Nutrition
19 janv. 2009

Les bienfaits des épices

Par Isabelle Emond, nutritionniste

Auteur : Coup de Pouce

Nutrition
19 janv. 2009

Les bienfaits des épices

Par Isabelle Emond, nutritionniste
Cet article fait aussi partie des dossiers :

Devrait-on considérer notre armoire à épices comme une pharmacie culinaire? Voici quelques épices dont les effets sur la santé sont dignes de mention. En plus, elles nous offrent des parfums uniques!

L'or jaune
Le curcuma, de la même famille que le gingembre, est une épice très appréciée en Inde, où en en consomme, en moyenne, de ½ à 1 c. à thé par jour. Il entre dans la composition du cari, un mélange d'épices. (Fait à noter: il y aurait huit fois plus de cancers du côlon, chez les hommes, aux États-Unis qu'en Inde). La curcumine, qui donne la couleur jaune au curcuma, aurait des propriétés anticancéreuses. Toutefois, elle est plutôt mal absorbée par l'organisme… sauf avec du poivre. Grâce à ce dernier, l'absorption serait multipliée par plus de 1000 fois! Autre fait intéressant: le curcuma pourrait aussi être un allié dans le traitement du cancer du cerveau. Il favoriserait l'action de la chimiothérapie, ralentirait la croissance des cellules cancéreuses et aurait un effet bénéfique sur le système immunitaire.

Le poivre
Noir, blanc ou vert, le poivre contient de la pipérine, une molécule qui lui donne son goût piquant. Selon certaines études, la pipérine aurait un effet positif sur la tension artérielle. Par ailleurs, une recherche effectuée par le Central Food Technological Research Institute, en 2007, indique que la pipérine stimulerait favorablement les enzymes digestives du pancréas, améliorerait la digestion et diminuerait significativement le temps de transit gastro-intestinal.

Le cayenne
Nommé «chili» par les Aztèques, le cayenne présente plusieurs vertus, notamment des effets analgésiques dus à la capsaïcine. L'utilisation d'onguents et de lotions à base de capsaïcine pour soulager les douleurs de l'arthrite rhumatoïde et l'arthrose a d'ailleurs été approuvée par la Food and Drug Administration, aux États-Unis. Malgré le fait que la capsaïcine provoque une sensation de brûlure en bouche, elle protègerait contre les ulcères gastroduodénaux (estomac, intestin grêle et œsophage), et contre les dommages causés par les anti-inflammatoires de type Aspirine.La cannelle
La cannelle provient de l'écorce interne du cannelier. Une étude parue dans l'American Journal of Clinical Nutrition, en juillet 2006, a classé la cannelle moulue au 4e rang parmi les 50 aliments renfermant le plus d'antioxydants par portion de 100 g. Même si 100 g de cannelle équivalent à 50 c. à thé, 1 c. à thé de cannelle contient tout de même une concentration assez forte en antioxydants pour apporter une contribution non négligeable à notre alimentation quotidienne. La cannelle est également riche en fibres: 5 ml de cannelle renferme 1,3 g de fibres. Elle contient du fer ainsi que du manganèse, un minéral qui participe à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.

Le gingembre
Le gingembre est utilisé depuis plus de 6000 ans en Asie, entre autres pour le traitement des maux d'estomac, de la diarrhée et des nausées. Depuis 1991, quatre études ont établi l'efficacité et l'innocuité du gingembre (en poudre ou en extrait) dans le traitement des nausées du matin chez les femmes enceintes. On recommande de s'en tenir à l'équivalent de 2 g de gingembre séché ou 10 g de gingembre frais par jour. Une infusion de gingembre (1 g en poudre ou 5 g fraîchement râpé dans 150 à 250 ml d'eau) serait plus efficace qu'un ginger ale, dans lequel on ne retrouve pratiquement pas de gingembre.

La moutarde
Mieux connue sous forme de condiment, on peut aussi consommer les graines et les feuilles de la moutarde. Les graines de moutarde brune que l'on retrouve dans la moutarde de Dijon et la moutarde anglaise contiennent des molécules qui contribueraient à limiter le développement du cancer. Les graines de moutarde jaune contiennent 10 fois plus d'antioxydants que la moutarde préparée, mais cette dernière se situe tout de même dans la liste des 50 aliments contenant le plus d'antioxydants par 100 g. Les graines de moutarde constituent aussi une source de sélénium, un minéral qui prévient la formation de radicaux libres.

L'or rouge
L'épice la plus chère au monde: le safran. Le prix du safran équivaut à celui de l'or même! La raison? Le safran doit être cueilli à la main et il faut 150 000 fleurs pour amasser un kilo de safran séché! Les caroténoïdes (pigments orange et jaunes) du safran auraient démontré des propriétés anticancéreuses dans certaines études.

L'utilisation quotidienne des épices est une façon simple, rapide et économique de bénéficier de leurs effets positifs sur la santé, tout en ajoutant saveur et exotisme à notre alimentation.
Partage X
Nutrition

Les bienfaits des épices

Se connecter

S'inscrire