Guide des maladies

Hémorroïdes / Maladie hémorroïdaire

Hémorroïdes / Maladie hémorroïdaire

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Hémorroïdes / Maladie hémorroïdaire

Dilatation anormale des veines du rectum ou de l’anus.

Les hémorroïdes désignent une dilatation des veines de la zone anale et du tissu adjacent. Le phénomène n'est pas sans rappeler celui des varices qui apparaissent sur les jambes.

On distingue les hémorroïdes externes qui affectent les veines du plexus inférieur au niveau rectal et les hémorroïdes internes qui touchent les vaisseaux situés sous la muqueuse du canal anal.

Est-ce fréquent d'avoir des «hémorroïdes»?

L'affection toucherait près d'un adulte sur deux âgé de plus de 50 ans mais peut apparaître à tout âge.

Les hémorroïdes externes sont en principe asymptomatiques jusqu'à ce qu'elles se compliquent d'une thrombose ou d'une rupture. Elles entraînent alors une douleur intense avec tuméfaction (gonflement) de la région périanale, souvent après un effort de défécation. Ces symptômes durent en général 4 ou 5 jours pour ensuite se résorber sur une période de 10 à 14 jours. Les hémorroïdes ont tendance à réapparaître si elles ne sont pas traitées.

Un saignement rectal, rouge clair et indolore, est le symptôme le plus courant des hémorroïdes internes. Il accompagne ou suit la défécation et se retrouve sur le papier hygiénique, à la surface des selles ou dans la cuvette. Les hémorroïdes peuvent aussi se manifester par un prolapsus (sortie du paquet hémorroïdaire par l'anus) au moment de la défécation où à la suite d'activités exigeant des efforts. En présence d'hémorroïdes internes, l'anuscopie et la rectosigmoïdoscopie sont des examens utiles pour éliminer d'autres causes de saignement et surtout pour dépister précocement le cancer colorectal en particulier chez les patients de plus de 50 ans. Tout autre symptôme suspect devrait commander une investigation plus poussée.

Les patients qui consultent précocement (<24-48 hres) suite à une thrombose ou une rupture d'hémorroïdes externes pourront subir, sous anesthésie locale, une excision du vaisseau périanal atteint et du caillot. Si la consultation est tardive, le soulagement des symptômes passera par des bains de siège chauds, l'application locale de produits adoucissants et protecteurs de la muqueuse anale, et le recours à des laxatifs et à des analgésiques oraux.

En cas d'hémorroïdes internes qui font prolapsus, mais qui se réduisent facilement, on procède à une ligature des hémorroïdes avec bandes élastiques. L'hémorroïdectomie est réservée aux situations où le prolapsus est difficile à réduire et où les hémorroïdes internes sont thrombosées.

Peu importe le type d'hémorroïdes, une amélioration des habitudes de défécation par une alimentation riche en fibres et par l'utilisation de produits mucilagineux qui augmentent le volume des selles contribuera à réduire les symptômes.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Hémorroïdes / Maladie hémorroïdaire

Se connecter

S'inscrire