Santé

Protéger sa peau: ce qu’il faut savoir

Getty images Auteur : Coup de Pouce Crédits : Getty images

Santé

Protéger sa peau: ce qu’il faut savoir

Notre plus grand organe (eh oui!) ne fait pas que nous permettre de toucher et de ressentir, il nous protège aussi des dangers extérieurs. Découvrez comment le préserver.

FPS, SVP!

Trois lettres très importantes puisqu'elles signifient «facteur de protection solaire» et sont une garantie que notre écran solaire nous protège des rayons UVB. Cela dit, comme le FPS ne tient pas compte de la protection contre les UVA, on choisit une crème qui porte l'indication «spectre large» pour obtenir cette protection. De la sorte, on sera prémunie contre les deux types de rayons.

UVB, UVA, c'est quoi, ça?

UVB: les rayons ultraviolets B (à ondes courtes) endommagent directement l'ADN de nos cellules cutanées et sont les principaux responsables des coups de soleil.

UVA: les rayons ultraviolets A (à ondes longues) pénètrent plus profondément dans la peau que les UVB; ils produisent des radicaux libres qui peuvent endommager notre ADN. Les UVA sont responsables du bronzage; ils causent aussi les rides et le relâchement, le jaunissement et le vieillissement de la peau. À long terme, l'exposition aux UVA cause des dommages à la couche basale (la couche la plus profonde) de l'épiderme, là où la plupart des cancers de la peau se développent.

Qu'est-ce que le bronzage?

C'est la réponse de notre corps aux attaques des rayons UV. Ce dernier incite nos cellules cutanées à produire plus de pigments (la mélanine) afin de se protéger contre cette agression, qui peut à long terme causer dans nos cellules des mutations responsables des cancers de la peau.

Qu'est-ce qu'un coup de soleil?

Une trop forte exposition aux rayons UVB peut endommager nos cellules cutanées à tel point qu'elles en meurent. Symptômes: inflammation, rougeur, douleur et chaleur causée par l'afflux de sang dans la zone blessée. Si on a eu plus de cinq coups de soleil au cours de notre vie, notre risque de développer un mélanome (la forme la plus sérieuse de cancer de la peau) se trouve doublé.

Bien se protéger

«Le rôle de l'écran solaire est de nous permettre de nous livrer à des activités extérieures sans craindre les risques de l'exposition au soleil, explique la Dre Sonia Cook, dermatologue. Il ne permet pas de rester étendu au soleil toute la journée. Si les gens restent dehors trop longtemps, se croyant à tort en toute sécurité, ils seront plus exposés aux rayons UVA et augmenteront ainsi leur risque de développer un cancer de la peau.» En effet, les deux types de cancers de la peau les plus fréquents autres que le mélanome, le carcinome basocellulaire et le carcinome épidermoïde, sont directement liés à une exposition prolongée au soleil.

Le saviez-vous?

Il suffit d'une toute petite exposition aux rayons UVB pour que notre corps produise de la vitamine D. Selon la Dre Cook, pour la plupart des gens, l'exposition quotidienne au soleil estival comble ce besoin. En effet, l'été, si on sort à l'extérieur ne serait-ce que quelques minutes, on obtient notre dose de vitamine D. Entre les mois de novembre et d'avril, pour combler le manque, on prend un supplément quotidien de 1 000 UI.

À LIRE: Cancer de la peau: attention à nos enfants!

 

Commentaires
Partage X
Santé

Protéger sa peau: ce qu’il faut savoir

Se connecter

S'inscrire