Guide des maladies

Gale

Par
Gale

Guide des maladies Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStock

Guide des maladies

Gale

Par

La gale est une maladie de peau causée par un parasite qui se nourrit de la couche superficielle de la peau.

La gale est l'une des maladies de peau les plus courantes en Amérique du Nord et elle connaît une recrudescence ces dernières années. Elle est causée par un parasite invisible à l'oeil nu appelé sarcoptes scabei. Celui-ci vit et se nourrit de la couche superficielle de la peau en creusant des sillons le long desquels la femelle pond ses œufs.

La femelle de la gale est attirée par la chaleur de l'hôte potentiel. Elle pénètre la peau, s'y installe et commence à pondre ses oeufs, environ 1 à 3 par jour. La présence de ces oeufs produit un effet inflammatoire semblable à une réaction allergique, ce qui explique l'intense démangeaison qui accompagne cette infection. Les oeufs éclosent, produisant des larves qui, une fois parvenues à maturité, perpétuent à leur tour ce cycle. Sans traitement approprié, une femelle peut procréer pendant cinq semaines.

Consultez notre dossier spécial sur les maladies de peau

   

Après quelques semaines d'incubation, des démangeaisons intenses se manifestent partout sur le corps (sauf le visage), surtout la nuit. De minuscules sillons de quelques millimètres de longueur (correspondant à la progression du parasite sous la peau) apparaissent entre les doigts, aux poignets et aux chevilles, ainsi que des boutons aux aisselles, mamelons, fesses et organes génitaux (liés à la ponte des œufs qui cause une réaction allergique).

Le diagnostic de la gale se pose habituellement grâce à des symptômes classiques et à la présence de lésions caractéristiques sur la peau (c'est-à-dire la localisation, l'aspect des lésions et les démangeaisons nocturnes typiques). Le diagnostic de la gale est parfois rendu difficile par ses signes extérieurs diffus et la ressemblance de ses symptômes avec ceux de l'eczéma. C'est pourquoi le médecin établit souvent son diagnostic sur la base des antécédents rapportés par le patient, et le traitement apporte la confirmation voulue. Une goutte d'huile peut également être appliquée à la surface d'une lésion suspecte, afin de retirer un échantillon qui sera transposé à une lamelle de verre. L'analyse microscopique révélera alors la présence du parasite, de ses oeufs ou de ses excréments. Le médecin peut aussi recourir à la technique dite du «test d'encre», en traçant une ligne avec un marqueur sur une lésion suspecte. S'il s'agit d'un sillon, l'encre y pénétrera, confirmant ainsi le diagnostic de gale.

Lorsque la gale est diagnostiquée comme ayant été transmise lors de relations sexuelles, il est recommandé d'effectuer un dépistage complet pour les ITS.

Il existe des lotions, des crèmes ou des shampooings (ex.: Kwellada, Nix) qui sont efficaces. Il faut mettre des vêtements propres tout de suite après le traitement. Afin d'éviter la recontamination, les vêtements sales, de même que les draps et les serviettes, doivent immédiatement être lavés à 55 °C pendant au moins 20 minutes. Il faut aussi répéter le traitement 7 jours plus tard pour couvrir la période entre la ponte des œufs et leur éclosion, car aucun produit n'est totalement efficace pour tuer les œufs. Il est inutile de raser les poils. Des aérosols peuvent également être utilisés sur les objets contaminés (divan, tapis, matelas, articles de toilettes, etc.).

Il est normal que la démangeaison persiste quelques jours, même après un traitement efficace. Toutefois, si elle persiste plus d'un mois après le traitement, il faut retourner voir son médecin.

La gale se transmet souvent lors de relations sexuelles, mais aucune pénétration n'est nécessaire à sa transmission. Elle peut aussi se propager facilement et rapidement dans les milieux fermés, comme les garderies, les écoles et les centres d'hébergement puisqu'elle peut se transmettre par contact direct avec la personne infectée ou par contact indirect avec des objets contaminés (tels que les vêtements, la literie, les serviettes, des articles de toilette, etc.).

Tout partenaire sexuel(le), même s'il ou elle n'a pas de symptôme, doit être traité(e).

Les personnes avec la gale doivent éviter de partager les mêmes sous-vêtements, vêtements et serviettes. 

À cause de transmission possible par simple contact, tous les proches et les membres de la famille doivent être traités en même temps (ainsi que tous ceux fréquentant une garderie, une classe ou une maison d'hébergement où il y a un cas d'infestation par la gale).

Tous les vêtements portés ainsi que la literie doivent être lavés à l'eau chaude (55°C) pendant au moins 20 minutes. Le nettoyage à sec, l'application d'un insecticide ou l'isolation de tous les vêtements et de la literie dans un sac de plastique fermé hermétiquement pendant 24 heures, peuvent aussi être efficaces.

Commentaires
Partage X
Guide des maladies

Gale

Se connecter

S'inscrire