Santé

Environnement: 7 façons de se mobiliser

Environnement: 7 façons de se mobiliser

Auteur : Coup de Pouce

Santé

Environnement: 7 façons de se mobiliser

Vous avez la fibre écolo, et vous cherchez par tous les moyens à vous engager pour la cause? Voici quelques pistes pour devenir un véritable citoyen «vert».

1. En avril, on participe au Jour de la Terre, et l'on s'en inspire pour tous les autres jours de l'année.
Les corvées volontaires de nettoyage ne sont pas de trop pour prendre conscience que les lieux publics ne sont pas des poubelles à ciel ouvert. Il y aura aussi des ateliers de recyclage et de récupération au Saguenay–Lac-Saint-Jean, une collecte de vieux vélos à Montréal, la plantation de rosiers à Longueuil, et toutes sortes d'initiatives dans les écoles et les municipalités d'un peu partout. (Jour de la Terre). Pour en savoir plus, visitez le site du Jour de la Terre.

2. On recouvre sa toiture de verdure. Pour aménager une toiture verte, on s'inscrit aux ateliers du Centre d'écologie urbaine.

L'impact de ce geste
Éponger l'eau de pluie et éviter le ruissellement. Mais surtout absorber le CO2, climatiser naturellement les habitats, et donc, à grande échelle, rendre la ville plus fraîche et respirable, surtout en période estivale. Pour en savoir plus, visitez le site du Centre d'écologie urbaine.


3. On inscrit son ado au concours «Je m'emballe autrement», proposé par Environnement Jeunesse. L'idée est de créer sa tenue de bal des finissants avec un budget maximum de 100$, en utilisant du textile et des matières recyclés.

L'impact de ce geste
Faire prendre conscience aux jeunes que la surconsommation et le gaspillage liés à la seule soirée de bal des finissants est presque indécente. Une formation sur la valorisation de la mode est proposée dans le cadre du concours, et il y a des prix à la clé. (Environnement Jeunesse). Pour en savoir plus, visitez le site de Environnement Jeunesse.

4. Si on est propriétaire et que l'on envisage des travaux d'amélioration de l'habitat, on s'inscrit au programme ÉcoÉnergie, du gouvernement du Canada, qui sera lancé en avril 2007.

L'impact de ce geste

Minimiser les pertes d'énergie… et d'argent. Le gouvernement fédéral s'engage à fournir des incitatifs financiers et de l'information à quelque 140 000 propriétaires de résidences – de 3 étages maximum – qui souhaitent améliorer leur habitat et faire des économies d'énergie.5. On paie de façon utile, en adhérant au programme Carte Nature Visa Desjardins.

L'impact de ce geste
Un pourcentage du montant de nos achats est automatiquement reversé par Visa Desjardins à la Fondation de la Faune du Québec. Aussi, 20$ sont prélevés annuellement pour la Fondation qui contribue à préserver la faune, menacée au non, du territoire québécois. Pour en savoir plus, consultez le site de la Fondation de la faune.

6. On signe la pétition, sur le site de Télé-Québec, pour inciter les détaillants de produits électroniques à reprendre nos vieux ordinateurs, téléviseurs, cellulaires ou imprimantes, afin de les recycler dans les CFER (Centres de formation en entreprise et récupération).

L'impact de ce geste


Au Québec, les appareils électroniques mis au rebut génèrent 30 000 tonnes de déchets par an. Seulement 6% de ces déchets sont recyclés. Des tonnes de métaux lourds, nuisibles pour la santé et l'environnement, se retrouvent donc dans la nature… (Télé-Québec et La Tohu). Pour en savoir plus, visitez le site de Télé-Québec.

7. On fait appel à une entreprise certifiée Horti-Éco pour ses travaux paysagers et d'entretien.

L'impact de ce geste

La garantie que ces entreprises offrent des services horticoles respectueux des écosystèmes. (Équiterre). Pour en savoir plus, visitez le site d'Équiterre.

Commentaires

Partage X
Santé

Environnement: 7 façons de se mobiliser

Se connecter

S'inscrire