Santé

Attention: Noël peut nuire à votre santé!

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

Attention: Noël peut nuire à votre santé!

On s’épuise à vouloir que tout soit parfait pour le réveillon? Un rhume nous tombe toujours dessus dès le début des vacances? Voici 5 scénarios de Noëls parfaits qui risquent de nous gâcher le plaisir, et la santé!

1. Noël enchanté, comme dans les contes

On veut tellement que nos enfants vivent la magie de Noël, qu'on se lance dans la confection d'un calendrier de l'avent, où chaque fenêtre s'ouvre sur une nouvelle activité thématique quotidienne: biscuits, bricolage, contes de Noël, maison en pain d'épices, auto-cueillette du sapin en forêt, etc. Bref, 25 jours d'activités et d'émerveillement qui risquent d'avoir raison de nous! On se hâte aussi de les amener au cinéma voir le dernier film de Noël, la parade du père Noël et plusieurs visites hebdomadaires au centre commercial!

Danger: l'hyper Noël expose nos enfants à toutes sortes de stimuli, qui risquent de les surexciter. Résultats: ils pleurent pour des riens, courent partout et font d'innombrables crises de nerfs!

Solutions: on diminue le nombre d'activités qui suscitent une excitation excessive, quitte à en reporter à l'an prochain. En soirée, on coupe la télévision, les sucreries et on se réserve un moment de détente avec eux.

2. Noël d'amour, comme dans les chansons

Le sens de Noël, le vrai, celui que plusieurs cherchent à retrouver, nous, on n'en peut plus! On s'implique à fond dans le porte-à-porte de la guignolée de notre quartier et on prépare de magnifiques paniers de Noël pour les démunis. On s'investit dans l'organisation du party de Noël du bureau, dans la collecte de denrées non périssables de l'école et dans la confection de costumes pour le spectacle de Noël de la troupe de danse de la plus vieille! Quand notre implication personnelle ne suffit plus, on va jusqu'à supplier chéri de faire le père Noël à la fête du quartier.

Danger: cette course folle risque de nous mener tout droit à l'épuisement, et peut-être même à celui de notre famille!

Solutions: comme dans toute chose, on priorise. On fait une liste des choses à faire et on se répartit les tâches avec les autres personnes impliquées. Et surtout, on apprend à dire non!

3. Noël d'antan, comme dans les albums photo

Nostalgique, on se dit qu'autrefois tout était mieux! Grand-maman faisait tout à la main, avec tellement d'amour. On se promet un Noël à la hauteur des souvenirs, qui ne nous appartiennent pas: on cuisine une vingtaine de pâtés à la viande, une dinde, de la farce, un ragoût, une bûche de Noël, des crudités et des tonnes de petits canapés. On cuisine des petits gâteaux maison pour chaque membre de la famille élargie. On prévoit même de jolies boîtes de biscuits artisanales à offrir aux enseignantes des enfants et des coffrets d'alcool pour tout un chacun!

Dangers: toutes ces heures passées derrière les fourneaux risquent de se conclure en excès de table! Même si nous l'avons mérité, des troubles digestifs nous attendent dans le détour!

Solutions: pour ne pas que notre volonté flanche, on contrôle nos portions en utilisant une assiette plus petite, on mange lentement, on boit beaucoup d'eau et on s'éloigne de la table dès que possible!

4. Noël tendance, comme dans les magazines

Pour le réveillon, on envoie des invitations sur un joli papier à lettre art déco, accompagnées d'une belle photo de famille. Les coulisses de la séance photo sont difficiles et la facture plutôt salée! Pour que tout soit comme la page couverture du magazine, on fait le grand ménage de la maison et on se lance dans la rénovation complète de la salle de bain! On suit une diète pour entrer dans la magnifique robe bustier à 350$ aperçue à la page 36 d'un magazine de mode. On achète un sapin, des décorations tendance et on emballe les cadeaux avec un papier chic et coûteux.

Dangers: suivre les tendances, c'est bien. Mais respecter son budget, c'est mieux! À vouloir que tout soit parfait, on risque de s'endetter et d'en perdre le sommeil!

Solutions: pour éviter de vivre un Noël au-dessus de nos moyens, on coupe les cadeaux de dernière minute, on fait attention aux achats impulsifs et on établit un budget!

5. Noël en famille, comme au cinéma

Ce n'est que quelques jours avant Noël qu'on finit par comprendre qu'une trentaine de personnes viendront réveillonner dans notre salon et qu'il nous faudra non seulement préparer le repas, mais aussi trouver des jeux-questionnaires et des jeux de société qui meubleront la soirée. Si on ne reçoit pas, on se pointe le bout du nez au réveillon de la belle-sœur en Gaspésie et on célèbre le Nouvel An chez les beaux-parents en Abitibi. Incapable de dire non, on se tape un parcours de plus de 1 200 km pour distribuer nos cadeaux et une montagne de lessive nous attend au retour!

Dangers: à ne vouloir rien manquer et tout animer, on risque de tomber malade et d'attraper un vilain rhume!

Solutions: on planifie notre présence aux différentes fêtes de famille un mois à l'avance. On apprend à dire non et on se réserve un peu de temps pour soi.

 


À LIRE: Je suis folle de Noël
Commentaires
Partage X
Santé

Attention: Noël peut nuire à votre santé!

Se connecter

S'inscrire