Guide des maladies

La rougeole

La rougeole

Guide des maladies Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStock

Guide des maladies

La rougeole

La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus qui se transmet par voie aérienne. Elle atteint essentiellement les enfants et peut provoquer des dommages permanents au cerveau ou même la mort.

La rougeole est une infection virale éruptive qui touche essentiellement les enfants. Très contagieuse, elle se transmet par voie aérienne (éternuements, toux, etc.). Elle atteint essentiellement les enfants à partir de l'âge de cinq ou six mois.

La rougeole se caractérise par une éruption cutanée, de la fièvre et de la toux. Elle peut causer des dommages permanents au cerveau, provoquer une pneumonie, des convulsions, la surdité ou même la mort. Bien que ses complications soient rares dans les pays occidentaux, elles peuvent tout de même toucher les personnes dont le système immunitaire est affaibli par un traitement ou par une maladie grave (comme la leucémie) et les bébés âgés de moins d'un an. Selon l'Agence de la santé publique du Canada, pour chaque tranche de 1 000 enfants qui contractent la rougeole, un enfant sera victime d'une inflammation du cerveau, appelée encéphalite, pouvant provoquer des crises, un retard mental, la perte de l'ouïe et, plus rarement, la mort. La maladie est aussi très dangereuse pour les femmes enceintes puisqu'elle a été liée aux fausses couches, aux accouchements d'un mort-né et aux accouchements prématurés.

Contrairement aux idées reçues, la rougeole ne touche pas que les enfants. Les jeunes de 15 à 30 ans peuvent aussi être atteints.

Bien qu'il existe un vaccin contre la rougeole depuis 1963, elle demeure l'une des principales causes de décès évitables par la vaccination chez les enfants dans le monde. Environ 450 enfants en meurent chaque jour. On estime qu'en 2008, 164 000 personnes sont décédées à cause de la rougeole.

Le virus de la rougeole fait partie de la famille des paramyxovirus. La maladie se transmet très facilement et très rapidement quand une personne éternue ou tousse. La contamination s'effectue par la propulsion des gouttelettes de salives par les personnes infectées. Comme le virus peut survivre dans l'air pendant quelques heures, il peut suffire de partager un espace avec une personne contagieuse, même durant une courte période de temps, pour être infecté.

Le malade est contagieux de quatre jours avant jusqu'à quatre jours après l'apparition des rougeurs. Le virus disparaît du sang quatre jours après le début de l'éruption cutanée.

La rougeole sévit sous forme d'épidémies en hiver et au printemps dans les pays tempérés.

La plupart des enfants exposés à la rougeole seront probablement malades s'ils n'ont pas été immunisés contre cette maladie. Les enfants de moins de six mois sont en général protégés par les anticorps de leur mère (si elle a eu la rougeole ou si elle a été vaccinée).

Les femmes enceintes qui attrapent la rougeole présentent souvent une forme plus grave de la maladie et ont un risque accru d'avortement spontané et de fausse couche. Les femmes enceintes qui n'ont pas fait la rougeole ou qui n'ont pas été vaccinées doivent consulter un médecin si elles pensent avoir été exposées à la maladie.

Au moins une personne sur dix ayant contracté la rougeole doit être hospitalisée.

Les premiers symptômes de la rougeole sont, habituellement, de la fièvre, un écoulement nasal et de la toux. Certains enfants peuvent également avoir les yeux rouges et larmoyants et être plus sensibles à la lumière ambiante. Vient ensuite l'éruption cutanée: de petits points rouges vont apparaître au visage et sur le corps, y compris dans la paume des mains et des pieds. Ces rougeurs sont parfois accompagnées de ganglions.

Les rougeurs apparaissent d'abord derrière les oreilles et sur le front, environ dix jours après que la contamination ait eu lieu. Elles s'étendent progressivement à tout le visage, au cou et à la partie supérieure du thorax. Ensuite, le tronc et les membres supérieurs sont atteints, de même que les membres inférieurs.

Les rougeurs ressemblent à de petites plaques avec plus ou moins de reliefs. Elles ne sont pas douloureuses et ne provoquent habituellement pas de démangeaisons. Par contre, l'enfant sera très fatigué, ce qui le rend vulnérable à d'autres maladies virales.

La maladie dure d'une à deux semaines. La période d'incubation (période entre le moment où l'on est exposé à une personne malade et le début des symptômes) est de 7 à 14 jours. La personne est contagieuse de quatre jours avant jusqu'à quatre jours après l'apparition des rougeurs.

Les personnes malades doivent s'absenter du travail, de l'école ou des activités sociales dès l'apparition des premiers symptômes et jusqu'à cinq jours après l'apparition de tâches rouges.

Des complications peuvent parfois survenir et nécessiter une hospitalisation. On note des cas d'otites (5 à 9%), d'infection pulmonaire (1 à 5%), des convulsions et, dans 1 cas sur 1 000, de complication cérébrale (encéphalite) qui cause souvent des dommages permanents au cerveau, voire un retard mental. Certaines personnes pourraient éprouver des douleurs abdominales provoquant des diarrhées.

La mort peut survenir dans 1 cas sur 3 000. Les complications sont plus courantes chez les personnes dont le système de défense contre les infections est affaibli par un traitement ou par une maladie grave (ex. : la leucémie) et chez les bébés âgés de moins d'un an.

Comme la maladie est contagieuse à un stade précoce, il est important de la détecter le plus tôt possible. Pour en faire le diagnostic, le médecin va vous questionner sur les antécédents médicaux et fera un examen physique. Les signes courants tels que les éruptions, la fièvre, la toux, les éternuements et les yeux rouges peuvent être facilement reconnus et sont utiles pour diagnostiquer la rougeole.

Chez les personnes n'ayant jamais eu la maladie et qui se plaignent de symptômes semblables au rhume ou à la grippe, il suffira parfois au médecin d'examiner la cavité buccale pour établir un diagnostic. En effet, s'il y a présence sur la face interne des jours, près des molaires, de petites taches rouges et irrégulières avec un centre blanchâtre ou bleuâtre, appelé taches de Koplik, c'est que la personne est infectée. Les taches de Koplik sont un signe certain de rougeole et apparaissent environ deux jours après les premiers symptômes, c'est-à-dire environ deux jours avant l'apparition de l'éruption cutanée.

Comme le rhume, l'organisme, va combattre la rougeole et guérir avec le temps. Il n'existe pas de médicaments spécifiques pour combattre le virus de la rougeole, d'où l'importance de la vaccination. Par contre, des traitements peuvent être prescrits pour soigner les symptômes comme la fièvre, l'écoulement nasal, la toux et le mal de tête. En cas de surinfection bactérienne (comme une pneumonie), des antibiotiques sont prescrits.

Il est recommandé de prendre du repos au lit et de boire beaucoup de liquides.

Les personnes malades doivent s'absenter du travail, de l'école ou des activités sociales dès l'apparition des premiers symptômes et jusqu'à cinq jours après l'apparition de tâches rouges.

La vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre la rougeole. Le calendrier de vaccination du Québec prévoit l'administration d'une dose du vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO ou MMR) à l'âge de 12 mois et une autre à l'âge de 18 mois. Le vaccin est gratuit et disponible dans les CLSC du centre de santé et des services sociaux de sa région (CSSS) ou chez un médecin vaccinateur.

En 1996, Québec a réalisé une vaccination de rattrapage pour les personnes âgées de 18 mois à 16 ans. En conséquence, toute personne née depuis 1980 devrait avoir reçu deux doses de vaccins et être protégée. Le vaccin assure une protection à vie.

Si l'on est exposé à la rougeole, le vaccin peut empêcher le développement de la maladie, mais il n'est efficace que s'il est administré dans les 72 heures après l'exposition à une personne contagieuse.

Les effets du vaccin

Les effets secondaires du vaccin contre la rougeole sont habituellement très faibles. Certains enfants peuvent présenter une rougeur et une légère douleur au site de l'injection, ressentir de la fièvre, être irritables, somnolents ou manquer d'appétit dans les 12 à 24 heures suivant la vaccination. Dans de rares occasions, on note une éruption cutanée. Elle peut durer jusqu'à trois jours et apparaître entre le 5e et le 12e jour après la vaccination. Un enfant sur 3 000 touché par la fièvre peut être atteint de convulsions. Le composant de la rubéole du vaccin combiné RRO peut à l'occasion provoquer une inflammation et des douleurs articulaires pouvant durer jusqu'à trois mois.

Les voyageurs devraient vérifier leur carnet de vaccination pour s'assurer d'être protégés adéquatement.

Une respiration sifflante, une peau enflée et des plaques rouges sur le corps, qui s'apparentent à de l'urticaire, peuvent être le signe d'une réaction allergique grave au vaccin. On consulte immédiatement un médecin.

Commentaires
Partage X
Guide des maladies

La rougeole

Se connecter

S'inscrire