Guide des maladies

Flatulences (gaz intestinaux)

Flatulences (gaz intestinaux)

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Flatulences (gaz intestinaux)

Les flatulences sont les résultats d’une accumulation de gaz produits par des bactéries symbiotiques et des levures présents dans les intestins.

Les gaz intestinaux sont un phénomène normal de la digestion des aliments. Ils se forment lorsque les bactéries présentes dans le côlon s'attaquent aux substances que l'estomac et l'intestin grêle n'ont pas digérées. On estime qu'une personne normale expulse environ 14 gaz par jour.

Les aliments sont normalement digérés dans l'estomac et l'intestin grêle après quoi ils atteignent le gros intestin qui en absorbera l'eau et les sels minéraux. Cependant, certains hydrates de carbone (sucre, amidon et fibres) ne sont pas digérés par l'estomac faute d'enzymes nécessaires à leur assimilation. Lorsqu'ils atteignent le côlon, pratiquement intacts, ils sont attaqués par les bactéries normalement présentes dans cette partie de l'intestin. L'action des bactéries sur ces hydrates de carbone produit différents gaz, comme l'hydrogène et le méthane, qui sont expulsés par le rectum. L'intestin contient aussi des bactéries qui peuvent détruire l'hydrogène que d'autres produisent. L'équilibre entre ces deux types de bactéries peut varier d'un individu à l'autre. C'est pourquoi certaines personnes ont plus de flatulences.Certains aliments contribuent plus que d'autres à la formation des gaz intestinaux parce qu'ils sont plus riches en sucre, en amidon ou en fibres, les principales substances que l'estomac et l'intestin grêle ne digèrent pas. Les aliments riches en matières grasses, comme les fritures, les viandes grasses et les sauces riches tendent aussi à augmenter les flatulences.

Les sucres qui causent des gaz sont principalement le raffinose, le lactose, le fructose et le sorbitol. Les légumineuses contiennent une quantité importante de raffinose. On le retrouve aussi dans les légumes de la famille des choux, les asperges et les céréales à grains entiers. Le lactose, contenu dans le lait de vache et ses produits, peut augmenter les gaz, mais pour certaines personnes, il s'agit d'une véritable intolérance. Les autres sucres responsables de flatulences sont le fructose et le sorbitol. On les retrouve naturellement dans certains fruits et dans certains légumes. Mais ces sucres sont aussi utilisés, sous forme artificielle, dans les boissons gazeuses ou à base de fruits, ou comme succédané du sucre dans les aliments dits «diététiques» et les gommes à mâcher sans sucre.

L'amidon est une autre substance qui peut échapper partiellement à la digestion de l'estomac et de l'intestin grêle et causer des gaz intestinaux. L'amidon contenu dans le riz semble le seul à être bien absorbé par l'estomac, ce qui en fait le féculent le moins susceptible de causer des gaz.

Les fibres alimentaires produisent aussi des gaz pendant leur fermentation. Certaines fibres se dissolvent dans l'eau et forment une substance gélatineuse qui contribue à améliorer la consistance des selles. Ce sont les fibres solubles. D'autres fibres, les fibres insolubles, absorbent l'eau et augmentent le volume des selles. Ces deux types de fibres ne sont pas digérés par l'estomac et l'intestin grêle. Elles peuvent donc produire certains gaz pendant leur fermentation dans le gros intestin.

Les gaz sont parfois les effets d'une prolifération des bactéries causée par certains antibiotiques. Enfin, certaines conditions ou maladies qui affectent le côlon, comme le syndrome du côlon irritable, sont souvent responsables d'une augmentation des gaz intestinaux.

Les gaz commencent à se produire environ trois heures après l'ingestion de certains aliments pour atteindre leur maximum au bout de cinq heures. Il faut encore deux heures pour qu'ils cessent complètement.

Normalement, les gaz intestinaux sont expulsés sans douleur, mais il peut arriver qu'ils soient précédés d'une sensation désagréable de ballonnements ou de crampes abdominales. Certaines personnes ont plus de gaz intestinaux que d'autres et ne s'en portent pas plus mal. Cependant, si les gaz sont persistants, qu'ils sont accompagnés d'une douleur à l'abdomen ou d'un autre symptôme inhabituel comme une perte de poids, il vaut mieux consulter son médecin afin d'en déterminer la cause.La solution la plus simple pour diminuer les flatulences est évidemment d'éviter les aliments qui les provoquent ou de les consommer en petites quantités. Cependant, plusieurs de ces aliments sont les éléments importants d'une diète équilibrée. Plutôt que d'éliminer systématiquement les aliments réputés pour la flatulence qu'ils provoquent, on conseille d'éliminer un à un ceux que l'on soupçonne le plus afin de déterminer ceux qui causent le plus d'inconfort. Lorsqu'on ajoute des fibres alimentaires à son régime, il est préférable de le faire graduellement, afin de permettre à l'organisme de s'y habituer. On conseille aussi de manger lentement, de bien mastiquer les aliments et d'éviter d'avaler de l'air pendant la mastication.

Lorsque les flatulences sont dues à une intolérance au lactose, elles sont alors accompagnées de crampes abdominales plus ou moins intenses, de ballonnements et de diarrhée. Il s'agit d'une condition plus sérieuse qui devrait être traitée spécifiquement.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Flatulences (gaz intestinaux)

Se connecter

S'inscrire