Guide des maladies

Intolérance au gluten / Maladie coeliaque / Coeliaquie / Sprue au gluten

Intolérance au gluten Maladie coeliaque Coeliaquie

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Intolérance au gluten / Maladie coeliaque / Coeliaquie / Sprue au gluten

Maladie digestive chronique de nature immunologique déclenchée par l’ingestion de gluten.

La maladie coeliaque est une maladie digestive chronique de nature immunologique (mais non allergique) déclenchée par l'ingestion de céréales contenant de la gliadine, une fraction protéique du gluten.

Le gluten est un constituant protéique majeur des céréales de la famille des graminées, en l'occurrence le blé, le seigle, l'orge et l'avoine. Et c'est la gliadine, partie toxique du gluten, qui provoque une réaction inflammatoire au niveau de l'intestin grêle et qui entraîne une malabsorption des nutriments, des vitamines et des minéraux. Diverses manifestations peuvent se produire, et elles ne sont pas uniquement digestives.

Est-ce fréquent la maladie coeliaque?

La maladie coeliaque touche surtout les gens d'origine caucasienne et est extrêmement rare dans les populations d'origine asiatique ou africaine. 

 

Qui est à risque de maladie coeliaque?

La malabsorption peut se déclarer à tout âge, mais plus souvent entre 20 et 60 ans chez des individus génétiquement prédisposés. Les marqueurs génétiques les plus importants sont situés dans la région HLA du chromosome 6. Les personnes qui souffrent de diabète de type 1 ou qui sont atteintes du syndrome de Down, du syndrome de Turner ou du syndrome de Williams ont un risque accru de maladies coeliaques.

Quelles sont les manifestations cliniques d'une maladie coeliaque?

La maladie est insidieuse et peut apparaître des semaines ou des années après l'introduction du gluten au menu de la personne atteinte.

La nature des symptômes peut varier selon l'âge et l'intensité de l'atteinte. Le nourrisson affecté peut être irritable, anorexique, pâle, décharné, hypotone. Son abdomen est distendu, ses selles sont molles, volumineuses et nauséabondes. À un âge un peu plus avancé, ce sont les douleurs abdominales qui prédominent avec parfois de la diarrhée ou des signes d'occlusion intestinale. Chez les enfants plus vieux, on peut retrouver de l'anémie, un retard de croissance et même du rachitisme.

Les manifestations cliniques à l'adolescence et à l'âge adulte sont souvent légères (plus de 50% des cas). La fatigue est le symptôme le plus courant, mais on retrouve aussi des diarrhées, de la flatulence, une distension et des crampes abdominales.

D'autres symptômes peuvent aussi se manifester en lien avec des déficits nutritionnels spécifiques consécutifs à la maladie, par exemple une ostéomalacie (déminéralisation osseuse) causée par un déficit en vitamine D et en calcium. D'autres symptômes peuvent aussi n'avoir aucun lien avec la malabsorption, notamment des arthralgies, une dépression ou une dermite herpétiforme.

Les examens de laboratoire peuvent révéler une déplétion de minéraux (fer, zinc, magnésium), des déficits en vitamines (folates, vitamine A, vitamine E, vitamine K), en ions (potassium) et dans certains cas une hypoprotéinémie (baisse des protéines sanguines) et une hypo-albuminémie (baisse de l'albumine dans le sang). On peut aussi retrouver de la stéatorrhée (graisses dans les selles).

Certaines épreuves fonctionnelles mettent en lumière la malabsorption. Un examen radiologique, comme le transit du grêle (étude barytée de l'intestin grêle), montre des signes de dilatation de l'intestin et un léger épaississement des villosités de la muqueuse. Des examens sérologiques démontrent entre autres choses, la présence d'anticorps anti-transglutaminases. La valeur prédictive de ces anticorps chez un patient symptomatique est de plus de 80%.

Mais le signe le plus spécifique de la maladie coeliaque est l'atrophie des villosités de la muqueuse de l'intestin grêle observée à l'occasion d'une biopsie intestinale. Une atténuation de cette atrophie avec une diète sans gluten confirme généralement le diagnostic.

Quelles sont les complications de la maladie coeliaque?

Sans traitement, une intolérance au gluten peut avoir des répercussions graves sur la santé: malnutrition, intolérance au lactose, anémie, ostéoporose, calculs rénaux, neuropathie et infertilité.

Par ailleurs, les individus présentant une maladie coeliaque encourent un risque augmenté de certains types de cancer (p. ex. lymphome du grêle, carcinome du grêle, cancer épidermoïde de l'oesophage).

Après confirmation du diagnostic, une restriction absolue de gluten s'impose pour la vie durant et obligera la personne touchée par cette maladie à éviter les aliments pouvant contenir du blé, du seigle, de l'orge, des produits de l'avoine, du triticale (hybride de blé et de seigle), du millet et du sorgho, du malt et des protéines végétales hydrolysées.

Chez les jeunes enfants présentant une importante malabsorption, des enzymes pancréatiques peuvent aussi être additionnés au traitement en cas de réponse insuffisante au régime d'exclusion.

Un suivi en diététique est essentiel et des suppléments polyvitaminés sont souvent requis car il faut corriger toute carence spécifique en vitamines, en minéraux et en oligoéléments.

Une reprise des symptômes suggère le non-suivi de la diète prescrite, une maladie coeliaque réfractaire au traitement ou encore la présence d'une autre maladie qu'il faudra préciser.

Commentaires
Partage X
Guide des maladies

Intolérance au gluten / Maladie coeliaque / Coeliaquie / Sprue au gluten

Se connecter

S'inscrire