Santé

Ménopause : 5 mythes qui ont la vie dure

Par
Ménopause : 5 mythes qui ont la vie dure

  Photographe : Adobe

Santé

Ménopause : 5 mythes qui ont la vie dure

Par

La ménopause est une transition bouleversante. En quelque sorte, nous nous aventurons en terre inconnue.

À cause du tabou et des stéréotypes sexistes qui l’entourent, nous n’en discutons pas suffisamment. Nous nous retrouvons donc facilement à la merci des dires de nos proches – qu’ils soient fondés ou non.

Grâce à des efforts de sensibilisation de la part de professionnels de la santé, la ménopause est mieux comprise du public. Néanmoins, plusieurs croyances associées à cette phase de libération du corps de la femme subsistent à tort.

Déboulonnons ces mythes en 5 faits.

1. Je n’ai plus besoin d’utiliser de contraceptifs

C’est faux !

Il y a ménopause lorsque les règles ont cessé depuis douze mois consécutifs. Le cas contraire, vous pourriez vous situer dans la phase de périménopause, où il reste encore possible de tomber enceinte.

De surcroît, la ménopause ne met pas à l’abri du risque de contracter une infection transmissible sexuellement. Discutez avec votre partenaire et votre gynécologue de la méthode la plus appropriée (et agréable !) de vous protéger.

2. L’âge de mes premières règles influence ma ménopause

C’est faux !

Le fait que vous ayez eu votre puberté très tôt n’entraîne pas nécessairement une ménopause précoce. Pareillement, le fait que vous ayez eu vos premières règles à un âge tardif ne retarde pas votre ménopause.

Le facteur le plus déterminant reste la génétique. Les habitudes de vie et les antécédents médicaux peuvent aussi avoir une influence sur le déclenchement de la transition ménopausique.

3. La ménopause me fait prendre du poids

C’est faux… et un peu vrai !

Il est tout à fait compréhensible que vous manquiez d’énergie et que cela vous dissuade de faire du sport et de cuisiner santé. Après tout, la fatigue est un symptôme commun.

La ménopause peut aussi provoquer un déséquilibre hormonal ovarien et un dérèglement thyroïdien. Cela ralentit le métabolisme, favorisant donc la prise de poids.

Cependant, si vous continuez de bien vous alimenter et de faire de l’exercice, vous ne devriez pas remarquer de changement majeur sur votre silhouette.

 

Ménopause mythes

  Photographe: Adobe

4. Je peux dire adieu à ma vie sexuelle active

C’est faux !

La ménopause en soi ne fait pas chuter le niveau d’androgènes. Ces hormones responsables de la libido diminuent graduellement lors de la vieillesse. Si votre désir est freiné, c’est peut-être dû aux symptômes incommodants dont vous souffrez, comme les nausées et les étourdissements. Bonne nouvelle, ceux-ci sont passagers et peuvent facilement être soulagés.

Enfin, il est vrai que la ménopause assèche les muqueuses vaginales. C’est là l’occasion de faire preuve de créativité dans la chambre à coucher en explorant de nouvelles avenues. Après tout, si vous jouissiez d’une sexualité épanouie avant votre ménopause, pourquoi y mettre fin ?

5. La ménopause entraîne la dépression

C’est faux !

La dépression n’est pas un syndrome de la ménopause. Il est toutefois possible que les changements hormonaux bouleversent votre humeur et que cela vous fasse ressentir un certain stress, voire de l’inquiétude.

Or, il n’est pas question de trouble mental clinique. Si mal-être il y a, c’est souvent dû aux troubles du sommeil qui nuisent au moral en général.

Commentaires

Partage X
Santé

Ménopause : 5 mythes qui ont la vie dure

Se connecter

S'inscrire