Santé

Hallux valgus ou oignon du pied: quand le gros orteil joue du coude

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

Hallux valgus ou oignon du pied: quand le gros orteil joue du coude

Hallux valgus signifie «le gros orteil en dehors». Aussi appelée «oignon du pied», cette déformation du gros orteil est très fréquente, surtout chez les femmes d’âge mûr.

On se perd en conjectures pour trouver la vraie cause de l'hallux valgus, mais certains facteurs y prédisposent: les pieds plats, certaines tendances familiales, et on remarque qu'il s'attaque plus souvent au pied égyptien qu'au pied grec ou au pied carré, mais on pointe aussi du doigt les talons hauts et les souliers étroits.

Pas une maladie!

L'hallux valgus n'est pas une maladie, mais plutôt une évolution du pied qui s'accentue avec l'âge. La déformation crée une déviation en «V» du gros orteil qui aura tendance à élargir le pied et causer une difficulté à se chausser. L'orteil aura tendance à se tortiller (pronation): l'ongle, qui contemplait le ciel, se met à lorgner vers le gros orteil de l'autre pied.

Occasionnellement, le gros orteil sera tellement déformé qu'il chevauchera son voisin, ou se glissera sous celui-ci. La bosse de l'hallux valgus est en fait une illusion, car rien ne pousse à cet endroit. Ce qui ressemble à une bosse n'est que la flexion de l'os.

Prévention

Talons moins hauts, chaussures plus larges faites de cuir souple: c'est l'évidence, me direz-vous, mais certains et surtout certaines ont du mal à l'accepter. 

Quelquefois, une semelle moulée ralentira le processus de déformation des pieds plats, tout en diminuant un peu les douleurs: encore faudra-t-il accepter de se chausser différemment.

Des coussins de caoutchouc ou de silicone entre le premier et le deuxième orteil aident certaines personnes à passer de meilleures nuits quand les crampes nocturnes sont trop fréquentes.

Prévention

Talons moins hauts, chaussures plus larges faites de cuir souple: c'est l'évidence, me direz-vous, mais certains et surtout certaines ont du mal à l'accepter. 

Quelquefois, une semelle moulée ralentira le processus de déformation des pieds plats, tout en diminuant un peu les douleurs: encore faudra-t-il accepter de se chausser différemment.

Des coussins de caoutchouc ou de silicone entre le premier et le deuxième orteil aident certaines personnes à passer de meilleures nuits quand les crampes nocturnes sont trop fréquentes.

 

Traitement chirurgical

Un bon vieux chirurgien plein d'expérience et de sagesse nous disait: «On opère les pieds toujours trop tôt et jamais trop tard».   

En fait, il voulait nous faire comprendre que la déformation des pieds était en partie  un phénomène de croissance: opérer trop tôt peut corriger provisoirement la trajectoire de l'os, mais n'élimine pas la cause de la déformation, pas plus que couper les cheveux ne les empêche de repousser. Autrement dit, la déformation risquerait de réapparaître tôt ou tard. 

Chez les adolescents, paradoxalement, la question de la chirurgie se pose moins puisque cette condition est chez eux exceptionnelle et représente un problème potentiellement plus invalidant, compte tenu du style de vie normalement actif. Mais pour une femme de 30 ou 35 ans, mieux vaut renoncer aux motifs esthétiques et essayer de retarder le geste le plus possible. 

Techniques chirurgicales

Il y a presque autant de techniques que de chirurgiens, et chaque déformation appelle un traitement chirurgical particulier. Comme les grands chausseurs, nous ne faisons  que du «sur-mesure»! 

En gros, on scie, on coupe, on réaligne l'os et les tissus mous - comme les tendons et  les capsules - et on les fixe avec du fil, une tige d'acier ou des vis. Le pied opéré aura besoin de sandales orthopédiques, rarement d'un plâtre, pendant au moins six semaines, pour recommencer à marcher. Puis, pendant six autres semaines, il devra se soumettre à des exercices d'assouplissement  et de mise en charge non protégée.

Risques

En plus des risques d'infections, de douleurs et de thrombophlébites qui accompagnent habituellement les chirurgies aux membres inférieurs, les opérations pour hallux valgus ont leurs risques propres. On peut citer, par exemple:

1. L'hypercorrection avec un orteil dévié dans l'autre sens: hallux varus. Il s'agit d'une situation très rare mais, si elle survient, c'est une catastrophe qui renvoie à d'autres problèmes orthopédiques, cette fois-ci, difficiles à corriger.

2. L'hypocorrection: en somme, une chirurgie pour rien.

3. Raideur dans l'articulation, qui peut devenir problématique chez ceux qui ont besoin de souplesse. Les activités comme l'escalade d'intérieur, le jogging, la danse et le travail accroupi seront ainsi potentiellement affectées.

Mieux vaut tard que jamais, peut-être. Mieux vaux tard que trop tôt: tout le temps!

Commentaires
Partage X
Santé

Hallux valgus ou oignon du pied: quand le gros orteil joue du coude

Se connecter

S'inscrire