Santé

Préménopause : zoom sur les symptômes

Préménopause : zoom sur les symptômes

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

Préménopause : zoom sur les symptômes

L’humeur qui vacille, un cycle menstruel qui déraille, des sueurs nocturnes : ces symptômes indiquent que la préménopause s’installe dans votre vie. Gros plan sur un grand changement.

Après 40 ans, l'univers de la femme est complètement chamboulé par l'arrivée de la préménopause. Pour désigner plus justement cette série de bouleversements qui précèdent l'arrivée de la ménopause, c'est le terme périménopause qui est utilisé.

Ce phénomène annonce le début d'une période remplie de changements hormonaux. Les grandes responsables sont les ovaires qui cessent graduellement de fabriquer les hormones de reproduction : la progestérone et l'œstrogène. Au début, c'est la sécrétion de progestérone qui est insuffisante alors qu'à l'inverse, celle d'œstrogène est beaucoup plus élevée que la normale. Elle diminuera ensuite de façon considérable, une grande variation semblable à des montagnes russes! « C'est une période qu'on pourrait comparer à l'adolescence en termes de bouleversements hormonaux », note Johanne Blais, médecin de famille spécialisée en santé de la femme.

« Au début, mes menstruations étaient vraiment abondantes et je devais porter des serviettes grosses comme des couches pour être certaine que ça ne déborde pas! C'est sans compter que j'ouvrais les fenêtres en plein hiver pour tenter de refroidir mes bouffées de chaleur. J'avais alors 40 ans. Deux ans plus tard, je n'avais plus mes règles », se rappelle Lucille, 57 ans.

La préménopause, qui dure en moyenne de deux à sept ans mènera la femme à la ménopause soit à l'arrêt définitif des règles. Cela se produit vers l'âge moyen de 51 ans. Chez certaines femmes, la préménopause se manifestera plus tôt tout comme la ménopause. On sait par exemple que les fumeuses sont ménopausées de trois à cinq ans plus tôt, donc préménopausées plus tôt. La génétique peut aussi jouer un rôle dans l'arrivée hâtive de la préménopause.

 À lire aussi: Mieux comprendre sa ménopause

 

« J'ai commencé à avoir des bouffées de chaleur la nuit au cours de l'été, avec les épisodes de canicules, je peux te dire que c'était assez pénible. Je ne me possédais plus pendant un moment! Une fois que la chaleur était passée, j'avais froid et je devais me couvrir. Ça a duré tout l'été et du jour au lendemain, je n'ai plus eu de chaleurs », raconte Michèle, 48 ans, qui vit actuellement pleinement les symptômes qui accompagnent la préménopause.

La préménopause débarque dans la vie des femmes avec son lot de symptômes souvent désagréables et ils sont très variables d'une personne à l'autre. Certaines en auront beaucoup alors que d'autres en auront très peu. Un dérèglement du cycle menstruel est souvent ce que les femmes remarquent en premier. Un cycle menstruel qui passe de 28 à 42 jours en un mois est un bon indice que la préménopause s'installe. En plus d'être moins prévisibles, les règles peuvent aussi devenir très abondantes ou à l'inverse, légères.

Les bouffées de chaleur sont une autre manifestation de la préménopause. Au début, elles se font plutôt discrètes et se déclarent plus souvent la nuit. Au fil du temps, elles deviennent de plus en plus fréquentes et peuvent durer quelques années.

L'humeur labile est un autre symptôme incommodant qui se répercute aussi sur l'entourage. « Les femmes en préménopause subissent des sautes d'humeur notables. Elles sont parfois irritables, agressives, anxieuses, hyperémotives, bref, elles ne se comprennent plus », souligne Johanne Blais.

Les troubles du sommeil, le manque d'énergie, une concentration difficile, la perte de mémoire, une diminution de libido, des rapports sexuels inconfortables s'ajoutent aux nombreux ennuis éprouvés par les femmes en préménopause.

 

Pour tenter de soulager ces désagréments, il faut d'abord améliorer ses habitudes de vie. Par exemple, la pratique d'une activité physique régulière joue un rôle important parce qu'elle donne de l'énergie. Manger sainement procurera les nutriments essentiels à une bonne santé. Et un système en santé aura tendance à mieux gérer les changements et même contrer certains symptômes qui surviennent pendant la préménopause.

Modérer sa consommation d'alcool, de café et aussi manger moins épicé sont autant de choses qui peuvent aider à diminuer les fameuses bouffées de chaleur. Les oméga-3 peuvent aussi venir à la rescousse afin de les soulager. Le millepertuis pourrait, quant à lui, aider certaines femmes à réguler leur humeur instable. Ce produit naturel est connu et utilisé dans le traitement de dépressions légères et de troubles de l'humeur. Par contre, les produits de santé naturels ne fonctionnent pas chez toutes les femmes et leurs effets peuvent tarder avant de se manifester

 L'utilisation de traitements hormonaux est privilégiée chez les femmes qui ont beaucoup de symptômes qui affectent leur qualité de vie. Autrement, prendre soin de soi et favoriser de bonnes habitudes de vie est plus important que jamais pendant cette période.

À lire aussi: Des solutions naturelles aux bouffées de chaleur

Pour en savoir plus
Être femme à 40 ans, par Dr Johanne Blais et Chantal Lamarre, éditions Les Intouchables

La version originale de cet article a été publiée sur vitamagazine.ca

Retour au dossier Hormones féminines

Commentaires

Partage X
Santé

Préménopause : zoom sur les symptômes

Se connecter

S'inscrire