Santé

Otite externe et maux d'oreilles douloureux

Otite externe et maux d'oreilles douloureux

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

Otite externe et maux d'oreilles douloureux

L'oreille externe comprend le pavillon et le conduit auditif externe (CAE). Le pavillon, c'est la coupole avec ses bosses et ses replis qui captent et redirigent les sons, une merveille de design! Le  conduit auditif externe (CAE), creusé à même l'os temporal, c'est un petit tuyau amplificateur, tapissé de glandes qui sécrètent une cire, le cérumen. Le CAE est couvert de petits poils qui interdisent l'entrée du cerveau aux poussières et aux insectes.

L'inflammation, la rougeur, l'oedème du CAE peuvent résulter d'une allergie, d'une lésion de la peau causée par de l'eczéma, de la présence d'un corps étranger (un bout de crayon, par exemple) ou d'un usage abusif de cotons-tiges pour nettoyer l'oreille. Il y a des tonnes d'autres raisons. Il faut dire que la présence de poils et de cérumen baignant dans un milieu sec et acide, et ce, en présence des petites bactéries usuelles de la vie, créent tous ensemble un milieu d'enfer propice à l'inflammation.

Au niveau de la douleur à l'oreille externe, on trouve deux grands types d'otites externes: les otites infectieuses et les non infectieuses. C'est facile à retenir, mais ça ne fait pas moins mal.

Une infection provoquée par une oreille humide

La plupart du temps, l'inflammation est attribuable à une infection bactérienne à pseudomonas ou à staphylocoque aureus, les principaux germes en cause. Des infections virales ou causées par des champignons sont également possibles.

L'été - ou à longueur d'année dans les pays chauds ou chez les personnes qui ont l'habitude de tremper dans des spas -, les baignades ou les douches fréquentes après lesquelles le conduit auditif externe est mal asséché ont pour effet de rendre la tuyauterie humide, d'élever le pH (normalement acide à 6) et de prédisposer à la multiplication de bactéries. C'est ce qui a d'ailleurs valu à l'otite externe ses surnoms d'«otite de piscine» ou d'«otite du baigneur».

Une otite externe provoquée par une réaction allergique

L'eczéma, la dermite séborrhéique et autres, ainsi que certaines affections cutanées généralisées, ont également un impact sur la peau du CAE. Les shampooings, les colorants et fixatifs, le nickel des boucles d'oreille peuvent également être responsables d'une réaction allergique affectant l'oreille externe. Certains agents contenus dans des gouttes otiques (p. ex., néomycine) causent des dermites de contact chez des personnes qui y sont davantage susceptibles. 

Lire notre dossier sur les maladies de l'ouïe.

 
Une douleur insupportable

La douleur est évidemment le premier symptôme de l'otite externe. Si vous tirez doucement sur le pavillon de l'oreille, la douleur est plus intense, certaines fois difficilement supportable. L'oreille présente des rougeurs, parfois une desquamation de la peau. Il peut y avoir un écoulement épais, blanc ou jaunâtre et une surdité partielle de l'oreille infectée. Un médecin examinant le CAE va confirmer le diagnostic. L'otite externe est une infection relativement mineure, mais elle doit être soignée. De plus, les signes et symptômes peuvent indiquer une infection plus sérieuse de l'oreille interne.

Médicaments et traitements

Pour soulager la douleur, on commence par utiliser des analgésiques oraux comme de l'acétaminophène ou de l'ibuprofène, voire de la codéine dans les cas les plus souffrants. Ensuite, il faut nettoyer l'oreille: le médecin s'exécute alors à l'aide d'un appareil à succion ou d'une curette: par exemple, en aspergeant le conduit avec un sérum physiologique.

En présence d'une réaction inflammatoire importante, et selon les causes de l'otite externe, le problème sera traité par des gouttes antibiotiques topiques (p. ex., association de polymixine B et néomycine) ou par des corticostéroïdes ou une association des deux (p. ex., association de ciprofloxacine et hydrocortisone). Une solution d'acétate d'aluminium et de chlorure de benzothonium (p. ex., Buro-SolMD) peut aussi faire l'affaire et ramener le pH de l'oreille à des niveaux moins compatibles avec la vie des bactéries venues s'y reproduire.

Pour appliquer les gouttes qui seront prescrites, suivez les quelques règles suivantes: réchauffez le flacon dans les mains, étendez la personne sur le côté, tirez le lobe de l'oreille en arrière (vers le haut chez les adultes et vers le bas chez les bébés et les jeunes enfants). Déposez le nombre de gouttes indiqué et tirez le lobe de l'oreille vers le bas. Lorsque les gouttes ont bien pénétré, laissez la personne couchée sur le côté quelques minutes. Si cela est nécessaire, mettez un tampon d'ouate sur l'oreille pour la protéger. Sept jours de traitement vont généralement suffire.

Parfois, l'inflammation est si importante qu'il faut introduire une petite mèche gonflable imbibée de médicaments, que le médecin extirpera du conduit après 48 heures. Il peut également arriver que l'on prescrive des antibiotiques oraux si l'infection est importante ou s'il y a des risques d'extension locale avec atteinte de la peau (cellulite) ou du cartilage (chondrite). Plus rarement, des otites externes pourront révéler d'autres problèmes plus sérieux.

Chaleur ou pas, on évite aussi de se baigner pour quelques jours si la piscine ou le spa sont en cause. Avec un traitement adapté et une assiduité aux gouttes, le pronostic est excellent.

Lire Labyrinthite, une maladie inquiétante et consulter la fiche Otite moyenne aiguë dans le guide des maladies.

Sources

Tremblay, M.-C., Peut-on prévenir l'otite du baigneur?, Servicevie.com 2003.

Hugues, E. et Lee, JH., «Otitis externa», Pediatr Rev 2001: 22; 191-17

 

Commentaires

Partage X
Santé

Otite externe et maux d'oreilles douloureux

Se connecter

S'inscrire