Nutrition

Pour en finir avec les produits et les régimes minceur

Pour en finir avec les produits et les régimes minceur

Auteur : Coup de Pouce

Nutrition

Pour en finir avec les produits et les régimes minceur

Pour affiner notre silhouette, on opte pour des méthodes peu efficaces et parfois dangereuses pour notre santé. Voici les caractéristiques des principaux régimes et produits minceur.

Jeûne: fortement déconseillé, le jeûne consiste à s'abstenir de manger pendant une période plus ou moins longue.

Résultats: perte de poids substantielle – jusqu'à cinq kilos en une semaine –, mais le poids risque d'être repris rapidement.

Risques:
  • Perte de masse musculaire et déshydratation.
  • Divers problèmes de santé: céphalées, hypoglycémie, maladies cardiovasculaires, etc.
  • Importantes carences.


    Régime riche en protéines, sans glucides (Atkins, The Zone, etc.): exit les féculents, les légumineuses, les fruits, les produits laitiers et le sucre. En revanche, on peut manger à volonté de la viande, du poisson, des œufs et du fromage. On peut aussi consommer une quantité limitée de légumes verts.

    Résultats: perte de poids de 2 à 4 kilos la première semaine. Par la suite, l'amaigrissement se poursuit à un rythme plus lent. Importante reprise de poids à la fin du régime.

    Risques:
  • Carences en vitamines, en sels minéraux et en fibres.
  • Fatigue, constipation, augmentation excessive du taux de cholestérol, ce qui représente une menace pour le cœur.

    Régime dissocié ou combinaisons alimentaires (Fit for Life, régime Démis Roussos, etc.): on consomme une seule famille d'aliments à la fois.

    Résultats: perte de poids variable, en fonction de la restriction alimentaire.

    Risques:
  • Manque d'énergie.
  • Problèmes digestifs.Régime basé sur l'indice glycémique (Montignac, etc.): les aliments qui augmentent de façon significative le taux de sucre dans le sang (farine blanche, pomme de terre, betterave, carotte cuite, etc.) sont interdits.

    Résultats: perte de poids variable, en fonction de la restriction alimentaire.

    Risques:
  • On se prive d'aliments nourrissants.
  • Les lipides (corps gras) n'étant pas limités, ce régime peut entraîner des troubles cardiovasculaires.


    Substituts de repas: offerts sous forme de tablettes, de biscuits ou de laits fouettés, les substituts de repas renferment en moyenne 250 calories par portion. Il est généralement conseillé de remplacer un ou deux repas par ces substituts et de manger «raisonnablement» aux autres repas.

    Résultats: perte de poids rapide et reprise de poids tout aussi rapide.

    Risques:
  • Déficits énergétique et nutritionnel importants.
  • Perte de masse musculaire.

    Médicaments sous ordonnance (Orlistat, etc.): utilisés en compléments d'autres thérapies pour traiter l'obésité, les médicaments réduisent l'apport alimentaire, modifient le métabolisme et augmentent la dépense d'énergie.

    Résultats: perte de poids de 5 à 10 %, voire davantage, en un an.

    Risques:
  • Selon le cas, les médicaments peuvent provoquer de nombreux effets secondaires: diarrhées, flatulences grasses, maux de tête, troubles du sommeil, augmentation de la fréquence cardiaque, etc.

    Produits de santé naturels: il en existe une vaste gamme. Certains sont composés d'extraits de plantes laxatives, purgatives ou diurétiques, et contiennent aussi des substances popularisées pour leur propriété coupe-faim.

    Résultats: perte de poids variable. Dans le cas des substances laxatives ou diurétiques, la perte de poids est liée à la déshydratation.

    Risques:
  • Certains sont dangereux et peuvent même entraîner la mort.
  • Interactions potentielles avec des médicaments, d'autres produits de santé naturels ou certains aliments.Activité physique à outrance: dépenser beaucoup plus d'énergie qu'on en absorbe.

    Résultats: perte de poids variable.

    Risques:
  • Blessures.
  • Difficulté à persévérer parce que le programme est trop exigeant et mal adapté à notre condition physique.
  • Pratiquée avec excès, l'activité physique peut même détériorer notre condition physique, notamment parce que, trop sollicité, notre corps ne bénéficie pas suffisamment de périodes de repos. À noter: la fréquence idéale pour pratiquer une activité physique est de 30 minutes à tous les jours si on souhaite simplement rester en forme, et de 45 à 60 minutes si on veut perdre du poids.


    Une bonne méthode pour maigrir repose sur les éléments suivants:
  • La perte de poids est graduelle (environ 0,5 à 1 kilo par semaine).
  • L'apport énergétique est d'au moins 1200 calories par jour, pour les femmes.
  • La démarche est individualisée et le suivi est assuré par des professionnels (médecins, nutritionnistes ou kinésiologues).
  • L'approche repose sur une saine alimentation, l'activité physique et la modification des habitudes de vie.
  • La méthode propose une consommation d'aliments des quatre groupes du Guide alimentaire canadien pour manger sainement.
  • La méthode repose sur l'écoute des signaux de faim et de satiété que le corps envoie.

    Pour aller plus loin:
    Les bonnes raisons de ne pas suivre une diète amaigrissante
    4 stratégies pour maintenir une perte de poids
    Maigrir pour le meilleur et non le pire

    Merci à Amélie Roy, nutritionniste et coordonnatrice des services de nutrition clinique, Clinique de nutrition – NUTRIUM (Université de Montréal), et à Fannie Dagenais, nutritionniste et directrice du groupe d'action sur le poids Équilibre.
  • Commentaires

    Partage X
    Nutrition

    Pour en finir avec les produits et les régimes minceur

    Se connecter

    S'inscrire