Santé

Diminuer la fréquence des reflux gastriques

Diminuer la fréquence des reflux gastriques

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

Diminuer la fréquence des reflux gastriques

Les médicaments contre le reflux gastro-œsophagien figurent parmi les plus prescrits au Canada. Pourtant, il est possible de diminuer la fréquence et l’intensité des reflux gastriques et d’en soulager les symptômes en modifiant ses habitudes de vie et son alimentation.

Les symptômes du reflux gastro-œsophagien sont fréquents chez les personnes de 25 à 74 ans. Bien que le pourcentage de patients chez qui des complications surviennent soit faible, on estime que près d'une personne sur trois en présente. Les brûlures d'estomac et les régurgitations acides sont significativement associées à la douleur thoracique, la dysphagie et la dyspepsie.

Quelques conseils généraux

  • Viser son poids santé. Une surcharge pondérale, surtout au niveau abdominal, peut accentuer les symptômes du reflux. L'embonpoint et le surplus de poids en sont les principaux facteurs de risque.
  • Privilégier un repas léger le soir. Opter pour une salade accompagnée de légumes colorés et y ajouter une protéine comme le poulet, le saumon ou deux œufs.
  • Éviter la nourriture grasse, notamment les desserts, la crème, la mayonnaise, les avocats, les croustilles et les fromages crémeux.
  • Couper les aliments irritants tels que le café, le thé, l'alcool, le chocolat, les boissons gazeuses, le jus de tomate et les épices.
  • Le lait accentue les reflux chez certaines personnes. On peut vérifier si c'est le cas en mettant les produits laitiers de côté pendant deux semaines pour voir s'il y a une amélioration.
  • Éviter la menthe, qui peut créer un relâchement du sphincter œsophagien chez certaines personnes. On limite du même coup les bonbons et la gomme à mâcher.
  • La gestion du stress est un élément-clé pour diminuer le reflux gastro-œsophagien. On fait des exercices de respiration à certains moments de la journée: avant les repas, lors des déplacements (dans le métro, par exemple), avant de s'endormir, etc.
Reflux: des alternatives aux médicaments

Trouver des solutions à long terme sera toujours plus judicieux que de recourir à des médicaments qui possèdent des effets secondaires indésirables. Certains d'entre eux, comme les inhibiteurs de la pompe à protons (Losec, Nexium, Pariet, Pantoloc), bloquent la production d'acide de l'estomac. Comme l'acidité stomacale est nécessaire à l'absorption du calcium, il n'est pas surprenant que les chercheurs aient découvert que ces médicaments entravent celle-ci.

On a aussi constaté que l'usage à long terme des inhibiteurs de la pompe à protons, surtout à fortes doses, accroissait le nombre de fractures associées à l'ostéoporose.

L'utilisation des inhibiteurs de la pompe à protons comme l'oméprazole (Losec) entraîne également une réduction de la vitamine C, indépendamment de l'alimentation.

Bien qu'on ne doive jamais cesser la prise d'un médicament prescrit par un médecin sans d'abord consulter celui-ci, on peut recourir à des solutions complémentaires pour traiter le reflux gastro-œsophagien.

  • L'orme rouge est une plante douce et nutritive. Son écorce soulage les muqueuses irritées. En infusion ou en purée, elle neutralise l'acidité et apaise le reflux gastro-œsophagien.
  • D'autres plantes émollientes, comme la guimauve, la mauve et le plantain, vont aussi adoucir, protéger et guérir les tissus enflammés du système digestif. Traditionnellement, elles sont reconnues pour soulager les irritations des muqueuses digestives.
  • La réglisse aide à la formation du mucus qui tapisse la paroi de l'estomac et la protège contre le suc gastrique. Un supplément en capsules ou en poudre pourrait être utilisé.
  • Boire du gel d'aloès pourrait aussi aider à apaiser les muqueuses irritées, car le suc de cette plante possède des propriétés cicatrisantes et régénératrices.
Le zinc carnosine pour soulager le reflux

Le zinc carnosine, un produit de santé naturel, est utilisé par les médecins japonais depuis 1994 pour optimiser le renouvellement de la muqueuse gastrique et soulager les symptômes digestifs tels que la sensation de brûlure, les nausées, les renvois, les douleurs à l'estomac, le ballonnement et la constipation. Il soulage également certains symptômes des ulcères gastriques.

Le zinc est un oligoélément essentiel qui fonctionne comme cofacteur ou catalyseur dans plus de 300 réactions biochimiques. Comme il possède un rôle antibactérien, son déficit peut mener à de nombreuses infections microbiennes. Le déficit en zinc induit une modification de la sécrétion de différentes cytokines (médiateurs permettant à certaines cellules de communiquer entre elles) pouvant conduire à des inflammations intestinales, un retard de cicatrisation, une diminution des défenses immunitaires et une déstabilisation des membranes cellulaires.

La L-carnosine, un élément naturellement présent dans les tissus musculaires et cérébraux, contribue à potentialiser l'effet du zinc. Elle permet de le transporter directement à l'ulcération, où il se fixe aux cellules des muqueuses gastriques pour les protéger des substances nocives. Leur liaison dans le suc gastrique permet au zinc d'exercer ses effets tissulaires à plus long terme. Elle favorise également la résistance de la muqueuse gastrique.

Le zinc carnosine est donc une solution intéressante pour préserver la santé de la muqueuse gastrique et soulager les reflux.

Adopter de meilleures habitudes de vie demeure la première action à entreprendre pour diminuer la fréquence et l'intensité des reflux et en soulager les symptômes. Mieux manger, mieux gérer son stress et faire de l'exercice physique est à la base de la prévention de tout problème de santé. Pour s'aider à adopter ces changements à long terme, on peut consulter un naturopathe agréé.

  

Lire aussi: Cinq trucs simples pour faciliter la digestion et Manger mieux pour améliorer sa condition physique.

Références

Proton Pump Inhibitor Therapy and Hip Fracture Risk-Reply. Yu-Xiao Yang, James D. Lewis, Solomon Epstein, David C. Metz. JAMA. 2007;297(13):1429-1430.

 

Proton pump inhibitors reduce the bioavailability of dietary vitamin C. Henry EB, Carswell A, Wirz A, Fyffe V, McColl KE. Aliment Pharmacol Ther. 2005;22(6):539-45.

 

Zinc-Altered Immune Function and Cytokine Production. Lothar Rink, Holger Kirchner. Journal of Nutrition 2000;130(5):1407S-1411S.

 

Zinc-carnosine for the management of gastric ulcers: clinical application and literature review. Wollschlaeger B. JANA 2003;6(2):33-38.

 

Polaprezinc protects gastric mucosal cells from noxious agents through antioxidant properties in vitro. Hiraishi H, Sasai T, Oinuma T, Shimada T, Sugaya H, Terano A. Aliment Pharmacol Ther. 1999;13(2):261-9.

 

Manaturopathe.com

 

Commentaires

Partage X
Santé

Diminuer la fréquence des reflux gastriques

Se connecter

S'inscrire