Santé

Acupuncture: ses secrets dévoilés

Acupuncture: ses secrets dévoilés

iStockphoto.com Photographe : iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Santé

Acupuncture: ses secrets dévoilés

L’application d’aiguilles sur des points stratégiques du corps soulage la douleur. Or les mécanismes qui expliquent l’analgésie de la douleur grâce à l’acupuncture commencent à peine à être élucidés. On se pique de les connaître!

Ainsi, ce serait par la stimulation des mécanismes naturels du corps humain que l'acupuncture exercerait son action. Ces mécanismes entraînent un blocage des informations douloureuses au niveau de la moelle épinière. Cet effet  portillon peut être généré par les stimulations que procurent les aiguilles, soit directement au niveau de la moelle épinière, soit par leur action sur les centres nerveux cérébraux. 

L'activation locale des endorphines

Selon la première hypothèse, l'application d'aiguilles sur un méridien  stimule des terminaisons nerveuses dans les tissus et active des voies neuronales périphériques. Les informations induites par ces stimulations seraient acheminées à des neurones spécifiques de la région postérieure de la moelle épinière, les interneurones, lesquels libèrent localement des endorphines, sorte de morphine endogène. Cela  aurait  pour effet de bloquer, et donc de court-circuiter les messages de douleur issus des structures blessées (ou enflammées et transmis par des neurones spécifiques à la douleur, dits nociceptifs.

Du cerveau vers la moelle épinière

Selon la seconde hypothèse, les stimulations induites par les aiguilles et leur sensation  (la sensation De-Qi en médecine traditionnelle chinoise) sont transmises au-delà de la moelle épinière et parviennent au cerveau et à diverses structures cérébrales. En réponse à ces informations, certains centres spécifiques du cerveau et du tronc cérébral (noyau du raphé, substance grise périaqueducale, locus ceruleus) produisent des neurotransmetteurs (sérotonine, noradrénaline, dopamine) qui sont ensuite relayés par le biais de voies neuronales inhibitrices descendantes, appelées aussi contrôles inhibiteurs des influx nociceptifs) vers les interneurones de la moelle épinière, mentionnés plus haut, qui produisent des endorphines. La particularité de ce mécanisme est de diffuser ces neurotransmetteurs à tous les niveaux de la moelle épinière et non seulement aux sites correspondant à ceux de la douleur. Cela expliquerait pourquoi il est possible de soulager des douleurs qui sont parfois situées beaucoup plus loin que les points d'acupuncture sollicités. 

Sources

Cao X. "Scientific bases of acupuncture analgesia", Acupunct Electrother Res. 2002; 27(1):1-14.

Cabýoglu MT, Ergene N, Tan U. "The mechanism of acupuncture and clinical applications", Int J Neurosci. 2006 Feb;116(2):115-25.

Kawakita K, Shinbara H, Imai K, Fukuda F, Yano T, Kuriyama K. "How do acupuncture and moxibustion act? - Focusing on the progress in Japanese  acupuncture research" ,J Pharmacol Sci. 2006;100(5):443-59.

Commentaires

Partage X
Santé

Acupuncture: ses secrets dévoilés

Se connecter

S'inscrire