Santé

Cerveau: comment le garder alerte?

Cerveau: comment le garder alerte?

Auteur : Coup de Pouce

Santé

Cerveau: comment le garder alerte?

Plusieurs d’entre nous souffriront de «légères pertes cognitives» en avançant vers l’âge d’or. Possible de garder notre cerveau alerte? Oui, à condition de ne rien oublier de ce qui suit...

L'exercice pour muscler la mémoire

Vous désirez «grossir» votre cerveau? Faites une marche rapide d'une vingtaine de minutes tous les jours! Il semblerait que les exercices aérobiques ralentissent le rétrécissement des régions du cerveau responsables de la mémoire, notamment l'hippocampe. En fait, l'amélioration de la forme physique entraîne une augmentation de la taille de l'hippocampe, soit une augmentation de la mémoire relationnelle, le type de mémoire qui diminue avec l'âge. De plus, l'exercice diminue le risque d'autres maladies telles que diabète, hypertension, crise cardiaque qui, elles, pourraient nuire à la mémoire. Également, l'exercice augmente l'oxygénation du cerveau, ce qui le rend nécessairement plus efficace. D'où l'expression: «Un esprit sain dans un corps sain»!

Une silhouette plus svelte

Les «p'tites poignées d'amour» pourraient causer des problèmes jusqu'au... cerveau! Comment? Le gras qui se retrouve au niveau de l'abdomen agit comme un organe actif produisant des hormones qui entraînent l'élévation du taux d'insuline. Un taux élevé d'insuline dans le sang pourrait faire en sorte qu'il y aura accumulation de protéines «embourbant» le cerveau. En effet, les enzymes étant trop occupées à métaboliser l'insuline présente en surplus ne peuvent métaboliser ces protéines, les bêta-amyloïdes, qui s'accumulent alors dans le cerveau. Ce type de protéines est présent en grande quantité dans les cerveaux de personnes souffrant d'Alzheimer. Alors, on vise le poids santé.

De la mémoire en comprimés: à oublier!

À raison d'un minimum de 75 $ par «traitement», des suppléments de mémoire tels que Vivimind, Focus Factor ou Ginkgo Max n'éliminent pas les trous de mémoire, mais créent plutôt des trous... dans le budget! De plus, le Ginkgo Max n'est pas recommandé pour les personnes âgées de plus de 75 ans et souffrant de maladies cardiovasculaires. Mieux vaut miser sur une petite marche de santé... ou une partie d'échecs!

Le «brain training»

Tout comme nous perdons de la masse musculaire en vieillissant, nous perdons des fonctions cérébrales avec l'âge. La solution? Apprendre une deuxième ou une troisième langue. Selon une étude parue dans la revue Psychological Medicine, le fait de maintenir des activités mentales complexes tout au long de la vie permettrait de réduire de moitié le risque de maladies neurodégénératives. En fait, le déclin commence dès la fin de la vingtaine. Il semblerait aussi que le fait d'avoir une vie sociale bien remplie soit primordial pour plusieurs raisons. Entretenir des amitiés, des conversations quotidiennes, sortir de la maison, lire, jouer à des jeux (mots croisés, jeux vidéo, cartes, bridge, scrabble, sudoku, etc), jouer d'un instrument de musique, avoir des passe-temps artistiques sont toutes des activités qui nous rendent plus allumées. Pour les amateures de technologie, la console de jeux Nintendo DS: Brain Age. On entraîne ses méninges avec des jeux de mots, des casse-tête, des jeux de mémoire, entre autres. Une façon plus ludique et plus «branchée» de faire son work-out cérébral. Alors, on commence? Merci, arigatô, grazie, danke ou obrigado.

L'effet curcuma

La curcumine que l'on retrouve dans le curcuma aide non seulement à prévenir l'accumulation des bêta-amyloïdes, des protéines qui s'accumulent dans le cerveau des personnes souffrant d'Alzheimer, mais présente aussi des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. En fait, il semblerait que chez les Indiens septuagénaires, grands consommateurs de curcuma, il y aurait quatre fois moins de personnes souffrant d'Alzheimer que chez les Nord-Américains du même âge. Alors, un bon cari de poulet pour souper?

À ne pas oublier!

Le meilleur moyen de prendre soin de son cerveau est de commencer le plus tôt possible ou au plus tard à la mi-temps de la vie, soit dans la quarantaine, et ce, en:

  • pratiquant un exercice quotidiennement pendant de 30 à 60 minutes;
  • perdant (ou en ne prenant pas) un excès de poids;
  • gardant sa pression artérielle sous contrôle;
  • demeurant socialement et mentalement actif.

 

Selon des résultats d'études préliminaires, il pourrait aussi être utile pour le cerveau de consommer suffisamment de vitamine D, de déguster plus de légumes feuillus verts et plus de fruits de mer. Dans le cas des fruits de mer, il semblerait que les personnes qui en consomment régulièrement auraient moins de lacunes dans les tests de mémoire et autres. À tout le moins, ces dernières recommandations sont toutes aussi bénéfiques pour la santé générale du corps. Alors, vous en rappellerez-vous?

Commentaires

Partage X
Santé

Cerveau: comment le garder alerte?

Se connecter

S'inscrire