Santé

Évaluez votre quotient solaire

Auteur : Coup de Pouce

Santé

Évaluez votre quotient solaire

Un petit test instructif pour mesurer nos connaissances sur les dangers du soleil et sur les façons de s'en protéger.

1. Dans quelle proportion un écran à FPS 60 bloque-t-il plus de rayons UVB qu'un écran à FPS 15?
a) 4 fois plus.
b) 6% de plus.
c) 45 fois plus.

Voilà qui risque de surprendre: la réponse est b. Un FPS 15 bloque environ 93% des rayons UVB, un FPS 30, 96% et un FPS 60, 98%. Pour établir le FPS (facteur de protection solaire) d'un écran solaire, on teste auprès de volontaires la dose de rayons UVB nécessaire pour causer un coup de soleil sur une peau non protégée. On répète ensuite l'expérience en appliquant un écran solaire. Le rapport entre les deux résultats donne le FPS. Par exemple, une personne qui attrape un coup de soleil après 10 minutes d'exposition sans écran solaire est théoriquement protégée pendant 150 minutes avec un FPS 15. Mais, dans la pratique, ça ne signifie pas qu'elle peut rester au soleil sans danger pendant tout ce temps, puisque plusieurs facteurs diminuent la protection.

2. Si on couvrait entièrement notre corps d'une lotion à FPS 60 et qu'on en appliquait de nouveau toutes les heures, on pourrait rester au soleil indéfiniment.
a) Vrai.
b) Faux.

En théorie, c'est vrai. Mais il y a d'autres facteurs à considérer: la quantité de crème étalée, la protection UVA qu'offre l'écran solaire, la sueur, l'eau, les vêtements et les serviettes, qui enlèvent la crème, etc. De plus, une application toutes les heures augmente le risque de développer une réaction au produit. Il est très difficile d'obtenir une protection parfaite; c'est pourquoi les médecins recommandent de réduire notre exposition au soleil, particulièrement entre 10 h et 14 h.

3. Avant un voyage dans le Sud ou au début de l'été, on prépare notre peau à une exposition prolongée au soleil...
a) en fréquentant un salon de bronzage pour obtenir un léger hâle;
b) en s'exposant graduellement au soleil, un peu plus longtemps chaque jour;
c) en utilisant un autobronzant quelques jours avant.
d) Aucune de ces réponses.

La réponse est d. «Contrairement à la croyance populaire, une peau bronzée ne protège pas contre les effets néfastes des rayons UV», prévient le Dr Marc Rhainds, médecin spécialisé en santé communautaire au Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ). On estime qu'un bronzage offre une protection équivalant à un FPS de 4 environ, ce qui est nettement insuffisant. De plus, toute exposition aux rayons UV, en salon ou dehors, de façon graduelle ou intensive, cause des dommages à la peau. Quant aux autobronzants, ils offrent un bronzage sans danger, mais ils ne protègent aucunement contre les rayons ultraviolets.

4. Le visage étant plus sensible aux rayons UV que le reste de notre corps, il faut y appliquer un écran à FPS plus élevé.
a) Vrai.
b) Faux.

«Il n'y a pas de raison d'utiliser un FPS plus élevé pour le visage si on y applique une quantité suffisante de lotion solaire, dit le Dr Rhainds. Mais il est vrai qu'il faut porter une attention particulière au visage, la région où se développent le plus de cancers de la peau. Certaines zones comme les oreilles, le nez, la ligne des yeux et des cheveux et le tour de la bouche sont souvent oubliées au moment de l'application ou mal protégées parce que la quantité de crème est insuffisante.»5. Installée sous un parasol, on est...
a) parfaitement protégée des rayons du soleil;
b) bien protégée, mais pas complètement;
c) pas du tout protégée.

Un parasol offre un bon abri contre les rayons du soleil, mais il ne peut pas bloquer ceux qui sont réfléchis par les surfaces qui nous entourent. Par exemple, l'eau, le béton et l'asphalte peuvent réfléchir jusqu'à 10% des rayons ultraviolets, le sable, de 15 à 18% et la neige, 88%! C'est pourquoi il est recommandé d'utiliser un écran solaire même si on s'abrite sous un parasol (ce qui demeure une bonne façon de se protéger).

6. Quels types de médicaments risquent d'augmenter notre sensibilité au soleil?
a) Antibiotiques.
b) Anti-inflammatoires.
c) Antidépresseurs.
d) Médicaments contre l'acné.
e) Toutes ces réponses.

La réponse est e. Toutes ces catégories comprennent des médicaments qui peuvent rendre notre peau hypersensible aux rayons du soleil et causer de l'irritation, des rougeurs ou de l'enflure si on s'y expose. La liste est longue: le mieux est de se renseigner auprès de notre médecin ou de notre pharmacien si on prend des médicaments.

7. Les personnes d'origine asiatique ou africaine n'ont pas à se soucier des effets du soleil.
a) Vrai.
b) Faux.

C'est faux. Bien sûr, une peau foncée est mieux armée contre le soleil qu'une peau pâle. Mais, dans des conditions extrêmes, même un Noir pourrait attraper un coup de soleil. Et si une forte pigmentation réduit les risques de cancer de la peau, elle ne les élimine pas complètement.

8. On s'assure qu'un écran solaire nous protégera efficacement contre les rayons UVB et UVA...
a) en recherchant un FPS d'au moins 15;
b) en recherchant la mention protection à large spectre ou protection UVA-UVB;
c) en vérifiant la liste des ingrédients actifs.

La réponse est c. Le FPS ne concerne que la protection contre les UVB. On ne peut pas vraiment se fier aux allégations des fabricants quant à la protection contre les UVA parce qu'il n'existe aucune méthode approuvée par les gouvernements pour la quantifier. Le mieux est donc de consulter la liste des ingrédients et de choisir un produit qui contient du Mexoryl SX, du Parsol 1789, de l'Oxybenzone, du dioxyde de titane ou de l'oxyde de zinc. Une autre bonne façon de s'assurer de l'efficacité d'un produit: rechercher le logo de l'Association canadienne de dermatologie.9. Si on passe la journée à l'extérieur, on devrait mettre de la crème...
a) une fois le matin et l'après-midi;
b) après chaque baignade ou après une activité intense;
c) dès que l'on sent que notre peau commence à brûler;
d) toutes les deux heures.

Deux bonnes réponses: b et d. Les dermatologues recommandent d'appliquer notre écran solaire toutes les deux heures, mais on doit en remettre plus souvent si on se baigne ou si on transpire, car l'eau et la transpiration peuvent le faire disparaître. Rappelons aussi que l'écran solaire doit être appliqué de 15 à 30 minutes avant l'exposition au soleil.

10. La quantité de crème solaire nécessaire pour protéger tout notre corps remplirait...
a) une cuillère à soupe;
b) une mesure à cocktail;
c) un gobelet à café.

La réponse est b. Si on se base sur la quantité de produit utilisée pour établir le FPS, il en faudrait de 25 à 30 ml pour couvrir le corps d'un adulte. Une bouteille de 120 ml représenterait alors environ quatre applications. N'est-ce pas exagéré? «Des études ont montré que la quantité d'écran solaire appliquée par la population est en moyenne quatre fois moindre que celle utilisée pour déterminer le FPS en laboratoire», répond le Dr Rhainds. Comme nous n'appliquons pas assez de crème, nous ne bénéficions pas pleinement de sa protection. C'est pour cette raison que les dermatologues recommandent d'utiliser des écrans à FPS élevé. «L'important, c'est d'appliquer une couche généreuse de crème, d'en remettre régulièrement et de n'oublier aucune partie du corps», explique le Dr Joël Claveau, dermatologue à la Clinique du mélanome de l'Hôtel-Dieu de Québec.

11. Un fond de teint ou une crème hydratante à FPS 15 offre une protection solaire suffisante pour le visage.
a) Vrai.
b) Faux.

Tout dépend des ingrédients du produit, explique le Dr Rhainds: «La plupart des cosmétiques offrent un niveau de protection insuffisant contre les rayons UVA. Comme pour les écrans solaires, il faut lire attentivement la liste des ingrédients actifs.» De plus, les fonds de teint et hydratants ont tendance à s'estomper et même à disparaître pendant la journée, ce qui laisse la peau sans défense après quelques heures. La protection peut être suffisante pour le trajet jusqu'au bureau, mais pas pour une journée à la plage.

12. On devrait se protéger même quand le ciel est nuageux.
a) Vrai.
b) Faux.

Vrai. Jusqu'à 80% des rayons ultraviolets peuvent traverser les nuages.13. Parmi les facteurs suivants, lesquels augmentent le risque de cancer de la peau?
a) Avoir les cheveux blonds et les yeux bleus.
b) Avoir eu un ou plusieurs coups de soleil sévères pendant l'enfance.
c) Fréquenter régulièrement les salons de bronzage.
d) Toutes ces réponses.

La réponse est d. Les personnes ayant la peau très claire et brûlant facilement au soleil courent plus de risques que les autres parce que la pigmentation de leur peau les protège moins contre les rayons ultraviolets. Les scientifiques ont aussi découvert que les coups de soleil sévères, particulièrement chez les enfants, sont un autre facteur de risque important. Enfin, une étude américaine récente démontrait que les personnes fréquentant les salons de bronzage couraient de deux à trois fois plus de risques de souffrir d'un cancer de la peau que la population en général.

14. On peut bronzer en toute sécurité si on utilise un écran solaire.
a) Vrai.
b) Faux.

Hélas, bronzer en toute sécurité, c'est impossible. Si notre peau brunit malgré l'écran solaire, c'est probablement parce qu'on n'en a pas appliqué suffisamment. «Le bronzage est une réponse de défense à un traumatisme subi par notre peau, explique le Dr Claveau. Pour bronzer, il faut que notre peau soit endommagée.» Pour empêcher notre peau de vieillir et réduire les risques de cancer de la peau, il faut non seulement utiliser correctement notre écran solaire, mais, surtout, éviter l'exposition intensive au soleil en adoptant parasols, chapeaux à large bord et vêtements couvrants. Le seul bronzage sécuritaire est celui que procurent les autobronzants.

15. Le soleil favorise l'apparition des rides.
a) Vrai.
b) Faux.

C'est malheureusement vrai. «Environ 85% du vieillissement de la peau ne serait pas causé par l'âge, mais par les expositions non protégées aux ultraviolets, dit le Dr Rhainds. Les rayons UVA sont les plus impliqués dans ce phénomène, puisqu'ils pénètrent profondément jusqu'au derme.» Les signes associés au photovieillissement (rides, couperose, taches brunes, etc.) sont habituellement observés sur les parties du corps les plus exposées au soleil, comme le visage, le cou, le dos, les bras et les mains.

Commentaires
Partage X
Santé

Évaluez votre quotient solaire

Se connecter

S'inscrire