Nutrition

Les bienfaits de la canneberge d'Amérique

Les bienfaits de la canneberge d'Amérique

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Nutrition

Les bienfaits de la canneberge d'Amérique

La canneberge, dont les bienfaits n’en finissent plus de nous surprendre, est avec le bleuet l’un des rares fruits originaires d’Amérique du Nord.

La canneberge est à la tradition nord-américaine ce que l'oliveraie est à celle de l'Europe méditerranéenne: elle est décidément un aliment communiel. Ce n'est pas étonnant qu'on l'associe traditionnellement à la dinde, volaille également indigène à nos rivages. 

Histoire de dinde et de canneberges

Aux États-Unis, l'Action de grâce (Thanksgiving), célébrée à la fin des récoltes en dégustant de la dinde aux canneberges, était, à l'origine, un hommage rendu aux Wampanoag du Massachusetts, qui ont si généreusement partagé leurs secrets et leurs richesses avec les premiers colons européens affamés. En l'espace d'une génération, ces mêmes colons ont eu tôt fait d'exterminer leurs bienfaiteurs: une reconnaissance toute puritaine! Si la dinde aux canneberges a des vertus anti-oxydantes et constitue une excellente source de protéines, de sélénium, de vitamine B3 et de vitamine B6, elle n'a toutefois pas guéri les Européens de leur cupidité meurtrière.

Une pharmacie dans le fruit

Aujourd'hui, la canneberge ne se déguste plus en guise de communion: qui a besoin de se rappeler d'un massacre? Mais elle a gagné en valeur nutritive tout ce qu'elle avait perdu en valeur symbolique. 

Longtemps avant d'en avoir des preuves scientifiques, les Premières Nations reconnaissaient les multiples vertus de la canneberge: ils s'en servaient pour faciliter la guérison des blessures et pour ajouter saveurs et vitamines à leur nourriture.  Aujourd'hui, on comprend davantage leur sagesse!

La baie des grues

Aussi appelé pomme des prés, airelle (improprement, d'ailleurs) ou atoca, en iroquoien, ce petit fruit rouge se nomme curieusement cranberry en anglais (et en France!). Ce mot vient de crane berry (baie des grues) et rappelle que les fleurs des canneberges ressemblent au cou, à la tête et au bec de ces oiseaux échassiers.

Les fleurs des canneberges rappellent la forme d'un oiseau échassier que l'on nomme crane berry en anglais.

Prévenir les infections urinaires

La canneberge est reconnue pour diminuer les risques d'infection urinaire - merci d'ailleurs à la série Sex and the City de l'avoir remise au goût du jour, puisqu'elle faisait partie du cocktail favori des quatre copines, le Cosmopolitan! On croyait autrefois que l'acidité distinctive de la canneberge lui conférait ce pouvoir. Or, les recherches ont depuis démontré qu'un composé antioxydant contenu dans la canneberge - proanthocyanidine - possédait une configuration unique et distincte des autres aliments qui empêchait les bactéries d'adhérer aux parois du système urinaire. La prévention - et non la guérison - de ce genre d'infection est possible en buvant environ 250 ml (1 tasse) de «cocktail» (voir «La canneberge est dans le jus») de canneberge par jour.

Bonnes pour le coeur

Plusieurs autres flavonoïdes (quercitrine, resvératrol, catéchines, etc.) permettent à la canneberge d'être, bonne deuxième après le bleuet, l'un des fruits les plus antioxydants. Outre les propriétés anticancéreuses des antioxydants, ceux-ci préviennent les risques de maladies cardiovasculaires par leur pouvoir anti-inflammatoire et par l'amélioration du profil lipidique dans le sang. En effet, une équipe de chercheurs de Québec a démontré que la consommation de canneberges augmentait la concentration des HDL-cholestérol (bons transporteurs) et diminuait la concentration des LDL-cholestérol (mauvais transporteurs), ce qui contribue à prévenir le dépôt de cholestérol dans les artères. 

Les études sur la canneberge se poursuivent toujours, puisqu'elle renferme d'autres propriétés bénéfiques: certains de ses composés aideraient à diminuer les ulcères d'estomac et à inhiber l'accumulation des bactéries responsables de la plaque dentaire.

La canneberge est dans le jus

Plus de 80% des canneberges seront transformées en jus. Étant naturellement très acide, le jus de canneberge pur est sucré et dilué avec de l'eau: il devient alors un «cocktail de canneberge». Le «jus de canneberge à 100%» est sucré avec d'autres jus de fruits (pomme, raisin). En plus du jus, il existe une vaste gamme de produits à base de canneberges: confitures, canneberges séchées, biscuits, céréales, marinades, gelées, etc. Autant de façons de profiter de ses bienfaits!

Blanches ou rouges?

Il semble que la canneberge blanche possède une valeur nutritive comparable à la rouge. Ses effets sur le système urinaire sont aussi efficaces. Mais, comme la canneberge blanche a été cueillie avant maturité complète (lorsqu'elle devient rouge), il n'est pas certain qu'elle jouisse de propriétés antioxydantes aussi importantes que la canneberge rouge. Les pigments très colorés caractéristiques de certains fruits comme la canneberge, la mûre, le bleuet, la framboise, la peau du raisin rouge, etc. contiennent des substances (anthocyanidines et proanthocyanidines) dont les effets antioxydants aideraient à la prévention des maladies cardio-vasculaires et de plusieurs cancers. D'autres études en cours visent à mieux connaître leur rôle. Quoi qu'il en soit, le jus de canneberge blanche a une saveur moins aigre que le jus de canneberge rouge.

Canneberges séchées

Autre façon de tirer parti du petit fruit: la canneberge séchée, généralement vendue en vrac ou en petits sacs. Ne vous étonnez pas de lire sur la liste d'ingrédients qu'on lui a ajouté du sucre de canne ou du sirop d'érable: il faut dompter le goût de la canneberge séchée pour pouvoir la savourer en collation. Les canneberges séchées remplacent avantageusement les raisins secs dans les recettes de muffins, de biscuits, de gâteaux, de carrés, de barres tendres et même dans les salades.

La culture de la canneberge au Québec

Sur la route qui relie Montréal à Québec, Saint-Louis-de-Blandford accueille une quarantaine de producteurs de canneberges. Le sol marécageux y est très acide et donc tout à fait propice à cette culture. La production commerciale de la canneberge a débuté au Massachusetts en 1815, mais c'est en 1939 qu'on a commencé à la cultiver au Québec, sur un site où poussaient déjà des canneberges sauvages.

Les producteurs québécois se sont depuis taillé une telle part de marché que Denis Bédard, président de l'Association des producteurs de canneberges du Québec, croit que la Belle Province sera le premier producteur au monde d'ici 10 ans. Car chez nous, les jeunes plants donnent de plus en plus de fruits et le réchauffement climatique joue en la faveur des producteurs. L'agronome Marie Bieler, de Canneberges Atoka Inc., confirme cette théorie. C'est au Québec que l'on retrouve maintenant le plus grand nombre de producteurs de canneberges biologiques. Voyez-vous le tableau? Un produit dont la demande monte en flèche sur la planète! 

Sources

Howell, Amy B. «Bioactive compounds in cranberries and their role in prevention of urinary tract infections», Molecular Nutrition & Food Research, vol. 50, no 6, mai 2007, p. 732-737

 

Ruel G. et al. «Favourable impact of low-calorie cranberry juice consumption on plasma HDL-cholesterol concentrations in men», British Journal of Nutrition. vol. 96, no 2, août 2006, p. 357-364

 

Sites intéressants

The Cranberry Institute

 

Centre d'interprétation de la Canneberge


 

 

 

 

Commentaires

Partage X
Nutrition

Les bienfaits de la canneberge d'Amérique

Se connecter

S'inscrire