Nutrition

Le bleuet: un puissant antioxydant

Le bleuet: un puissant antioxydant

Getty Images/Ron Koeberer Photographe : Getty Images/Ron Koeberer Auteur : Coup de Pouce

Nutrition

Le bleuet: un puissant antioxydant

Les Québécois adorent les bleuets! Et c’est tant mieux, si l’on considère leur valeur nutritive et leur capacité antioxydante bien supérieure à celle de la majorité des fruits et légumes.

Membre de la grande famille des airelles, le bleuet est le cousin de la myrtille (qu'on retrouve en France) et de la canneberge.

Les bienfaits du bleuet
Très riche en vitamine C et en potassium, le bleuet contiendrait entre 25 et 30 variétés d'antioxydants, ce qui en fait l'un des fruits au pouvoir antioxydant le plus élevé. Parmi ces antioxydants, les flavonoïdes (dont les anthocyanines et les proanthocyanines) permettent notamment de prévenir les maladies cardiovasculaires et certains cancers et maladies neuro-dégénératives, en plus d'avoir un effet anti-inflammatoire. Riche en fibres, la baie bleue aide à prévenir la constipation, soulage la diarrhée et protège contre les infections urinaires.

On recommande une consommation régulière, en privilégiant le bleuet sauvage, qui contiendrait plus d'antioxydants que le cultivé. L'hiver, les produits congelés demeurent une bonne option, leur valeur nutritive n'étant pas affectée par la congélation.

De l'entrée au dessert
Avec son goût à la fois acidulé et sucré, le bleuet est un fruit polyvalent qui se mange aussi bien cru que cuit, de l'entrée jusqu'au dessert. Au déjeuner, on en ajoute une poignée dans le bol de céréales, de gruau, de yogourt, dans un smoothie ou dans une recette de crêpes ou de muffins. Le reste de la journée, il devient un ingrédient-clé dans plusieurs sauces, coulis et chutneys, rehaussant notamment le goût du gibier, et s'intègre à merveille dans sa forme entière dans les salades et en purée dans les vinaigrettes. Du côté des desserts, on ne compte plus les recettes qui le mettent en vedette: tartes, poudings, flans, compotes, popsicles, yogourts glacés... Et qui ne s'est jamais délecté des fameux bleuets enrobés de chocolat?

Pour faire le plein d'idées: recettes aux bleuets

Le saviez-vous?
Le bleuet est récolté depuis la nuit des temps par les indigènes d'Amérique du Nord, qui le consommaient à l'année, frais ou séché. Sa culture est toutefois relativement récente, remontant au début du XXe siècle seulement, probablement à cause de ses besoins spécifiques pour croître (ex.: la terre humide et acide de la tourbe, à l'orée des bois ou sur des terres où l'on a effectué une récente coupe forestière ou qui ont été incendiées). C'est pour cette dernière raison, d'ailleurs, qu'on le retrouve en abondance dans la région du Lac-Saint-Jean: le grand feu de 1870 y a ravagé les deux tiers des forêts, produisant des terres particulièrement fertiles pour le petit fruit au bleu profond qui a valu à ses habitants le sympathique surnom de «bleuets».

Merci à Amélie Charest, nutritionniste et professionnelle de recherche en nutrition à l'Université Laval, pour sa collaboration à cet article.

Retour au dossier les superaliments

Commentaires

Partage X
Nutrition

Le bleuet: un puissant antioxydant

Se connecter

S'inscrire