Guide des maladies

Infection à la bactérie mangeuse de chair / Fasciite nécrosante

Infection à la bactérie mangeuse de chair

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Infection à la bactérie mangeuse de chair / Fasciite nécrosante

Infection de la peau et des tissus sous-cutanés, se propageant le long des fascias.

La fasciite nécrosante désigne l'infection de la peau et des tissus sous-cutanés, se propageant le long des tissus (fascia) qui recouvrent les muscles.

Qu'est-ce que la fasciite nécrosante?

Il s'agit d'une infection rare et grave, le plus souvent causée par une bactérie, le streptocoque du groupe A. On utilise souvent le nom d'infection à la «bactérie mangeuse de chair», un terme peu approprié puisque la bactérie ne se nourrit pas de la chair, mais produit plutôt des toxines qui vont détruire les tissus.

Consultez notre dossier spécial sur les maladies de peau

 

La fasciite nécrosante touche particulièrement les individus de plus de 50 ans atteints de diabète. Certaines maladies chroniques (maladies du sang, maladies cardiovasculaires et pulmonaires, alcoolisme, toxicomanie) entraînent aussi un risque plus élevé de contracter la maladie. Le site d'entrée de la bactérie peut être inapparent et se situe souvent à distance de la zone touchée.

Les signes présents au site de l'infection sont souvent moins importants que les symptômes généraux. Le malade présente d'abord de la fièvre, des frissons et affiche un aspect toxique. Un discret érythème (rougeur) de la peau sus-jacente à la zone touchée peut être présent en phase précoce. Puis apparaissent une douleur spontanée, sévère et une grande sensibilité au toucher au site de l'infection. En quelques heures, l'infection se propage et les signes et symptômes s'aggravent. La peau devient violacée, marbrée, enflée et des signes de nécrose (destruction des tissus) deviennent apparents. L'infection est localisée aux membres inférieurs dans la majorité des cas, mais on peut la rencontrer au bras ou sur le thorax par exemple.

Le traitement doit être instauré de façon urgente. Il repose sur la stabilisation de l'état du patient qui souffre d'une infection invasive (état septique), une antibiothérapie appropriée au germe en cause et surtout, sur une intervention chirurgicale rapide qui consiste en une excision totale des tissus nécrosés.

Comment évolue la fasciite nécrosante?

Malgré cela, il arrive que l'infection soit à ce point incontrôlable qu'il faille envisager une amputation du membre. La chirurgie peut aussi laisser des séquelles qui demanderont une chirurgie reconstructive (chirurgie plastique). Le taux de mortalité est élevé, soit environ de 30%.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Infection à la bactérie mangeuse de chair / Fasciite nécrosante

Se connecter

S'inscrire