.

6. Indigestion

La priorité: reposer l'estomac et soulager l'inconfort abdominal causé par un excès de table, la fatigue ou l'anxiété.

La stratégie: on mange peu à la fois mais souvent, en mastiquant bien. On savoure lentement une eau citronnée ou une tisane à la menthe ou à la réglisse. Mâcher de la gomme stimule la production de salive et force à avaler, ce qui peut aussi aider. À éviter: les aliments gras ou épicés, les boissons gazeuses, le café et l'alcool, plus irritants ou durs à digérer.

7. Mal des transports

La priorité: atténuer les nausées, vomissements, maux de tête et autres symptômes associés aux déplacements en voiture, en avion ou en bateau.

La stratégie: on garde l'estomac vide (ou léger), quitte à grignoter des aliments faciles à tolérer (craquelins, bananes, rôties, sauce aux pommes). On redresse notre siège et on respire profondément en fixant un point à l'horizon. On ne peut regarder dehors? Alors, on ferme les yeux. Surtout, on évite de lire ou de regarder des vidéos.

8. Entorse ou enflure

La priorité: réduire la douleur et limiter l'enflure.

La stratégie: on applique immédiatement de la glace, un bloc réfrigérant ou, mieux, un sac de petits pois ou de maïs surgelé, qui aura l'avantage de recouvrir l'articulation. Pour éviter les engelures, on enveloppe la glace dans une serviette mince et on alterne 10 minutes d'application et 10 minutes d'attente. On répète plusieurs fois par jour au cours des premières journées. Également, on peut comprimer l'articulation à l'aide d'un bandage élastique, l'élever au-dessus du niveau du cœur (surtout la nuit) et éviter autant que possible de l'utiliser.

 

Commentaires

Partage X
Santé

Remèdes maison pour soigner les bobos de l’été

Se connecter

S'inscrire