Guide des maladies

Labyrinthite

Labyrinthite

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Labyrinthite

Inflammation du labyrinthe ou de l’oreille interne.

La labyrinthite désigne une inflammation du labyrinthe (ensemble des cavités sinueuses de l'oreille interne). La maladie de l'ouïe peut affecter une ou les deux oreilles simultanément et ses principales manifestations cliniques sont en relation avec les fonctions de l'oreille interne, c'est-à-dire le maintien de l'équilibre et l'audition. Par association d'idées avec les otites externes et les otites moyennes, la labyrinthite est en quelque sorte l'équivalent d'une «otite interne».

La labyrinthite résulte le plus souvent de l'inflammation d'origine infectieuse (bactérienne ou virale) des structures contiguës de l'oreille interne, soit l'oreille moyenne et les voies respiratoires supérieures.

L'oreille interne est une cavité de la taille d'une pièce de dix cents située dans l'os temporal, adjacent à la mastoïde. Elle fait suite à l'oreille moyenne. Elle abrite le vestibule et les canaux semi-circulaires responsables du maintien de l'équilibre en regard de la force gravitationnelle, de la position et des mouvements de la tête, ainsi que la cochlée, récepteur de l'audition et origine du nerf cochléaire. Ces structures baignent dans un liquide, endolymphe et périlymphe, qui réagit aux forces mécaniques produites lors des changements de position du corps et de l'accélération et sert à transmettre les vibrations sonores.

Quelles sont les causes de la labyrinthite?

Outre l'infection (généralement d'origine bactérienne) de l'oreille moyenne (otite moyenne aiguë) et l'infection des voies respiratoires supérieures attribuable le plus souvent à une infection virale (p. ex. rhume), la cause la plus fréquente d'inflammation de l'oreille interne, la labyrinthite peut être causée par une méningite, un traumatisme crânien avec lésion de l'oreille interne, la prise excessive de médicaments ototoxiques (gentamicine, quinine, aspirine), une tumeur de l'oreille moyenne (cholestéatome) ou encore une atteinte auto-immune de l'oreille interne.

Même si les symptômes peuvent se faire spectaculaires, la maladie est rarement dangereuse.

Les vertiges (oculaires et posturaux) et les étourdissements intenses sont les symptômes les plus constants de la labyrinthite. Ils témoignent de l'atteinte vestibulaire de l'oreille interne, en fait de l'incohérence entre les signaux transmis par le labyrinthe et les autres perceptions du corps par le cerveau. Ils sont accompagnés le plus souvent de nausées et de vomissements. Parfois, la marche et la position debout peuvent alors être difficilement maintenues. Un nystagmus (mouvement involontaire des yeux) peut aussi être présent.

Des acouphènes de type tinnitus et une baisse de l'audition témoignent quant à eux de l'atteinte cochléaire (de la cochlée). Encore une fois ici, les symptômes peuvent être temporaires, mais ils peuvent aussi devenir permanents en fonction du degré de sévérité de l'infection.

Le traitement est avant tout symptomatique. Repos au lit et mobilisation restreinte des mouvements de la tête constituent les premiers éléments de l'intervention. Les anti-nauséeux (p. ex. dimenhydrinate, méclizine), les sédatifs (benzodiazépine) et les antivertigineux (bétahistine) sont aussi utilisés.

Des exercices de rééducation vestibulaire (exercices des mouvements de la tête et du corps) peuvent être proposés pour corriger la sensation de perte d'équilibre.

Pour sa part, la labyrinthite bactérienne demande un traitement médical rapide - des antibiotiques ainsi que des corticoïdes - ou chirurgical pour éviter la possibilité de complications graves consécutives à l'extension de la maladie: surdité définitive par destruction de l'oreille interne, méningite ou mastoïdite.

Toute autre cause de labyrinthite mise en évidence fera l'objet d'une intervention médicale ou chirurgicale appropriée.

Comment évolue la labyrinthite?

Dans le cas plus fréquent des labyrinthites d'origine virale, la maladie dure généralement entre deux et huit semaines avec, le plus souvent, reprise d'une fonction auditive normale. Il est rare qu'un épisode de labyrinthite persiste pendant des mois ou même des années. Il existe toutefois des formes récidivantes pouvant être imputables à une anomalie structurale de l'oreille interne.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Labyrinthite

Se connecter

S'inscrire