Nutrition

Cinq raisons de ne pas faire un régime

Cinq raisons de ne pas faire un régime

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Nutrition

Cinq raisons de ne pas faire un régime

Régime hypocalorique, substituts de repas, diète protéique, les méthodes pour maigrir sont nombreuses. Et si elles n’étaient pas nécessaires? Cinq raisons de ne pas suivre un régime pour maigrir.

Malgré les échecs successifs et douloureux, les femmes continuent de se tourner vers les régimes, croyant que, cette fois, elles réussiront à perdre leurs kilos en trop. Pourtant, ces méthodes ont peu d'avantages. Outre le fait qu'ils sont souvent inefficaces, les régimes amaigrissants peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé et le bien-être en entraînant des déséquilibres alimentaires. Maigrir sans y recourir est certes plus long, mais en modifiant ses habitudes par rapport à la nourriture, on obtient des résultats durables.

Les régimes ne fonctionnent pas

Les régimes ne fonctionnent presque jamais. S'ils permettent de perdre du poids rapidement, leurs résultats sont souvent de courte durée. La majorité des personnes qui les suivent reprennent les kilos perdus et, souvent, davantage. Un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) publiée en novembre 2010 révèle que 80 % des sujets reprennent du poids un an après la fin de leur régime. Les auteurs ont étudié les 15 méthodes les plus utilisées et pouvant être entreprises seul, sans suivi médical, pour arriver à ces résultats. De plus, les personnes préoccupées par leur poids seraient plus susceptibles de se retrouver aux prises avec un problème d'obésité.

Le corps n'aime pas les régimes. Il a tendance à réagir aux restrictions en ralentissant son métabolisme. Il réduit sa consommation d'énergie et crée des réserves, en attendant le prochain apport calorique. Lorsqu'on se remet à manger comme avant, le corps a tendance à entreposer les calories sous forme de graisse afin de faire face à la prochaine privation.

Selon les nutritionnistes, c'est dans la liberté que se trouve la solution à la perte de poids, et non dans la privation. Quand on a accès à tous les aliments, il est plus facile de manger mieux... et moins!

À lire aussi: Pour en finir avec les régimes 

Les régimes présentent des risques pour la santé physique

En privant le corps des vitamines et minéraux dont il a besoin, on l'expose à des problèmes de santé. L'Anses révèle qu'environ 80 % des régimes étudiés ne fournissent pas assez de protéines, alors que d'autres proposent des apports en fibres inférieurs à ceux conseillés, et peuvent entraîner des carences en calcium ou en vitamines C et D.

Ces déséquilibres en macronutriments (lipides, glucides, protéines), en vitamines et en minéraux peuvent causer de la fatigue, des troubles digestifs, une perturbation de la concentration, des risques de fractures, des calculs biliaires, des perturbations hormonales, etc. Les régimes très hypocaloriques peuvent aussi avoir des effets néfastes sur le plan cardiovasculaire.

Avant d'entreprendre un régime amaigrissant, on devrait se demander si notre poids représente une menace pour notre santé et s'il est susceptible d'accroître les risques qu'on se retrouve atteint de certaines maladies comme le diabète, les troubles cardiaques et l'hypertension. Si c'est le cas, on peut s'interroger sur les causes: prise de médicaments, hérédité, habitudes alimentaires, sédentarité, régimes à répétition, etc. Si perdre du poids s'avère véritablement nécessaire, on consulte un médecin ou un nutritionniste.

Sinon, une alimentation équilibrée et modérée, jumelée à une activité physique régulière reste la meilleure façon de maintenir sa ligne de façon durable.

Les régimes comportent des risques pour la santé mentale

Les régimes sont synonymes de privations ou de restrictions. Or, en se privant malgré la faim, on risque de développer une relation malsaine avec la nourriture. On perd de vue le plaisir de manger et on ouvre la porte aux excès et aux rages de bouffe! Pour certains, celle-ci devient une obsession, ce qui peut mener à des troubles de l'alimentation (anorexie, boulimie, compulsions). Les échecs à répétition des régimes entraînent un sentiment de frustration et d'impuissance qui peut mener à la dépression et à une perte d'estime de soi.

À lire aussi: Les bienfaits du régime méditerranéen 

Les régimes font fondre les muscles

Les régimes amaigrissants promettent en général une baisse de poids rapide qui s'explique le plus souvent par une perte d'eau et de masse musculaire plutôt que de graisse. Or, une baisse de poids trop rapide associée à une fonte de la masse musculaire peut être dangereuse pour la santé. Et comme les muscles servent à accroître le métabolisme du corps, il est préférable de les préserver!

Pour maigrir sainement, il ne suffit pas de diminuer la quantité de nourriture absorbée. Il faut aussi renforcer les muscles, gros consommateurs d'énergie, au moyen d'exercices physiques. Le corps puise alors son carburant dans ses réserves graisseuses. Pour favoriser la perte de graisse, il est recommandé de viser une réduction de poids graduelle équivalente à 0,5 à 1 kilo par semaine (1 à 2 livres).

Les régimes ne permettent pas d'améliorer ses habitudes de vie à long terme

Si suivre un régime peut faire perdre du poids, ça n'a aucun effet positif sur la santé. Par contre, un changement d'habitudes de vie impliquant une meilleure alimentation et une augmentation de l'activité physique contribue à réduire l'incidence de plusieurs problèmes importants, dont les maladies cardiovasculaires, certains cancers, le diabète de type 2, l'obésité et l'ostéoporose.

L'Anses rappelle dans son rapport que « rien ne peut remplacer en termes de santé une alimentation équilibrée, diversifiée ». Ainsi, la seule et unique raison de suivre un régime serait de vouloir être en meilleure santé pour longtemps.

Calculez votre indice de masse corporelle (IMC) et votre tour de taille.

Référence

Évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d'amaigrissement, rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), publié le 25 novembre 2010.

 

Commentaires

Partage X
Nutrition

Cinq raisons de ne pas faire un régime

Se connecter

S'inscrire