Guide des maladies

Cancer des os

Cancer des os

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Cancer des os

Ce cancer se déclare dans les cellules de l’os du squelette. En 2010, 340 Canadiens recevaient un diagnostic de cancer des os.

Le cancer primitif des os se déclare dans les cellules de l'un ou l'autre des os qui constituent le squelette. Le squelette fournit une charpente au corps et protège les organes vitaux. Les os sont liés entre eux aux articulations - comme les hanches et les genoux - par des coussinets de tissu cartilagineux lisse. Bien qu'ils aient différentes formes, les os sont tous composés de cellules osseuses (ostéocytes), de nerfs, de vaisseaux sanguins, de tissus conjonctifs et de minéraux, comme du calcium. La moelle osseuse, qui se trouve à l'intérieur des os, fabrique les cellules du sang. Les os sont recouverts d'une enveloppe appelée périoste.

Il existe plusieurs types de cancer des os. Le plus fréquent est l'ostéosarcome (ou sarcome ostéogène, qui prend naissance dans les cellules osseuses), le chondrosarcome (qui apparaît dans les cellules cartilagineuses) et le sarcome d'Ewing. D'autres formes plus rares peuvent se manifester, dont le fibrosarcome, l'histiocytome fibreux malin (HFM) et le chordome.

Source: Société canadienne du cancer

Le cancer des os n'est pas attribuable à une cause unique, mais un certain nombre de facteurs pourraient accroître le risque qu'une personne en soit atteinte.
  • Radiation Exposition à de fortes doses de radiation, comme l'administration de radium pour le traitement d'une tuberculose osseuse ou d'une spondylite ankylosante, l'exposition au plutonium, l'exposition professionnelle à des peintures contenant du radium et certaines radiothérapies.
  • Troubles génétiques Le syndrome de Li-Fraumeni, le syndrome de Werner, le syndrome de Rothmund-Thomson, le syndrome de Bloom, le rétinoblastome ou la maladie des exostoses multiples.
  • Affections ou troubles osseux La maladie osseuse de Paget, la dysplasie fibreuse, l'ostéogenèse imparfaite, les tumeurs bénignes des os.
  • Chimiothérapie antérieure Surtout l'agent alkylant reçu durant l'enfance.

Le cancer des os peut parfois apparaître en l'absence de tous ces facteurs de risque.

Source: Société canadienne du cancer

Les signes et symptômes décrits ci-dessous ne sont pas nécessairement annonciateurs d'un cancer des os; ils peuvent avoir d'autres causes. Pour en avoir le cœur net, il est important de consulter un médecin.
  • Douleur osseuse ou articulaire (plus intense le soir ou lorsque l'os bouge, la douleur devient constante et va en augmentant au fil du temps)
  • Fractures inexpliquées
  • Enflure ou masse sur un os ou une partie osseuse (accompagnée de douleur ou non)
  • Perte de mobilité dans la région affectée.

Source: Société canadienne du cancer

Avant d'envisager un cancer des os, le médecin évalue l'état de santé du patient et procède à un examen physique et à une évaluation des symptômes (douleur, enflure, etc.). Il faut généralement effectuer un certain nombre de tests spéciaux pour confirmer un diagnostic de cancer des os. En voici quelques-uns:

Techniques d'imagerie

Tests (radiographie par rayons X, échographie, tomodensitométrie [TDM], imagerie par résonance magnétique [IRM] et scintigraphie osseuse) permettant d'effectuer un examen approfondi des organes, des tissus et des os. Ces examens peuvent causer de l'inconfort, mais ils ne sont généralement pas douloureux.

Analyses sanguines

Prélèvement d'échantillons de sang dans le but de vérifier le nombre et l'apparence des différents types de cellules sanguines et d'évaluer le fonctionnement des organes. Ces cellules peuvent révéler des anomalies et la présence possible d'un cancer. Des analyses seront effectuées pour mesurer la quantité d'électrolytes, de minéraux, de protéines et d'enzymes dans le sang.

Biopsie

Intervention généralement requise pour établir avec certitude un diagnostic de cancer. Elle consiste à prélever des cellules ou des tissus, afin de les examiner au microscope. Si les cellules sont cancéreuses, il faudra ensuite déterminer leur vitesse de prolifération. Pour diagnostiquer un cancer des os, le médecin retire un échantillon de la tumeur en utilisant une aiguille spéciale ou en pratiquant une incision.

Les tests permettront également de déterminer le grade (degré de malignité) des cellules cancéreuses. Les cellules de grade faible se reproduisent lentement et ont généralement peu tendance à envahir les tissus avoisinants. Les cellules de grade élevé prolifèrent plus rapidement et sont plus susceptibles de se propager à d'autres parties de l'organisme.

Stadification du cancer des os

Une fois que le diagnostic est confirmé, il faut déterminer le stade du cancer. Ça aidera à choisir le traitement le plus efficace. Le stade d'un cancer dépend de son degré de propagation dans l'organisme et du nombre de cellules en division (indice mitotique). La stadification requiert parfois une intervention chirurgicale, des tests additionnels ou l'ablation de quelques ganglions lymphatiques situés près de la tumeur.

On définit parfois le stade d'un cancer par un chiffre: stade 0, 1, 2, 3 ou 4. Plus le chiffre est élevé, plus les cellules cancéreuses se sont propagées. On peut aussi définir le stade selon la «classification TNM», une combinaison de lettres et de chiffres ressemblant à un code postal (exemple: T2N1M0). Les lettres T, N et M correspondent aux termes anglais «Tumour» (tumeur), «Nodes» (ganglions lymphatiques régionaux) et «Metastases» (métastases). Le chiffre suivant le T désigne la taille de la tumeur, alors que les chiffres suivant le N et le M indiquent respectivement son degré de propagation aux ganglions lymphatiques et aux autres parties de l'organisme. Dans le cas du cancer des os, on a parfois recours au grade histologique (G), qui permet de définir à la fois le stade et le degré de malignité. On peut demander au médecin des explications sur le stade du cancer et ce que signifient les lettres et les chiffres.

Source: Société canadienne du cancer

Quels traitements devrai-je recevoir pour le cancer des os?

La décision des médecins reposera sur les points suivants: le type de cancer et son stade, la taille et l'emplacement de la tumeur, la possibilité d'enlever complètement la tumeur par chirurgie, l'âge et l'état de santé global du patient. Il est possible de participer au choix des traitements.

Le traitement du cancer des os peut comprendre les éléments suivants:

  • chirurgie
  • chimiothérapie
  • radiothérapie


Pendant le traitement

On évalue comment atténuer la douleur, de même que l'inconfort, les effets secondaires et le stress pendant les traitements contre le cancer.

Essais cliniques

Les essais cliniques sont des études scientifiques ayant pour but d'évaluer de nouvelles méthodes de prévention, de traitement du cancer et de réduction des effets secondaires. Demandez au médecin s'il existe un essai clinique qui pourrait constituer une option de traitement.

Traitements complémentaires et parallèles

Certaines personnes ont recours à des traitements complémentaires ou parallèles en plus ou au lieu des traitements ou des médicaments classiques. Celles qui optent pour l'une de ces approches devraient en discuter avec leur médecin, car elles pourraient avoir des effets sur les tests ou les traitements.

Source: Société canadienne du cancer

Soutien

Chaque personne réagit différemment devant le cancer. Quelle que soit notre situation (cancer nouvellement diagnostiqué, traitement en cours ou rôle d'aidant auprès d'une personne atteinte de cancer), il faudra probablement régler de nombreux problèmes pratiques, prendre des décisions difficiles et gérer toute une gamme d'émotions.

Services

Au besoin, il existe des services de transport aux centres de traitement, des groupes d'entraide et des services communautaires.

Que dois-je également savoir sur le cancer des os?

Il est important que le médecin surveille régulièrement l'évolution de l'état, même lorsque le traitement est terminé. Au début, les visites de suivi ont lieu tous les trois mois, puis elles peuvent s'espacer. Le médecin recommandera des visites périodiques pour évaluer l'état de santé général, mais il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous immédiatement en présence de signes inhabituels ou inquiétants.

Source: Société canadienne du cancer

Réduire le risque personnel de cancer

Réduire son risque personnel de cancer, c'est agir concrètement de manière à prévenir l'apparition de la maladie. Le style de vie de même que l'environnement de vie ou de travail peuvent avoir un effet positif ou négatif sur ce risque.

Il faut toutefois savoir qu'un risque faible ne signifie pas qu'on ne sera jamais atteint du cancer, mais qu'il est peu probable qu'on en soit atteint. Un risque élevé signifie que les probabilités de souffrir d'un cancer sont plus grandes, mais pas absolues.

Le cancer n'est pas attribuable à une seule cause, mais certains facteurs pourraient accroître le risque qu'une personne en soit atteinte. C'est ce que l'on appelle des facteurs de risque. Certains facteurs de risque sont impossibles à modifier, comme l'âge et les antécédents familiaux de cancer (hérédité). D'autres, liés à des habitudes quotidiennes, sont modifiables. Il s'agit de:

  • Ne pas fumer et d'éviter la fumée du tabac;
  • Adopter un régime alimentaire sain;
  • Faire de l'activité physique tous les jours;
  • Maintenir un poids santé;
  • Limiter sa consommation d'alcool;
  • Réduire son exposition aux rayons ultraviolets (UV) du soleil ou des appareils de bronzage artificiel, comme les lits de bronzage;
  • Éviter l'exposition aux polluants environnementaux;
  • Bien connaître son corps et signaler tout changement au médecin ou au dentiste;
  • Suivre les règles de santé et de sécurité lors de l'utilisation des produits dangereux à la maison ou au travail.

Source: Société canadienne du cancer

À lire aussi:
Tout ce que vous devez savoir sur la santé des os
Maladie de Paget des os / Ostéite déformante
Comment prévenir l'ostéoporose et renforcer ses os
Exercices pour entraîner ses os
Fracture osseuse / Os cassé

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Cancer des os

Se connecter

S'inscrire