Guide des maladies

Daltonisme / Dyschromatopsie

Daltonisme / Dyschromatopsie

Guide des maladies Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStock

Guide des maladies

Daltonisme / Dyschromatopsie

Trouble de la vision des couleurs.

Le daltonisme tire son nom du physicien et chimiste John Dalton qui en était lui-même atteint et qui l'a décrit pour la première fois en 1798. Il est la plupart du temps d'origine héréditaire, mais peut aussi résulter d'une lésion oculaire, nerveuse, cérébrale ou encore d'une exposition à des substances chimiques ou à certains médicaments (p. ex. l'hydroxychloroquine). Il touche 7 à 10% de la population et survient en grande majorité chez les hommes.

L'oeil perçoit les couleurs au moyen de cellules, appelées cônes, qui sont concentrées dans la macula, région centrale de la rétine. Il y a trois types de cônes, et chacun contient un pigment différent, déterminé génétiquement, et qui absorbera la lumière propre au bleu, au vert et au rouge. Les gènes responsables de la perception du rouge et du vert se retrouvent sur le chromosome X, alors que ceux responsables de la perception du bleu sont sur le chromosome 7.

Lire notre dossier sur les maladies de la vue.

 

La forme la plus fréquente de daltonisme concerne la difficulté à percevoir le rouge et le vert. Elle est transmise selon un mode récessif lié à l'X. Ainsi, l'homme qui est porteur du gène est automatiquement atteint du trouble puisqu'il n'a qu'un X. Par contre, la femme peut être porteuse asymptomatique (gène présent sur un seul X) ou être atteinte (gène présent sur chacun des X). Le plus souvent, l'homme a reçu le gène via sa mère qui en était porteuse.

Les individus atteints de daltonisme ont de la difficulté à percevoir les couleurs, leurs nuances, ainsi que leurs variations d'intensité et de teintes. Ainsi, dans la situation la plus fréquente, ils vont avoir du mal à distinguer le rouge et le vert. Le soir, un objet vert foncé leur apparaîtra noir. Le rouge et le vert des feux de circulation seront des couleurs indistinctes qu'ils apprendront à identifier par leur position fixe (le vert en bas et le rouge en haut). Le degré d'atteinte peut être variable d'un individu à l'autre.

Le diagnostic est confirmé par une évaluation de la vision des couleurs. Ainsi, comme c'est le cas dans le test d'Ishihara, le sujet devra par exemple identifier un chiffre formé de points fondus dans une mosaïque de points, disposés de façon apparemment aléatoire, et qui ne diffèrent que par la couleur. Le daltonien n'arrivera pas à percevoir le chiffre en question.

Il n'existe pas de traitement pour le daltonisme. La personne atteinte apprend à développer des moyens pour se débrouiller avec les couleurs. Ainsi constatera-t-elle, par exemple, que le vert est plus brillant que le rouge. Elle peut donc conduire une voiture. Par contre, le métier de pilote d'avion n'est pas accessible aux daltoniens.

Commentaires
Partage X
Guide des maladies

Daltonisme / Dyschromatopsie

Se connecter

S'inscrire