Santé

Pansements: mode d'emploi

Pansements: mode d'emploi

Auteur : Coup de Pouce

Santé

Pansements: mode d'emploi

Ouch! On vient de se couper au doigt! Quelle est la bonne façon de traiter notre bobo? Conseils d'une spécialiste et notre avis sur 40 pansements.

Diane St-Cyr, infirmière spécialiste des soins des plaies, répond à nos questions sur les pansements.

À quoi servent les pansements?
Ils remplacent la peau quand elle est ouverte à la suite d'une blessure. En effet, la peau nous protège de l'environnement externe, notamment des bactéries et des saletés. En couvrant la brèche, les pansements préviennent l'infection.

Que devrait-on faire avant de poser un pansement sur une blessure?
On doit d'abord se laver les mains, puis nettoyer la plaie. Même s'il s'agit d'une blessure mineure (éraflure, coupure légère, abrasion), il faut la rincer à grande eau, puis la nettoyer avec de l'eau et du savon afin d'éviter toute infection.

Est-ce une bonne idée d'utiliser un désinfectant comme l'alcool ou le peroxyde?
L'alcool et le peroxyde font souvent plus de tort que de bien. L'alcool brûle et dessèche les cellules de la peau, ce qui peut nuire à la guérison. Le peroxyde ne devrait être utilisé que lorsqu'il y a de petits corps étrangers logés dans la plaie: la mousse qui se forme au contact de la blessure produit alors une friction chimique en surface qui peut aider à les déloger.

Pendant combien de temps devrait-on porter un pansement?
Tout dépend de la gravité et du type de blessure. Idéalement, il faudrait laisser la protection au moins 24 heures et continuer à en porter jusqu'à ce que la plaie se referme, ce qui peut prendre jusqu'à 72 heures, parfois davantage.

À quelle fréquence devrait-on changer notre pansement?
Cela varie selon le type de pansement utilisé. Alors que certains doivent être changés tous les jours, d'autres peuvent durer jusqu'à cinq jours. Certaines boîtes de pansements indiquent la fréquence de changement. Sinon, en cas de doute, on demande l'avis du pharmacien. Cependant, un aspect demeure valable en tout temps: si la plaie a suinté et que le coussinet du pansement est complètement imbibé, il faut le changer. Et on n'attend pas que notre peau ait blanchi ou soit plissée comme si on sortait du bain pour poser un nouveau diachylon: c'est signe que la plaie a été exposée à trop d'humidité. Si notre blessure est souvent en contact avec l'humidité, on devrait changer notre pansement plus souvent.

N'est-il pas préférable de laisser guérir notre blessure à l'air libre?
Non. Sans diachylon, la plaie va sécher et il se formera une croûte qui n'aidera pas à la cicatrisation. Au contraire, elle pourrait même la retarder. On risque en effet de l'accrocher accidentellement ou d'être portée à la gratter. Résultat: la plaie pourrait s'ouvrir de nouveau.

On voit de plus en plus de pansements imperméables sur le marché. Le sont-ils vraiment?
Ce genre de pansement offre une protection très étanche. Il est donc recommandé pour les blessures aux mains parce qu'il résiste généralement bien aux lavages répétés. Ces pansements sont également parfaits l'été si on se baigne beaucoup. Cependant, ils sont un peu difficiles à appliquer: il faut prendre son temps!

Que penser des pansements liquides?
C'est l'idéal pour sceller des plaies avec peu d'écoulements et à des endroits difficiles à panser (entre deux doigts ou sur le bout d'un doigt, par exemple). Mais, comme ces pansements ne conviennent pas à toutes les plaies, il faut quand même s'en procurer d'autres pour les plaies plus importantes qui saignent ou qui suintent.Les différents types de pansements

En plastique
Pourquoi les choisir:
C'est le modèle classique. Faciles à trouver, ils sont constitués d'une substance poreuse, et leur revêtement les rend plus résistants aux souillures que les pansements en tissu.
Bémol:
Généralement, ils se décollent facilement, ce qui nous oblige à les changer très souvent. On a avantage à conserver sur soi quelques pansements de rechange.


En tissu souple
Pourquoi les choisir:
Ceux-là tiennent! Grâce à leur matière extensible, ils épousent mieux que les autres la partie du corps où on les applique, surtout s'il s'agit d'une articulation.
Bémol:
Ce pansement a le défaut de ses qualités: il est difficile à enlever et laisse parfois des résidus collants. Et il ne protège pas de l'eau. Or, si le pansement est mouillé, il peut ralentir la cicatrisation en maintenant notre plaie dans un milieu trop humide. À éviter pour les doigts et les mains, souvent plongés dans l'eau!

Nouvelle génération
Pourquoi les choisir:
Surtout utilisés dans les hôpitaux, ces pansements font maintenant surface dans le commerce. Ils sont conçus pour accélérer le processus de guérison et pour rester plusieurs jours sur la plaie. Leurs matières varient, mais, la plupart du temps, il s'agit d'une matière caoutchouteuse qui se moule à la blessure. Ils sont reconnus pour favoriser la cicatrisation. Pour les reconnaître, on repère les expressions suivantes sur l'emballage: guérison avancée ou rapide; technologie avancée, de pointe ou hospitalière; reste plusieurs jours en place; imperméable à l'eau mais perméable à l'air.
Bémol: On ne les trouve pas partout et ils sont plus chers que les autres pansements.Notre banc d'essai

Comment nous avons procédé
Pour savoir quels pansements fonctionnent le mieux, nous avons vérifié trois critères: la facilité d'application, la tenue et la facilité à retirer le pansement sans trop de douleur. Nous nous sommes procuré les pansements généralement en vente dans les pharmacies du Québec et nous les avons portés au moins une journée (incluant de nombreux lavages de mains et une douche!) pour voir s'ils tenaient la route. Nous avons exclu de nos tests les pansements pour enfants et ceux contenant un produit ajouté (antiseptique ou crème antibiotique, par exemple). Au total, près d'une quarantaine de pansements ont été testés.

Nos coups de cœur

Pansements en plastique:
Elastoplast en plastique
On a aimé:Il a résisté à la douche et au port de chaussures et de bottes d'une testeuse. Il ne laisse pas de résidus lorsqu'on le retire, mais peut être un brin douloureux si on l'a appliqué dans un région où on a des poils.
Solutions 1-2-3 (marque maison des pharmacies Brunet) en plastique
On a aimé: sa résistance et la facilité avec laquelle on a pu l'enlever. Appliqué sur le talon, il a bien résisté au port de chaussures.

Pansements en tissu
Band-Aid tissu flexible
On a aimé: sa tenue impeccable. «Même après 24 heures et une douche, pas un coin n'avait décollé!» écrit une participante. On a aussi apprécié sa souplesse et le fait qu'il s'enlève facilement.
Personnelle (marque maison des pharmacies Jean Coutu) pansements en tissu flexible
On a aimé: sa tenue impressionnante! A résisté à un déménagement, une séance de gym intense et plusieurs douches. Il a cependant tendance à laisser des résidus de colle lorsqu'on l'enlève.
Solutions 1-2-3 (marque maison des pharmacies Brunet) en tissu robuste flexible
On a aimé: sa facilité d'application (ne colle pas sur lui-même une fois ouvert) et sa tenue à toute épreuve. Il laisse toutefois un peu de résidus.
Band-Aid Perfect Fit
On a aimé: sa matière extensible, qui s'ajuste bien. Parfait pour les doigts, où il résiste à de nombreux lavages de mains... même s'il est fait surtout en tissu!
Personnelle (marque maison des pharmacies Jean Coutu) hypo-allergènes
On a aimé: Selon l'une de nos testeuses, il est si doux et si mince qu'on l'oublie! Facile à retirer, il ne laisse aucun résidu.

Pansements nouvelle génération
Personnelle (marque maison des pharmacies Jean Coutu) guérison rapide
On a aimé: le mode d'emploi; ainsi, on est sûre de l'appliquer adéquatement. Presque transparent et d'une couleur très proche de celle de la peau, il est aussi très discret.

Commentaires

Partage X
Santé

Pansements: mode d'emploi

Se connecter

S'inscrire