Santé
27 oct. 2012

Masses au sein: connaître les affections bénignes

Par Marie-Christine Tremblay, journaliste, Le monde est ailleurs

iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStockphoto.com

Santé
27 oct. 2012

Masses au sein: connaître les affections bénignes

Par Marie-Christine Tremblay, journaliste, Le monde est ailleurs

Au cours de leur vie, la plupart des femmes connaissent plusieurs changements au niveau de leurs seins. Certaines modifications sont normales, d'autres peuvent faire peur. Voici donc un aperçu des affections bénignes les plus courantes.

La découverte d'une masse dans un sein n'est jamais une partie de plaisir. Toutefois, avant de paniquer, sachez que près de 80 % des tumeurs du sein sont bénignes. Et que certains symptômes, même s'ils peuvent sembler affolants, ne riment pas toujours avec cancer.

La composition du sein

Le tiers du sein se compose de graisse et de tissu conjonctif, et les deux tiers, de lobules (qui forment la glande mammaire) et de canaux. La glande mammaire contient de 15 à 20 lobules, qui produisent le lait, lequel est conduit par des canaux aux orifices du mamelon. La plupart des maladies, qu'elles soient bénignes ou malignes, proviennent des lobules ou des canaux.

Les douleurs au sein pendant la grossesse et le cycle menstruel

Les douleurs aux seins sont communes et ne sont généralement pas un symptôme de cancer. La plupart du temps, les douleurs aux seins sont attribuables aux changements hormonaux qui surviennent durant le cycle menstruel. Pendant les deux premières semaines du cycle, la production d'oestrogène provoque la croissance des canaux, tandis que pendant les deux dernières semaines, c'est la progestérone qui fait gonfler les lobules. C'est pourquoi les seins sont parfois congestionnés avant les menstruations. Pendant la grossesse, d'autres changements hormonaux préparent le sein pour la production de lait, ce qui accroît la sensibilité des seins. Certaines douleurs sont dues à la présence d'un kyste dans le sein, qui disparaît parfois aussi mystérieusement qu'il est apparu. Le traitement des douleurs aux seins consiste le plus souvent à prendre des médicaments anti-prostaglandines de type ibuprofène (AdvilMD, MotrinMD).

Les femmes postménopausées

Parfois appelée dysplasie mammaire ou dysplasie fibrokystique, cette affection touche plus de 60 % des femmes. Son incidence est plus grande entre 30 et 50 ans, et on la rencontre rarement chez les femmes postménopausées. Les seins sont «granuleux», surtout autour du mamelon et sur les côtés extérieurs du sein. Ils causent une sensation d'inconfort et des douleurs, plus marquées durant la période prémenstruelle. Les contraceptifs oraux peuvent s'avérer un traitement efficace Certaines femmes prétendent que la vitamine E aide, mais il n'existe aucune preuve de l'efficacité de ce type de traitement.

Les fibro-adénomes

Le fibro-adénome est la tumeur bénigne la plus répandue chez les femmes dans la vingtaine. La tumeur est facile à localiser et n'est pas douloureuse. Elle est facile à bouger et présente une texture un peu caoutchouteuse. Il arrive parfois qu'il y ait plus d'une tumeur ou que des tumeurs soient présentes dans les deux seins. Même si les fibro-adénomes sont bénins et ne causent pas de douleur, ils peuvent grossir, surtout durant la grossesse et l'allaitement.

Les kystes

Les kystes sont des petites cavités remplies de liquide entourées d'une paroi qui forme un petit sac. Souvent, ils grossissent et deviennent douloureux juste avant les menstruations. Ils sont plus fréquents chez les femmes âgées de 35 à 50 ans. Certains kystes sont tellement petits qu'on ne les découvre jamais, d'autres peuvent mesurer plusieurs centimètres et causer un inconfort. L'examen de choix, pour confirmer ou infirmer la présence de kystes, demeure l'échographie mammaire Votre médecin de famille pourra, dans certains cas, aspirer le liquide présent dans le kyste avec une seringue. Le kyste peut cependant réapparaître et nécessiter une autre intervention.

En cas de doute, consultez

Si vous remarquez une masse ou un changement au niveau des seins, il est essentiel de consulter un médecin. Cet article ne doit en aucune façon servir à l'autodiagnostic. Sur le sujet, aucun article - et nulle part ailleurs dans le monde - et écrit par qui que ce soit ne pourrait d'ailleurs prétendre à la chose. Devant une masse, et dans le doute, il ne faut jamais s'abstenir de consulter.

Sources

 

 

Tremblay, M.-C., Seins et affections bénignes les plus courantes, Servicevie.com 2003.

Merci au Dr Rémi Bouchard, Québec, Canada 2008.

Partage X
Santé

Masses au sein: connaître les affections bénignes

Se connecter

S'inscrire