Guide des maladies

Polypose nasale / Polypose nasosinusienne

Polypose nasale / Polypose nasosinusienne

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Polypose nasale / Polypose nasosinusienne

Maladie inflammatoire chronique de la muqueuse nasale et sinusienne.

La polypose nasale désigne une maladie inflammatoire chronique de la muqueuse nasale et sinusienne caractérisée par la présence de polypes. Ces excroissances pseudotumorales bénignes se développent aux dépens de la muqueuse naso-sinusienne et sont souvent organisées en grappe. La polypose nasale affecte plus souvent les sinus ethmoïdaux, mais les autres sinus (maxillaires, frontaux et sphénoïdaux) et la cavité nasale ne sont pas épargnés.

Lire notre dossier sur les maladies de l'odorat.

 

La polypose nasale peut survenir de façon isolée ou être associée à un asthme (20 à 40% des cas), à la fibrose kystique, à la maladie de Widal (triade d'allergie à l'aspirine, asthme et polypes) et à diverses autres maladies moins fréquentes. La rhinite allergique peut en être un facteur prédisposant.

Elle entraîne une gêne fonctionnelle parfois importante et se manifeste par une obstruction nasale, une rhinorrhée et une perturbation de l'odorat. Elle peut aussi être responsable de picotements au niveau du nez, d'un écoulement nasal postérieur, d'éternuements, de modifications de la voix qui devient alors nasillarde, de maux de tête et d'une sensation de plénitude en regard des sinus.

Le diagnostic est confirmé à la rhinoscopie antérieure ou à l'endoscopie des cavités nasales par la présence bilatérale (des deux côtés) de polypes. Le scanner met en évidence des opacités plus ou moins complètes des cavités nasales et sinusiennes. La présence unilatérale (d'un seul côté) de polypes dans la cavité nasale doit mener à la recherche d'une autre pathologie (p. ex. présence de corps étranger, tumeur, etc.)

Le traitement est d'abord et avant tout médical et fait appel aux corticostéroïdes par voie orale et surtout en pulvérisation nasale. La voie orale est utilisée en présence de gros polypes qui obstruent les voies nasales. En présence de petits polypes bien localisés, la pulvérisation nasale est préférée, de même que pour le traitement d'entretien.

La chirurgie est réservée aux cas où le traitement médical n'ait pas été efficace et va de la polypectomie simple à des interventions plus extensives, comme l'ethmoïdectomie.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Polypose nasale / Polypose nasosinusienne

Se connecter

S'inscrire