Guide des maladies

Incontinence urinaire

Incontinence urinaire

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Incontinence urinaire

Perte involontaire urinaire.

Il y a près de 3,3 millions de Canadiens qui souffrent d'incontinence urinaire, touchant deux fois plus souvent les femmes que les hommes. Un Canadien sur 5 est affecté après l'âge de 65 ans et cela affectera sa qualité de vie. On ne doit pas considérer ce fait comme un processus normal du vieillissement. C'est un sujet qui demeure encore aujourd'hui tabou.

L'incontinence urinaire signifie une perte involontaire urinaire (non désirée). Cette condition peut être transitoire, secondaire à une infection urinaire, une mobilisation restreinte ou encore un effet non désiré de certains médicaments.Il existe trois grands types d'incontinence urinaire :

1. Incontinence urinaire de stress (d'effort)
Il s'agit d'une perte urinaire accidentelle survenant durant un mouvement physique tel que l'éternuement, la toux ou l'exercice. Il est estimé que près de 65 millions de femmes souffrent d'incontinence urinaire de stress (d'effort). Ces femmes se situent pour la majorité entre 25 et 49 ans. Le traitement inclut la modification des habitudes de vie, la rééducation périnéale et la chirurgie.

2. Incontinence urinaire d'urgence

Il s'agit d'une perte involontaire urinaire accompagnant ou précédant un besoin urgent d'uriner.

L'incontinence d'urgence est une manifestation de la vessie hyperactive. Ce type d'incontinence donne lieu à un urgent besoin d'uriner, l'incapacité d'arriver aux toilettes à temps lorsque l'on ressent le besoin d'uriner ou encore la perte urinaire en entendant l'eau qui coule. Il y aura également la fréquence urinaire qui augmente de jour comme de nuit. La vessie se contracte, ce qui donne cette envie soudaine d'uriner.

Les traitements incluront également la modification des habitudes de vie, la rééducation périnéale et la médication.

3. Incontinence urinaire mixte

Il s'agit d'une perte involontaire urinaire due à la combinaison de symptômes d'urgence et de stress.

Traitement de l'incontinence urinaire:
Modification des habitudes de vie

On visera des mesures telles que la perte de poids, l'amélioration de la constipation, l'arrêt du tabac et de la caféine.

Rééducation périnéale

Cette modalité thérapeutique employée sous la supervision d'une physiothérapeute aide à renforcer les muscles péri-urétraux et vaginaux. Il s'agit d'un traitement non douloureux et bénéfique à long terme.

Chirurgie

La chirurgie est indiquée après échec des traitements conservateurs. Le but est de restaurer le support de la base de la vessie et de l'urètre. Les succès sont variables de 60 à 90%. On parle de colposuspension, de bandelettes sous urétraux sans tension ou d'injections au sphincter de l'urètre. Les complications (perforation vésicale, urgence mictionnelle, érosion de la mèche) sont inférieures à 10%.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Incontinence urinaire

Se connecter

S'inscrire