Guide des maladies

Syndrome du côlon irritable / Syndrome de l’intestin irritable (SII)

Syndrome du côlon irritable ou l’intestin irritable

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Syndrome du côlon irritable / Syndrome de l’intestin irritable (SII)

Trouble fonctionnel intestinal chronique.

Le syndrome de l'intestin irritable (SII) est caractérisé par une perturbation de la fonction intestinale provoquant des douleurs abdominales récurrentes.

Le syndrome débute le plus souvent au début de l'âge adulte et on estime que 15% de la population adulte en est atteinte. C'est donc une condition très fréquente. Malgré la présence de fréquents symptômes intestinaux, on ne met en évidence aucune maladie organique du tube digestif ni aucune cause précise. Il apparaît parfois après un épisode de diarrhées infectieuses.

Le SII se manifeste par des douleurs abdominales récurrentes, accompagnées de selles fréquentes et molles, et qui sont généralement soulagées par la défécation. Un ballonnement abdominal, la présence de mucus dans les selles et des troubles de la défécation, comme une sensation d'urgence pour aller à la selle, le besoin de forcer pour déféquer ou une sensation d'évacuation incomplète font aussi partie des symptômes mentionnés par les patients. Les selles sont habituellement normales le matin, mais les douleurs abdominales survenant durant la journée entraînent un changement dans la fréquence et la consistance des selles. Malgré le soulagement des douleurs après la défécation, celles-ci peuvent réapparaître après l'ingestion d'aliments riches en gras ou d'autres stimulants intestinaux tels le café. Les symptômes digestifs fonctionnels peuvent atteindre le tube digestif en entier, de la bouche à l'anus. En outre, chez le même patient, on pourra retrouver plusieurs différents symptômes.

Il est important de rassurer l'individu qui souffre du SII tout en vérifiant que les symptômes présentés ne correspondent pas à une autre maladie. Des analyses sanguines, une sigmoïdoscopie, une culture des selles, lorsque indiquées, s'avèrent utiles pour confirmer l'absence d'autres affections.

L'identification de facteurs de stress peut mener à une intervention spécifique. Une diète riche en fibres peut contribuer à diminuer les symptômes. Il est important de se souvenir que le traitement du SII doit être « personnalisé ». Un traitement médicamenteux est rarement indiqué et devra être utilisé avec parcimonie et pour une courte période en visant des symptômes comme les douleurs abdominales, les diarrhées et dans certains cas, la constipation.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Syndrome du côlon irritable / Syndrome de l’intestin irritable (SII)

Se connecter

S'inscrire