Nutrition

L'inconfort digestif: «Le syndrome de la cabane à sucre»

L'inconfort digestif: «Le syndrome de la cabane à sucre»

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Nutrition

L'inconfort digestif: «Le syndrome de la cabane à sucre»

C’est le surnom que je donne à cet inconfort digestif qui affecte plusieurs personnes après un repas bien arrosé... de sirop d’érable.

Soupe aux pois, fèves au lard, tarte au sucre ou grands-pères dans le sirop, le tout couronné de tire d'érable servie sur la neige: on connaît le menu, incontournable, mais à problèmes pour un certain nombre d'entre nous. D'autant plus que tous ces plats se consomment au même repas, voire dans la même assiettée! Un autre jour, vous enfilez une bonne crème glacée après un bol de chili con carne et il vous arrive la même chevauchée stomacale. Et pour cause...

Ballonnements et flatulences

Les inconforts digestifs touchent en général les gens qui consomment d'ordinaire peu de fibres et qui, soudainement, mangent beaucoup de légumineuses, riches en fibres. Or, ces fibres dites solubles (soupe aux pois, fèves au lard) combinées à un excès de sucres non absorbés (tarte au sucre, sirop et tire d'érable), en présence de la flore intestinale (les bactéries habituelles du côlon), mènent à une fermentation et à la production de gaz.

Conséquence: ballonnements et flatulences s'en donnent à coeur joie, ce qui peut être gênant, avouons-le.

Préparer son intestin à la consommation de légumineuses

Pour vous qui ne consommez pas suffisamment de légumineuses, mais aussi trop peu de fruits et de légumes, de graines, de noix et de produits céréaliers à grains entiers, voici quelques conseils:

  • Augmentez graduellement votre consommation de fibres, par exemple en prenant 1 portion supplémentaire de légumineuses par semaine, une ou deux tranches de pain de bé entier au lieu du pain blanc, etc.
  • Répartissez les aliments riches en fibres au long de la journée au lieu de les consommer tous ensemble au même repas.
  • Buvez beaucoup de liquide (de 6 à 8 verres par jour) pour faciliter le travail des fibres.
  • Si vous achetez des légumineuses séchées, jetez l'eau de trempage et utilisez de l'eau fraîche pour la cuisson. On amenuise ainsi le problème.
  • Évitez de manger vos légumineuses encore croquantes en prenant soin de bien les cuire jusqu'à ce qu'elles s'écrasent facilement à la fourchette.
  • Évitez de terminer votre repas par un dessert très sucré. Préférez un morceau de fromage ou un fruit frais.

Une sortie à la cabane, ça se prépare. Quelques pois chiches à l'année, et la soupe aux pois passera mieux!

Des nouvelles de vous!

L'autre jour, à la librairie, vous étiez deux ou trois à vous plaindre de l'épuisement des stocks d'un petit classique de la littérature pseudo-médicale, L'art de péter, de Pierre-Thomas-Nicolas Hurtaut. Ce livre intrigant, et pour le moins comique, qui s'intéresse plus aux façons de faire un pet qu'aux belles manières de le retenir, trouve encore son public près de 300 ans après sa première publication!

Sources

Hurtaut, P.-T.-N., L'art de péter, Payot, dernière édition octobre 2006.

 

Commentaires

Partage X
Nutrition

L'inconfort digestif: «Le syndrome de la cabane à sucre»

Se connecter

S'inscrire