Santé

4 choses à savoir sur le transport ambulancier

4 choses à savoir sur le transport ambulancier

  Photographe : Fotolia

Santé

4 choses à savoir sur le transport ambulancier

Pour les paramedics qui transportent des patients vers l'hôpital, le temps est précieux. Voici quatre choses à savoir pour faciliter le transport ambulancier, que l'on soit patient, accompagnant ou automobiliste.

1. On leur facilite l’accès. Si on a appelé le 911 pour un proche, on s’assure que les paramédics peuvent accéder au patient rapidement et aisément en libérant le stationnement et en dégageant les corridors. On a un animal? On l’enferme dans une pièce, à l’écart.

2. On répond aux questions. Pour évaluer notre condition, les paramédics nous poseront des questions. Comme ils doivent agir vite, notre devoir est d’y répondre directement et succinctement. Inutile de remonter 10 ans en arrière; ce qui compte, c’est maintenant.

3. On demeure ouverte sur le choix de l’hôpital. Même si on veut être transportée dans un établissement précis, il y a des chances qu’on soit admise ailleurs. Après l’évaluation des soins que nécessite notre état et selon les critères régionaux, le paramédic jugera s’il peut répondre à notre demande.

4. On n’évitera pas le triage. Que l’on arrive à l’hôpital par nos propres moyens ou en ambulance, on devra quand même passer par l’étape du triage (pour déterminer notre niveau de priorité) avant de voir un médecin. Quand la situation est grave, il s’effectue par téléphone en chemin vers l’hôpital.

Merci à Vincent Blanchette, technicien ambulancier paramédic, et à Francis Brisebois, de la coopérative des paramédics de l'Outaouais.

Commentaires

Partage X
Santé

4 choses à savoir sur le transport ambulancier

Se connecter

S'inscrire