Santé

Pourquoi suis-je si fatiguée?

iStock Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStock

Santé

Pourquoi suis-je si fatiguée?

Il est normal d'être fatiguée au lendemain d'une fête qui s'est terminée aux petites heures ou après un accouchement. Mais qu'en est-il de la fatigue inexpliquée qui s'éternise et nous empêche de mener une vie normale? Se peut-il que notre corps nous envoie un signal d'alarme?

Bousculées par un rythme de vie effréné, en manque de temps pour concilier boulot, famille, sports et loisirs et trop souvent en proie aux insomnies ponctuelles, les femmes sont fatiguées. Selon la Dre Josée Fafard, spécialiste en médecine interne à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont et professeure adjointe de clinique à l'Université de Montréal, la fatigue motiverait 55 % des visites chez les gnéralistes.

Qu'est-ce qu'une fatigue anormale?
"Si la fatigue que tout le monde peut ressentir de temps en temps est normale, comme celle qui nous reste après une bonne grippe, la fatigue qui nous empêche de fonctionner normalement et de vaquer à nos occupations de tous les jours mérite une consultation", croit la Dre Fafard. D'autres symptômes d'une fatigue anormale: on se réveille le matin plus fatiguée que la veille au coucher ou on a tendance à somnoler partout (au volant, au cinéma, au bureau). Si cet état persiste au-delà de trois ou quatre semaines, il est temps de consulter.


À lire aussi: Les causes de la fatigue et du manque d'énergie


Avant tout, selon le Dr Yves Lambert, généraliste, il faut savoir s'écouter: "Nous vivons dans un environnement social qui ne favorise pas beaucoup la récupération et nous ignorons souvent la fatigue que nous ressentons. Souvent, les gens ne se rendent pas compte qu'ils sont fatigués avant d'être épuisés."

Objectif premier: identifier l'origine de notre fatigue. Les causes possibles sont nombreuses et il peut s'agir d'une maladie grave, parfois sournoise. Une visite chez notre médecin de famille permet d'en avoir le coeur net et de savoir si on souffre d'une maladie non diagnostiquée ou s'il suffit simplement de corriger certaines habitudes de vie.

Si je suis si fatiguée, se pourrait-il...

que je sois dépressive?
Ce que c'est. Un petit creux de fin d'hiver en regardant à la fenêtre ("Il neige encore!"), c'est une chose, "mais, lorsque notre humeur ne semble pas s'améliorer, que la fatigue perturbe notre quotidien, on parle peut-être de dépression, un trouble autrement plus sérieux et malheureusement très courant, explique Mario Sirois, psychologue. On dit qu'au cours de leur vie, entre 10 % et 25 % des femmes souffriront d'une dépression."

Comment la reconnaître. Un diagnostic de dépression exige la présence d'au moins cinq de ces symptômes: humeur triste, sommeil perturbé, perte de plaisir dans nos activités préférées, manque de patience, perte ou prise de poids ou d'appétit, baisse de concentration ou d'attention, anxité, perte d'énergie, sentiment de dévalorisation, agitation ou ralentissement psychomoteur, idées suicidaires.
Comment la traiter. Par une psychothérapie, avec des antidépresseurs ou les deux à la fois. "Les deux approches sont complémentaires, précise Mario Sirois. Les antidépresseurs rétablissent l'équilibre neurochimique dans le cerveau pour nous aider ˆ voir les évènements d'un oeil moins sombre et à trouver l'énergie nécessaire pour pratiquer les exercices proposés en psychothérapie. Cette dernière nous permettra d'ajuster notre attitude et de mieux reconnaître et exprimer nos besoins grâce au regard objectif du psychologue. "L'antidépresseur" souvent prescrit par le psychologue est une dose quotidienne d'activités plaisantes."


À lire aussi: Je suis toujours fatiguée: dois-je m'inquiéter?
que je traîne une infection virale ou bactérienne?
Ce que c'est et comment la reconnaître. "Les infections sont les causes les plus fréquentes de fatigue. Une grippe ou une mononucléose peut entraîner une fatigue qui perdure jusqu'à six mois. Une infection virale peut même passer inaperçue chez certaines personnes et ne laisser aucun symptôme, sinon une fatigue importante pendant environ deux semaines", explique la Dre Fafard.
Comment la traiter. À part les antibiotiques pour traiter des infections bactériennes comme les bronchites ou les infections urinaires, le mieux est de se reposer. "On réduit nos activités au minimum, s'offrant des siestes et limitant les sorties si on ne peut pas éviter de travailler. Plus on se repose, plus les symptômes disparaîtront rapidement."

que je souffre d'un problème de thyroïde?
Ce que c'est. La thyroïde est une glande qui libère des hormones qui régissent la vitesse de fonctionnement des organes internes. Lorsqu'elle est déréglée, elle libère trop d'hormones (hyperthyroïdie) ou trop peu (hypothyroïdie). "L'hypothyroïdie est cent fois plus fréquente que l'hyperthyroïdie et touche cinq fois plus de femmes que d'hommes. La prévalence augmente avec l'âge, si bien que 20 % des femmes de 70 ans en seront atteintes", affirme la Dre Andrée Boucher, endocrinologue et professeure agrégée de clinique à l'Université de Montréal. Les deux conditions entraînent une fatigue importante, soit en empêchant un sommeil réparateur, soit en donnant constamment envie de dormir.
Comment la reconnaître.
Hyperthyroïdie: agitation, incapacité de se reposer, métabolisme accéléré, perte de poids, sommeil fréquemment interrompu, rythme cardiaque accéléré.
Hypothyroïdie: métabolisme au ralenti, frissons, gain de poids, baisse de concentration, envie de sommeil.
Comment la traiter. Un examen physique et un test sanguin permettent de diagnostiquer un trouble de la thyroïde, que l'on traite à l'aide de médicaments qui imitent les hormones (pour l'hypo) ou qui les bloquent (pour l'hyper). La Dre Boucher précise qu'il faut normalement de six à huit semaines pour corriger la situation et venir à bout de la fatigue. Elle suggère un bilan de santé annuel chez notre médecin de famille pour déceler rapidement ce genre de problème.

Consultez notre dossier sur la mise en forme

que je souffre d'apnée du sommeil?
Ce que c'est. Très fréquente, l'apnée du sommeil est l'arrêt de la respiration pendant la nuit. Pour une raison inconnue, les muscles de la gorge qui gardent les voies respiratoires ouvertes s'affaissent et la respiration s'arrête pendant quelques secondes, pas assez longtemps pour nous réveiller complètement, mais assez pour perturber notre sommeil. Le phénomène peut se répéter jusqu'à plusieurs centaines de fois par nuit!
Comment la reconnaître. "De deux façons, explique le Dr David Rapoport, professeur agrégé à l'Université de New York et directeur de recherche du Sleep Disorders Center: la nuit, par un ronflement extrême (du genre qui brise des couples); le jour, par une grande fatigue et de la somnolence. Si ce problème touche trois fois plus d'hommes que de femmes et affecte surtout les personnes obèses, il reste très important dans la population en général. On dit que jusqu'à 25 % de la population souffrira d'une forme plus ou moins sévère d'apnée du sommeil."
Comment la traiter. De récentes études ont montré un lien entre l'apnée et l'hypertension et les maladies cardiovasculaires, d'où l'importance de consulter sans tarder. Le traitement le plus efficace est un masque que l'on porte la nuit pour garder les voies respiratoires ouvertes. L'apnée ne peut être traitée avec des médicaments ou des exercices, mais une perte de poids importante chez les personnes obèses peut en réduire l'importance.

que je sois anémique?
Ce que c'est. L'anémie est un manque de globules rouges dans le sang. Comme ce sont les globules rouges qui transportent l'oxygène, leur carence entraîne une importante fatigue associée au manque d'oxygène. "Les deux plus importantes causes de l'anémie sont les règles abondantes et les saignements du tube digestif dus aux ulcères, aux inflammations causées par des analgésiques comme l'aspirine ou au reflux gastrique", précise la Dre Fafard.
Comment la reconnaître. Outre l'importante fatigue, on peut ressentir de la faiblesse et des étourdissements et être plus pâle qu'à l'ordinaire.
Comment la traiter. On ne "s'autodiagnostique" pas une anémie parce qu'on a le teint pâle! Une simple prise de sang suffit pour établir le diagnostic. Le plus souvent, on prescrit des comprimés de fer à doses plus ou moins importantes selon la sévérité du problème, en plus de vérifier la source du saignement.

que je sois diabétique sans le savoir?
Ce que c'est. Le diabète de type 2 devient une véritable épidémie, touchant près d'un demi-million de Québécois. De ce nombre, environ 200 000 ignorent leur maladie. L'hyperglycémie (taux trop élevé de sucre dans le sang) qui en est la cause endommage les vaisseaux sanguins et les organes internes.
Comment le reconnaître. Au début, on ne ressent qu'une importante fatigue. En progressant, la maladie entraîne une soif et une faim démesurées et une envie constante d'uriner.
Comment le traiter. On doit adopter une alimentation saine, riche en fibres et faible en gras, faire régulièrement de l'exercice et perdre du poids. Il faut également apprendre à bien gérer notre stress.

que je souffre de fibromyalgie ou du syndrome de fatigue chronique?
Ce que c'est. Parfois considérées comme des maladies jumelles, la fibromyalgie et le syndrome de fatigue chronique (SFC) se caractérisent par une grande fatigue persistante et inexpliquée ainsi que par des douleurs musculaires et articulaires diffuses.
Comment les reconnaître.
SFC: grande fatigue depuis au moins six mois, accompagnée d'au moins quatre des symptômes suivants: troubles de mémoire et de concentration, mal de gorge, ganglions du cou et des aisselles douloureux, douleurs musculaires et articulaires sans rougeurs, maux de tête récurrents, douleurs après l'activité physique qui persistent plus de 24 heures.
Fibromyalgie: grande fatigue exacerbée par un sommeil non réparateur, douleurs diffuses depuis des mois un peu partout sur le corps, douleurs au repos qui diminuent avec l'activité physique, hypersensibilité à l'environnement.
Comment les traiter. "Pour le SFC, on adopte une routine pour s'aider: se lever tôt, manger à des heures régulières, faire des exercices légers comme la marche et la natation, conseille le Dr Alain Bissonnette, généraliste et expert en douleur chronique. Les antidépresseurs peuvent contribuer à atténuer la fatigue et la douleur. Normalement les symptômes disparaissent d'eux-mêmes après trois ou quatre ans.
"Pour traiter la fibromyalgie, on s'attaque à l'insomnie, à la dépression qui peut accompagner la maladie et à la douleur à l'aide de divers médicaments. On encourage vivement l'activité physique comme la natation, la marche et la danse.Mieux dormir? Oui, mais comment?
Pour contrer l'insomnie ou simplement pour mieux dormir, on suit les conseils de nos experts, le Dr Roger Godbout, directeur du laboratoire sur les troubles du sommeil de l'hôpital Rivière-des-Prairies et professeur de psychiatrie à l'Université de Montréal, et Charles Morin, professeur de psychologie clinique et directeur du Centre d'étude des troubles du sommeil à l'Université Laval.

On évalue nos besoins: combien d'heures de sommeil me faut-il pour être reposée? Suis-je un oiseau de nuit ou une lève-tôt? Pour le savoir, on tient un journal pendant au moins deux ou trois semaines. On y note l'heure du coucher et du lever, la fréquence et la durée des périodes d'éveil pendant la nuit, s'il y a lieu, et comment on se sent au réveil. Ce sera un précieux outil de diagnostic si on doit consulter. On tente également d'organiser notre horaire en fonction de nos besoins de sommeil.

On va se coucher seulement lorsqu'on a vraiment sommeil, c'est-à-dire quand nos yeux se ferment et qu'on sent un appel irrésistible à aller au lit.

Avant d'aller au lit, on s'accorde un temps de détente: marcher calmement, lire un magazine ou écouter de la musique.

On s'offre les meilleures conditions pour un sommeil paisible: une chambre fraîche (environ 16oC ou 17oC), bien rangée et tranquille, un lit confortable, le silence et la noirceur.

On évite café, thé, chocolat, colas et aliments épicés avant de se coucher, ainsi que la nicotine et l'alcool, qui nuisent au sommeil.

L'exercice favorise le sommeil en entraînant une baisse de température corporelle semblable à celle de notre corps pendant la nuit. Cette baisse ne survient toutefois qu'environ trois heures après une activité physique. C'est la raison pour laquelle on doit laisser un intervalle de quelques heures entre l'activité et l'heure du coucher.

• Si on souffre d'insomnie, on n'utilise le lit que pour dormir, faire l'amour et récupérer d'une maladie. Surtout, on évite de s'y installer pour travailler et pour regarder la télé.

Est-ce que mon alimentation ou mes médicaments me fatiguent?
"On doit bien s'alimenter pour rester en forme en s'offrant suffisamment de protéines, de fibres et de vitamines, sinon la fatigue guette, prévient la Dre Fafard. On adopte également une attitude saine face à la perte de poids, car une perte de poids trop rapide peut fatiguer."

Plusieurs classes de médicaments causent de la fatigue, entre autres les sédatifs et tranquillisants en doses trop fortes, les antihistaminiques et analgésiques (codéine), les stéroïdes comme la cortisone, les anti-inflammatoires (ibuprofène), les bétabloquants (pour traiter l'angine et l'hypertension) et les neuroleptiques (pour dormir). "La fatigue que ces médicaments induisent n'est pas nécessairement une fatalité, explique la Dre Fafard. Il est parfois possible d'en essayer d'autres qui entraînent moins de fatigue."

Attention aussi aux produits naturels, qui ne sont pas toujours inoffensifs! Ils interagissent parfois avec les médicaments et augmentent la fatigue. "On doit toujours en informer notre médecin de famille si on prend des comprimés comme la glucosamine, par exemple, parce que cela peut affecter notre traitement", ajoute la Dre Fafard.
Commentaires
Partage X
Santé

Pourquoi suis-je si fatiguée?

Se connecter

S'inscrire