Santé

La trichomonase: une infection à ne pas prendre à la légère

La trichomonase: une infection à ne pas prendre à la légère

IStock Photographe : IStock Auteur : Coup de Pouce

Santé

La trichomonase: une infection à ne pas prendre à la légère

La trichomonase est une infection vaginale qui doit être traitée rapidement pour éviter de graves complications. Comment la détecter? On lit ce qui suit.

C'est quoi?

La trichomonase est une infection vaginale causée par un parasite qui se manifeste par des symptômes semblables à ceux d'une infection à levures, notamment par une augmentation des sécrétions vaginales nauséabondes.

Comment se transmet-elle?

La transmission s'effectue par contact direct, habituellement sexuel, avec une personne infectée. Le germe peut cependant survivre sur des objets humides (serviettes, siège de toilette, matériel de douche vaginale, banc de sauna, etc.) pendant plusieurs heures.

Symptômes

Chez les femmes, ils consistent en une démangeaison vaginale, une sensation de brûlure au moment d'uriner et un écoulement vaginal malodorant (mousseux, blanchâtre ou jaunâtre). Ils peuvent aussi prendre la forme de douleurs durant les relations sexuelles vaginales ou d'un saignement après celles-ci. Les hommes n'ont souvent aucun symptôme, mais certains éprouvent une sensation de brûlure en urinant ou après les rapports sexuels et observent un écoulement du pénis. Plusieurs personnes infectées ne présentent aucun symptôme.

Complications

La trichomonase peut provoquer une atteinte inflammatoire pelvienne, une infection de l'utérus et des trompes de Fallope susceptible de causer l'infertilité. Non traitée, elle peut accroître chez la femme le risque de contracter une infection par le VIH si la personne y est exposée. Les femmes enceintes atteintes de trichomonase courent un plus grand risque de donner naissance à un bébé prématuré ou de faible poids que celles qui n'en souffrent pas.

Dépistage

Le diagnostic passe par le prélèvement d'un échantillon à l'intérieur du vagin à l'aide d'une petite brosse. On n'effectue habituellement aucun test chez les hommes.

Comment la traite-t-on?

Le médecin prescrit en général du métronidazole sous forme de comprimés, de suppositoires ou de crème vaginale, sauf aux femmes enceintes ou qui allaitent. Le traitement doit être suivi jusqu'au bout, et l'alcool est interdit, puisqu'il interagit avec le métronidazole et peut provoquer de graves malaises.

On peut accélérer la guérison en portant des sous-vêtements de coton et des vêtements amples pour garder la région infectée au sec.

Références

  • Guide des maladies, Servicevie.com
  • Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec - Année 2010 (et projection 2011), ministère de la Santé et des Services sociaux.
  • Les infections transmissibles sexuellement et par le sang: l'épidémie silencieuse, Quatrième rapport national sur l'état de santé de la population du Québec, ministère de la Santé et des Services sociaux et Institut national de santé publique du Québec.

 

 À LIRE: Les poux de pubis ou morpions

Commentaires

Partage X
Santé

La trichomonase: une infection à ne pas prendre à la légère

Se connecter

S'inscrire