Nutrition

Bien se nourrir après 65 ans

Bien se nourrir après 65 ans

Nutrition

Bien se nourrir après 65 ans

Même si la fontaine de Jouvence n’existe pas, il est possible de minimiser les conséquences du vieillissement. Comment? En modifiant le contenu de notre assiette, explique la nutritionniste Louise Lambert-Lagacé dans son livre Au menu des 65 ans et plus.

Qui a dit qu'il fallait cesser de nous préoccuper de notre alimentation à partir de la soixantaine? Au contraire, puisque les écarts alimentaires qui passent inaperçus une bonne partie de notre vie laissent davantage de traces une fois l'âge d'or atteint, prévient Louise Lambert-Lagacé. «Comme on est plus fragile avec les années, une alimentation carencée peut engendrer diverses séquelles, explique-t-elle. Outre une perte d'énergie et de force, des carences nutritionnelles peuvent fragiliser notre système immunitaire, ce qui pourrait rendre plus difficile la guérison d'une infection comme l'influenza, par exemple.»

Éviter les carences

La nutritionniste constate malheureusement que les personnes de 65 ans et plus négligent souvent leur alimentation par insouciance ou désintérêt. De 30 à 35% des gens de ce groupe d'âge auraient des carences nutritionnelles. À cet âge, la perte d'appétit est souvent une cause de malnutrition. Or, moins on mange, moins on a faim et plus on s'expose à une perte de poids et de force. Heureusement, il est toujours possible de stimuler notre appétit en mangeant les bonnes choses que l'on prépare ou que l'on savoure en bonne compagnie. Sinon, rien n'interdit de se tourner vers un service de popote roulante ou vers les repas surgelés de qualité qui contiennent assez de protéines et de fibres et dont la quantité de sel et de sucre n'est pas trop élevée.

Des protéines et des fibres à tous les repas

À partir de la soixantaine, on doit tenir compte de certains besoins spécifiques. Parmi ceux-ci, les protéines et les fibres arrivent en tête de liste, indique Louise Lambert-Lagacé. «Les recherches démontrent que nos besoins en protéines augmentent quand on vieillit pour compenser la perte de masse musculaire qui survient avec l'âge, explique-t-elle. À cet âge, on parle beaucoup des os, mais il ne faut pas oublier que ce sont les muscles qui les supportent. En limitant la perte musculaire, on maintient notre force, notre résistance et notre équilibre et on minimise les risques de chutes.»

Tout comme les protéines, les fibres devraient être présentes à tous les repas. En plus d'assurer la santé des intestins en contribuant au maintien des bonnes bactéries et en limitant les mauvaises, les fibres favorisent une meilleure gestion de la glycémie, procurent une sensation de satiété et, pour certaines, aident à réduire le taux de mauvais cholestérol, écrit la nutritionniste.

À DÉCOUVRIR: 5 recettes pour bien manger après 65 ans

Miser sur l'eau pour maintenir une bonne hydratation

Comme l'organisme n'est plus aussi fonctionnel à 65 qu'à 20 ans, la déshydratation est plus rapide. Il faut donc s'assurer de boire au moins huit verres de liquide par jour pour éviter que la déshydratation entraîne fatigue, maux de tête, crampes musculaires et qu'elle nuise à la mémoire, l'humeur et la concentration. Si le vin et la bière ne sont pas interdits, il est évidemment préférable de miser davantage sur l'eau, le lait, les tisanes, le thé et le café.

Gluten, régimes et compagnie

Bien qu'une attention bien particulière doive être portée à notre alimentation à partir de la soixantaine, il est préférable de se méfier des diètes tendance et de résister à la tentation de couper le gluten ou les produits laitiers sous prétexte qu'une amie nous a dit que ça réglerait nos problèmes de ballonnements, prévient Louise Lambert-Lagacé. «En coupant ces produits de notre alimentation sans raison valable, on crée un déséquilibre, explique-t-elle. Il est préférable de regarder l'ensemble de l'alimentation afin de voir s'il n'y aurait pas une autre cause à nos problèmes de ballonnement.»

 

Galerie photos

prev next 1 de 5

5 recettes pour bien manger après 65 ans

Salade d’edamames, de pomme et de poivron

Cliquez ici pour la recette complète.

Par : Coupdepouce.com Source: Au menu des 65 ans et plus Crédits: Tango Photographie

5 recettes pour bien manger après 65 ans

Céréales chaudes du dimanche

Cliquez ici pour la recette complète.

Par : Coupdepouce.com Source: Au menu des 65 ans et plus Crédits: Tango Photographie

5 recettes pour bien manger après 65 ans

Frittata aux légumes du jour

Cliquez ici pour la recette complète.

Par : Coupdepouce.com Source: Au menu des 65 ans et plus Crédits: Tango Photographie

5 recettes pour bien manger après 65 ans

Croque-saumon gratiné

Cliquez ici pour la recette complète.

Par : Coupdepouce.com Source: Au menu des 65 ans et plus Crédits: Tango Photographie

5 recettes pour bien manger après 65 ans

Mijoté de pois chiches

Cliquez ici pour la recette complète. À LIRE: Bien se nourrir après 65 ans

Par : Coupdepouce.com Source: Au menu des 65 ans et plus Crédits: Tango Photographie

 

 

Au menu des 65 ans et plus, Louise Lambert-Lagacé et Josée Thibodeau, Éditions de L'Homme, 2016, 200 pages, 27,95$.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires
Partage X
Nutrition

Bien se nourrir après 65 ans

Se connecter

S'inscrire