Santé

Le stress me donne des boutons

Le stress me donne des boutons

Auteur : Coup de Pouce

Santé

Le stress me donne des boutons

Notre peau subit elle aussi les effets du stress. Elle devient plus terne, moins tonique et ne tient plus son rôle de barrière protectrice face aux éléments extérieurs.  Heureusement, il existe des solutions!

Stress: ce qui se passe dans mon corps

Ce n'est pas facile, pour les dermatologistes, d'établir un lien direct entre problèmes de peau et stress. La plupart des problèmes cutanés ont des causes multifactorielles (hérédité, système immunitaire, etc.) et non une origine en particulier. On sait cependant que certaines maladies, comme le psoriasis et l'eczéma, sont aggravées par le stress. Le vrai souci, c'est l'effet pervers du problème: on est stressée, notre peau y est sensible, et on développe de l'acné ou des maladies de peau... qui nous stressent encore davantage.

En période de stress, plusieurs problèmes de peau peuvent apparaître. Parmi les plus fréquents, notons:

  • l'urticaire chronique, l'apparition de petits boutons rouges qui démangent comme une piqûre d'ortie. Contrairement à l'urticaire aiguë, ce n'est pas une allergie. Elle dure la plupart du temps plus de six semaines et peut réapparaître plusieurs années après la première poussée;
  • la pelade, ou perte de cheveux par plaques. Le stress serait le facteur déclencheur chez un patient sur trois, selon Pascale Marinier, présidente de l'Ordre des dermatologistes du Québec;
  • la perte de cheveux diffuse. Ce problème, qui disparaît après quelques mois, survient à la suite d'un stress émotif intense;
  • des maladies inflammatoires comme le psoriasis et l'eczéma;
  • des sensations de brûlures de la langue, de la vulve ou des pieds;
  • la rosacée. Elle se manifeste par une sensation de feu aux joues due à la dilatation des petits vaisseaux sanguins de l'épiderme lorsque le stress nous gagne;
  • l'acné, un des problèmes cutanés les plus courants. On n'est pas à l'abri de l'apparition de boutons rouges sur le visage en période de stress, même si on n'a jamais fait d'acné à l'adolescence. Ces pustules désagréables ont le don d'apparaître au mauvais moment -- le jour d'un entretien d'embauche ou d'une réception importante, par exemple.

 

Non, ce n'est pas le mauvais sort qui s'acharne sur nous! Comme nos défenses immunitaires sont en veilleuse à cause du stress, les boutons et réactions cutanées ont le champ libre.
 

Ma peau reflète-t-elle mon stress?

Notez les énoncés qui s'appliquent.

  • Sur toutes mes photos importantes, un copain me tient compagnie. Il s'appelle Johnny, il est rouge et il se tient généralement au milieu de mon front ou près de mon nez...
  • Contrariée, moi? Non, pourquoi? Ah bon, je suis rouge...
  • Quand je suis tendue, je ressemble à la fille spirituelle du lieutenant Johnson dans Fortier tellement je me gratte!
  • C'est vrai que j'ai souvent des fringales quand je suis stressée. Le plus souvent, je grignote mes ongles et ça passe.
  • Au rythme où je perds mes cheveux, je vais sans doute relancer la mode des perruques avant longtemps!

 

Plus on a noté d'énoncés, plus cette facette de notre vie est affectée par le stress.

Stress: ce qu'on peut faire
  • On bonifie notre alimentation

On y ajoute, entre autres, une bonne dose de sélénium, un oligo-élément qui aide à lutter contre l'oxydation de la peau et son vieillissement prématuré. Une bonne chose puisque la peau s'affine et devient plus sensible avec l'âge. On en trouve en quantité dans les noix du Brésil, les céréales, la viande et le poisson. Autre allié: le soja, riche en isoflavones, qui aide à raffermir l'épiderme et à lutter contre sa déshydratation. Et finalement, la vitamine A et les oméga-3, qu'on trouve en grande quantité dans le poisson, l'huile et les graines de lin, sont excellents pour la peau et particulièrement bénéfiques pour lutter contre la sécheresse cutanée si on souffre de psoriasis.

  • On combat nos ennemis

Ce sont le tabac, la pollution, le soleil en dose importante et l'alcool. Ces ennemis de la peau suscitent la création de substances toxiques (les fameux radicaux libres) dans nos tissus, contribuant au vieillissement de la peau, d'une part, et à son ternissement, d'autre part. Des études ont montré que le tabac ternit le teint, car il nuit à son oxygénation, et les produits chimiques qu'il contient déshydratent l'épiderme, ce qui lui donne un aspect terreux en plus de favoriser l'apparition de ridules. L'abus de soleil et la pollution urbaine ont à peu près les mêmes effets. Quant à l'alcool, il aggrave les problèmes de rosacée, comme le font les épices, la chaleur ou le froid, en brisant les vaisseaux sanguins et en créant un réseau de capillaires éclatés.

  • On choisit les bons soins cosmétiques

Les laboratoires cosmétiques ont compris que le stress était à la base de nombreux problèmes de peau et que la correction des rides n'était pas la seule préoccupation des femmes. Les crèmes «anti-stress» sont apparues sur le marché avec pour premier mérite de nous remonter le moral! Une bonne hygiène corporelle et l'essai de soins adaptés sont les premiers gestes à poser avant de consulter un dermatologiste.

  • On se permet un petit carré de chocolat

Faut-il le rappeler? À moins qu'on n'y soit allergique, le chocolat ne donne pas d'acné! Le problème, c'est qu'on en dévore souvent dans des périodes sensibles, comme avant les règles, alors que le changement hormonal nous fait produire du sébum à plein régime. C'est le sébum qui bouche les pores, pas le chocolat! À la prochaine période de stress, on craque sans remords pour un petit carré de chocolat noir. Ça soulage les tensions, et ça, ça ne peut pas faire de tort!

  • On s'offre des soins spécialisés

Rien de tel que de confier sa peau stressée aux bons soins de spécialistes. Quelques grands crus qui valent le détour:

Au Spa de jour Ofuro, à Morin Heights, dans les Laurentides, on propose un soin facial enrichi à l'oxygène, assainissant et hydratant.

Au Spa santé de l'auberge Le Baluchon, en Mauricie, on suggère le facial «Grand Classique», idéal pour les peaux acnéiques.

Au Spa Eastman, dans les Cantons-de-l'Est, on traite les effets du stress sur le cuir chevelu.

  • On se concocte des soins maison

Pour se faire du bien, on prend du temps pour soi et on se concocte des masques maison, frais pour la peau et bons pour le moral! Pour que la douceur soit au rendez-vous, on s'assure de ne pas être allergique à l'un des aliments. Vive le plaisir des vitamines 100% naturelles!

Anti-cernes: on met un sachet de thé ou de tisane à la camomille sous chaque oeil, après les avoir fait tremper dans l'eau froide. On laisse reposer 10 minutes, les yeux fermés. Le regard sera moins fatigué. Si on a des poches sous les yeux, on peut passer un glaçon sur le contour de l'oeil pour le tonifier et relancer la microcirculation.

Masque tonique: on passe au mélangeur des fraises et le jus d'un demi-citron, puis on applique ce masque vitaminé sur le visage pendant 10 minutes pour une peau douce et fraîche.

Masque joli teint: deux cuillérées de miel liquide, quelques gouttes de jus de citron, on étale sur le visage et on laisse reposer pendant 20 minutes.

  • On ménage notre sensibilité

Les peaux les plus intolérantes doivent opter pour des soins non parfumés pour peaux sensibles. «Attention aux lessives et assouplissants très parfumés: ils peuvent accentuer les démangeaisons», remarque Pascale Marinier. On évite aussi les douches à répétition et les produits à base de savon, asséchants pour la peau, optant plutôt pour des nettoyants au pH neutre. Les gommages et nettoyages agressifs sont déconseillés.

Pour aller plus loin

 

 

Commentaires

Partage X
Santé

Le stress me donne des boutons

Se connecter

S'inscrire