Santé
21 oct. 2008

La labyrinthite, une maladie inquiétante

Par Danielle Arsenault, journaliste, Le monde est ailleurs

Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : Istockphoto.com

Santé
21 oct. 2008

La labyrinthite, une maladie inquiétante

Par Danielle Arsenault, journaliste, Le monde est ailleurs

Elle n'est pas considérée comme une grave maladie, mais si vous avez déjà souffert d'une labyrinthite, vous savez à quel point c'est inquiétant et désagréable!

Comme les martiens, nous avons trois oreilles: l'oreille externe, moyenne et interne. La labyrinthite est une infection de l'oreille interne.

Chez les enfants, les otites, une infection de l'oreille moyenne sont très fréquentes. La labyrinthite est en quelque sorte apparentée à l'otite, mais se situe dans l'oreille interne. D'ailleurs, on la qualifie quelques fois d'otite interne. Cette maladie peut affecter seulement une oreille ou les deux à la fois, et touche généralement les adultes de 30 à 60 ans.

Oreille et équilibre

L'oreille interne est formée du labyrinthe, une structure complexe faite de deux parties: le limaçon (ou la cochlée) qui est l'organe de l'audition, et le vestibule qui est responsable de l'équilibre ainsi que du positionnement et du mouvement de la tête.

Mauvaise interprétation du cerveau

Lorsque le labyrinthe est atteint, l'information qu'il envoie au cerveau, concernant notamment la position de la tête, ne concorde pas avec celle envoyée par les yeux à ce même égard. Face à des informations non concordantes, le cerveau n'est pas en mesure d'interpréter correctement ces données.

Des symptômes désagréables

Cette erreur d'interprétation entraîne différents symptômes. Les plus fréquents sont les étourdissements, le vertige ainsi que des nausées, des vomissements et la perte soudaine d'équilibre. Quelques fois, un léger mal de tête, une perte d'audition légère à modérée, des sifflements et des bourdonnements de l'oreille ainsi que des mouvements involontaires des yeux peuvent être observés.

Ces symptômes sont habituellement accentués lorsque la personne atteinte bouge la tête, s'assoit, se tourne ou regarde vers le haut. Lors de l'apparition des symptômes, le vertige rotatoire est tel qu'il peut obliger la personne à rester au lit. Ces symptômes persistent généralement durant quelques jours, parfois quelques semaines.

  

Lire notre dossier sur les maladies de l'ouïe.

 
Types de labyrinthites et causes

On ne connaît pas exactement les causes de la labyrinthite. Toutefois, plusieurs facteurs déclencheurs sont bien connus. Lorsqu'elle survient après un rhume, une grippe ou la varicelle, la labyrinthite est dite virale et ce, dans la plupart des cas de labyrinthites.

Il arrive qu'une otite moyenne ou une méningite s'aggrave: cette complication peut alors causer une labyrinthite bactérienne. Plus rarement, on peut être atteint d'une labyrinthite fongique, causée par une infection à un champignon, par exemple.

La labyrinthite auto-immune, elle aussi très peu fréquente, survient à la suite de troubles auto-immunitaires. Enfin, la labyrinthite peut aussi être déclenchée par des allergies, un traumatisme crânien, une tumeur au cerveau, un accident vasculaire cérébral, une consommation excessive d'alcool ou certains médicaments pris à fortes doses.

Une maladie qui demande du repos

Généralement, la maladie disparaît par elle-même après quelques semaines. Il est plutôt rare qu'un épisode dure plusieurs mois. En fait, la labyrinthite, quand elle ne cache pas autre chose, part en éléphant et finit en souris.

En raison des vertiges, des pertes d'équilibre et des nausées, il est recommandé de garder le lit et d'éviter de bouger la tête durant les premières journées. La nuit, dormir la tête surélevée s'avère bénéfique. Si vous devez vous lever, marchez avec une canne pour augmenter votre stabilité ou demandez de l'aide. Si les étourdissements sont majeurs, couchez-vous immédiatement. De plus, si vous vomissez beaucoup, veillez à bien vous réhydrater.

Votre médecin de famille peut vous prescrire un traitement pour soulager les symptômes et traiter la cause sous-jacente. Par exemple, des antihistaminiques, des anticholinergiques et des antinauséeux pour diminuer le vertige et la nausée, des sédatifs pour vous calmer, des antibiotiques, si c'est indiqué.

Restez vigilant

Même si les symptômes disparaissent après quelques jours, soyez vigilant pendant au moins une semaine après leur disparition: évitez de conduire votre voiture, de grimper aux échelles, de pratiquer un sport exigeant ou d'opérer de la machinerie lourde. Vous avez trois oreilles, comme les martiens, mais juste une vie.

Mots-clés
Partage X
Santé

La labyrinthite, une maladie inquiétante