Guide des maladies

Chlamydiose

Chlamydiose

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Chlamydiose

Infection sexuellement transmissible causée par la Chlamydia trachomatis, bactérie aussi responsable d’infections périnatales.

La chlamydiose et les infections génitales à C. trachomatis sont parmi les maladies sexuellement transmissibles d'origine bactérienne les plus répandues. Plus fréquentes chez les 15 à 24 ans, elles provoquent une inflammation des organes génitaux et de ses annexes: urétrite, rectite, épididymite (hommes), cervicite, salpingite, bartholinite et autres. L'infection simultanée à la C. trachomatis et à la gonorrhée est fréquente. Certaines formes d'infection sont associées à des arthrites septiques. Les nouveau-nés infectés à C. trachomatis après avoir été exposés à la bactérie lors de l'accouchement peuvent développer une conjonctivite (inflammation de la conjonctive de l'oeil), ou encore une pneumonie.

Les individus infectés par C. trachomatis sont souvent asymptomatiques. Et lorsque présents, les symptômes sont moins intenses que ceux d'autres MTS comme dans les infections gonococciques. Un écoulement vaginal, une sensation de brûlure en urinant (dysurie), des douleurs abdominales basses accompagnées parfois de fièvre et de frissons, des douleurs lors des relations sexuelles (dyspareunie), des saignements vaginaux peuvent faire partie des symptômes présentés par une femme infectée. Chez l'homme, on pourra retrouver un écoulement urétral, de la dysurie, des picotements au niveau de l'urètre, des douleurs et une enflure au niveau des testicules. Une infection anale entraînera des douleurs rectales, des saignements et des écoulements muco-purulents.

Le test le plus sensible pour confirmer l'infection est la recherche de l'acide nucléique d'une bactérie prélevée au site touché par des méthodes d'amplification génétique. On peut aussi procéder à des cultures de C. trachomatis.

Quelles sont les complications de la chlamydiose?

Une chlamydiose non traitée peut entraîner chez la femme une atteinte inflammatoire pelvienne qui se manifestera par des douleurs abdominales, de la fièvre, des abcès internes, des douleurs pelviennes persistantes et une cicatrisation des trompes de Fallope, ce qui peut causer une infertilité et augmenter les risques d'une grossesse ectopique ou tubaire. Chez les hommes, l'infection peut occasionner une cicatrisation de l'urètre rendant la miction difficile et causant parfois une infertilité.

Le traitement repose sur l'utilisation d'un antibiotique approprié administré à la personne infectée mais aussi à ses partenaires sexuels.

Le problème principal de cette affection est le haut taux d'individus infectés asymptomatiques. C'est pourquoi il est recommandé aux personnes sexuellement actives d'adopter des pratiques sexuelles sécuritaires, comme l'usage d'un préservatif. Le dépistage est aussi recommandé. 

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Chlamydiose

Se connecter

S'inscrire