Guide des maladies

Prostatite

Par
Prostatite

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Prostatite

Par

La prostatite est une inflammation de la glande prostatique qui touche beaucoup d’hommes.

La prostate est une glande sexuelle masculine située à la base de la vessie, au carrefour des voies urinaires et génitales, qui intervient dans la reproduction. La prostatite est une inflammation de la glande prostatique (glande qui produit les sécrétions éjaculatoires mélangés avec le sperme) qui touche beaucoup d'hommes.

Les prostatites arrivent chez un homme adulte sur dix. Le risque de développer une prostatite augmente avec l'âge.

Il ne s'agit pas d'une infection contagieuse, et l'homme ne peut pas la transmettre au cours de rapports sexuels. Le fait d'avoir une prostatite n'augmente pas le risque d'avoir d'autres maladies de la prostate, mais cela n'en protège pas non plus.

Les premiers signes de prostatite sont des troubles urinaires qui doivent donner l'alerte car sans traitement, cette maladie qui se soigne habituellement assez facilement, est susceptible d'évoluer vers des complications.

Le tableau clinique est similaire pour tous les types de prostatites (aiguë, chronique, inflammatoire), qui comprennent un large éventail de symptômes parmi lesquels les signes d'obstruction urinaires (difficultés à uriner), la douleur périnéale (région entre le scrotum et l'anus) et les troubles de l'éjaculation sont les plus couramment observés.

La prostatite infectieuse aiguë est causée par une bactérie. Elle est d'apparition soudaine, et nécessite une attention médicale immédiate. Les symptômes comportent le besoin d'uriner fréquemment, des douleurs dans le bas du ventre, une sensation de brûlure au moment d'uriner, des frissons et de la fièvre. Il peut aussi y avoir du sang dans les urines.

La prostatite infectieuse chronique est aussi causée par une bactérie, mais cette sorte-là est associée à une infection à répétition des voies urinaires. Dans certains cas, le seul symptôme est une infection fréquente de la vessie. D'autres hommes éprouvent une sensation de brûlure ou de la douleur lorsqu'ils urinent, un besoin fréquent d'uriner et des douleurs dans le bas du dos.

Prostatite aiguë

Syndrome septique avec fièvre, frissons;

Douleur pelvienne et des organes génitaux externes;

Difficultés de miction, douleur à la miction, fréquent besoin d'uriner

Le tableau clinique peut évoquer une pyélonéphrite (pierres aux reins) aiguë;

Le toucher rectal doit être évité;

La bactérie responsable est généralement identifiée par une culture urinaire, et parfois par des hémocultures;

Il est également nécessaire de faire une recherche d'ITS.

Prostatite chronique

La prostatite chronique est une inflammation chronique de la prostate. Parfois consécutive à plusieurs poussées de prostatite aiguë, la prostatite chronique peut également s'installer progressivement sans cause déterminée. Parfois, elle s'accompagne d'un rétrécissement du canal de l'urètre ou d'une infection chronique de ce canal, souvent causée par des germes à transmission sexuelle (chlamydiae, mycoplasmes génitaux).

Bien que la prostatite soit une pathologie connue de longue date, son diagnostic et son traitement restent difficiles et souvent l'espoir d'une guérison totale et définitive est chimérique. En dehors de la prostatite aiguë où la culture urinaire permet généralement d'identifier la bactérie responsable, le meilleur test diagnostique consiste en un examen direct, suivi de la mise en culture du liquide prostatique obtenu après massage prostatique.

Le prélèvement urétral et la spermoculture peuvent également être utiles. Dans la prostatite chronique, la culture urinaire n'est pas contributive et la spermoculture souvent décevante.

Une échographie des voies urinaires sera pratiquée dans certains cas. L'échographie de la prostate ne sera faite que dans les cas de prostatites chroniques. 

Après 40 ans, il peut être utile d'écarter l'hypothèse d'un cancer de la prostate (les symptômes ne sont pas spécifiques), essentiellement en dosant l'antigène prostatique spécifique. Par contre, ce test n'est pas précis à 100 %. Le médecin évaluera sa pertinence pour vous.

Bien que la prostatite soit une pathologie connue de longue date, son diagnostic et son traitement restent difficiles et souvent l'espoir d'une guérison totale et définitive est chimérique.

Le traitement dépend du type de prostatite. Les prostatites infectieuses sont soignées avec des antibiotiques ou des antimicrobiens spécialement conçus pour attaquer l'organisme responsable de l'infection. Dans tous les cas de prostatite, il importe de traiter vite pour éviter les complications.

La durée du traitement recommandé pour la prostatite aiguë est variable. Chez un patient jeune (avant 40 ans), si le diagnostic est clair, un traitement de 15 jours - en principe avec des quinolones - peut être suffisant. Chez les patients âgés de plus de 40 ans, la situation est très différente. Le traitement peut durer jusqu'à trois mois. Le suivi mensuel comprendra à nouveau les mêmes tests. Ce n'est que lorsque ceux-ci seront totalement normalisés qu'un arrêt du traitement sera envisagé.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Prostatite

Se connecter

S'inscrire