Santé

L’aphasie, qu’est-ce que c’est?

L’aphasie, qu’est-ce que c’est?

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Santé

L’aphasie, qu’est-ce que c’est?

Un trouble du langage qui touche environ 100 000 Canadiens, et 4000 nouveaux cas s’ajoutent chaque année au Québec. Survol de ce trouble méconnu.

L'aphasie est un trouble de la communication qui peut affecter partiellement ou complètement l'expression et la compréhension du langage, tant à l'oral qu'à l'écrit. Plusieurs fonctions cognitives peuvent être touchées, selon la nature de l'aphasie (mixte, globale, progressive, de Broca, de conduction ou de Wernicke) et sa gravité. Au cours d'une conversation, la personne aphasique peut chercher ses mots et avoir du mal à les combiner pour faire des phrases, parler lentement, répéter ce qui a été dit, utiliser un mot à mauvais escient ou le déformer, par exemple. Elle peut aussi avoir du mal à comprendre le sens des mots.

Malgré la prévalence de ce trouble du langage, les résultats d'un sondage mené par deux universités ontariennes, en 2012, ont révélé que seulement 2% des répondants connaissaient l'aphasie. «Cette méconnaissance en amène plus d'un à croire que la personne aphasique est atteinte d'une maladie mentale, qu'elle est déficiente ou sourde, alors qu'elle a perdu la faculté de s'exprimer ou de comprendre», tient à préciser l'orthophoniste Agathe Tupula.

L'AVC: la principale cause

L'accident vasculaire cérébral est de loin la principale cause de l'aphasie. Puisque cette perte soudaine du langage est le lot du tiers des gens qui font un AVC, son risque augmente après 50 ans (le vieillissement de la population laisse présager que le nombre de cas s'accroîtra de façon constante au cours des prochaines années). Mais l'aphasie touche aussi les gens de tout âge, homme ou femme, qui ont subi des dommages au cerveau dans la zone du langage, que ce soit à la suite d'un traumatisme crânien, de l'apparition d'une tumeur, d'un anévrisme, d'une infection ou d'une dégénérescence cérébrale.

Récupérer ses acquis

La bonne nouvelle, c'est que bien des personnes aphasiques pourront retrouver leurs acquis, en partie ou complètement, grâce à la réadaptation orthophonique. Les gens pourront aussi se tourner vers des exercices facilitant l'expression, la thérapie ainsi que des activités artistiques (théâtre, dessin, chant) pour continuer à faire des progrès.

«Notre objectif est de rendre la personne aphasique la plus fonctionnelle possible dans ses communications avec les autres. C'est pourquoi le plan de traitement demande la collaboration de la famille et de l'entourage immédiat. On enseigne à ceux-ci des stratégies qui aideront la personne aphasique à mieux s'exprimer et à se faire comprendre», explique l'orthophoniste. Parmi ces stratégies, notons:

  • éviter les lieux bruyants
  • parler lentement
  • privilégier les phrases courtes
  • regarder dans les yeux en parlant
  • faire des gestes
  • utiliser des questions fermées (qui peuvent être répondues par oui ou par non)
  • poser des questions à choix de réponses
  • laisser du temps pour répondre
  • vérifier régulièrement qu'on a bien compris et qu'on est bien compris, en reformulant la phrase, au besoin
  • résister à la tentation de terminer la phrase de la personne aphasique ou de l'infantiliser.

À lire aussi: Qu'est-ce que l'accident vasculaire cérébral?

Commentaires

Partage X
Santé

L’aphasie, qu’est-ce que c’est?

Se connecter

S'inscrire