Guide des maladies

Cancer de la thyroïde

Cancer de la thyroïde

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Cancer de la thyroïde

Cancer qui se forme dans les cellules de la glande thyroïde.

Le cancer de la thyroïde se forme dans les cellules de la glande thyroïde. Cette glande en forme de papillon est située dans la partie inférieure du cou, juste devant le cartilage connu sous le nom de pomme d'Adam. Elle comprend deux lobes, reliés par un tissu appelé isthme. La thyroïde fabrique la thyroxine (une hormone, contenant de l'iode, qui régit le métabolisme de manière à ce qu'il s'effectue normalement) et la calcitonine (une hormone qui maintient les concentrations de calcium à des valeurs normales). Le fonctionnement de la thyroïde est commandé par l'hypophyse (ou glande pituitaire) par l'intermédiaire d'une autre hormone appelée thyrotrophine (TSH).

glande thyroïde

Il existe quatre principaux types de cancer de la thyroïde :

  • carcinome papillaire (évolution lente, tumeurs touchant un lobe [unilatérales] ou les deux [bilatérales]);
  • carcinome folliculaire (évolution lente, mais plus rapide que celle du carcinome papillaire);
  • cancer médullaire de la thyroïde (évolution plus rapide que celle des deux types précédents, cancer parfois héréditaire);
  • cancer anaplasique (évolution rapide).

Les autres types de cancer de la thyroïde sont très rares.

Le cancer de la thyroïde n'est pas attribuable à une cause unique. Les facteurs qui pourraient accroître le risque qu'une personne en soit atteinte sont les suivants :
  • âge (ce cancer se manifeste surtout chez des personnes de 25 à 65 ans);
  • sexe (les femmes sont plus touchées que les hommes);
  • antécédents familiaux de cancer médullaire de la thyroïde, plus particulièrement ;
  • exposition à des radiations dirigées vers la tête et le cou pendant l'enfance (particulièrement avant 1960, alors que des affections non cancéreuses, comme l'acné ou l'amygdalite, étaient traitées par des doses très élevées de radiations);
  • excès ou carence d'iode dans l'alimentation.

Le cancer de la thyroïde apparaît parfois en l'absence de tous ces facteurs de risque.

Le cancer de la thyroïde se développe très lentement dans la plupart des cas. Le premier signe peut être une bosse dans le cou qui augmente graduellement de volume.

  • Le cancer de la thyroïde peut engendrer les signes et symptômes suivants:
  • présence d'une masse qu'on peut palper ou voir à l'avant du cou
  • ganglions lymphatiques du cou enflés
  • cou qui semble plus large que d'habitude
  • enrouement
  • difficulté à respirer, à avaler ou à parler d'une voix normale
  • douleur dans la gorge ou le cou
  • diarrhée

Les signes et symptômes décrits ci-dessus ne sont pas nécessairement annonciateurs d'un cancer de la thyroïde; ils peuvent en effet avoir d'autres causes. La plupart des gonflements de la thyroïde ne sont pas de nature cancéreuse, mais si vous remarquez une bosse dans votre cou, parlez-en sans tarder à votre médecin.

Pour en savoir davantage sur les signes et symptômes du cancer de la thyroïde, consultez le chapitre sur le cancer de la thyroïde de notre encyclopédie du cancer.

Comment un cancer de la thyroïde est-il diagnostiqué?

Avant d'envisager l'éventualité d'un cancer de la thyroïde, votre médecin vous a interrogé sur votre état de santé et vous a examiné. En règle générale, lorsqu'elle fonctionne normalement, la thyroïde n'est pas apparente et ne peut être décelée au toucher, mais il est possible que vous ayez constaté la présence d'un nodule dans votre cou. Il faut généralement effectuer un certain nombre de tests spéciaux pour confirmer un diagnostic de cancer de la thyroïde. En voici quelques-uns :

Techniques d'imagerie

Tests (radiographie, échographie, tomodensitométrie [TDM], imagerie par résonance magnétique [IRM] et scintigraphie osseuse) permettant d'effectuer un examen approfondi des organes, des tissus et des os. Ces examens peuvent causer de l'inconfort, mais ils ne sont généralement pas douloureux.

L'échographie est la méthode d'imagerie la plus courante pour diagnostiquer le cancer de la thyroïde.

Biopsie

Intervention généralement requise pour établir avec certitude un diagnostic de cancer. Elle consiste à prélever des cellules ou des tissus de l'organisme afin de les examiner au microscope. Si les cellules sont cancéreuses, il faudra ensuite déterminer leur vitesse de prolifération.

Il existe de nombreux types de biopsies. Pour confirmer le diagnostic de cancer de la thyroïde, le médecin peut retirer un échantillon des tissus thyroïdiens à l'aide d'une petite aiguille (biopsie à l'aiguille

Lorsque vos médecins connaîtront le type, le grade (degré de malignité) et le stade de votre cancer, ils pourront déterminer quel traitement sera le plus efficace pour ce type de cancer ainsi que tout autre problème de santé que vous pourriez avoir. Vous serez invité à participer au choix final des traitements.

Les personnes atteintes d'un cancer reçoivent souvent une combinaison de traitements. Pour le cancer de la thyroïde, le traitement peut inclure les éléments suivants :

  • chirurgie;
  • radiothérapie;
  • chimiothérapie.

Pendant le traitement

Voyez comment vous pouvez atténuer et contrôler la douleur de même que l'inconfort, les effets secondaires et le stress pendant que vous suivez vos traitements contre le cancer.

Essais cliniques

Les essais cliniques sont des études scientifiques ayant pour but d'évaluer de nouvelles méthodes de prévention, de traitement du cancer et de réduction des effets secondaires. Demandez à votre médecin s'il existe un essai clinique qui pourrait constituer une option de traitement dans votre cas.

Traitements complémentaires et parallèles

Certaines personnes ont recours à des traitements complémentaires ou parallèles en plus ou au lieu des traitements ou des médicaments classiques. Si vous optez pour l'une de ces approches, dites-le à votre médecin car elle pourrait avoir des effets sur vos tests ou vos traitements.

Soutien

Chaque personne vit une situation unique face au cancer. Toutefois, quelle que soit la vôtre (cancer nouvellement diagnostiqué, traitement en cours ou rôle d'aidant auprès d'une personne atteinte de cancer), vous devrez probablement régler de nombreux problèmes pratiques, prendre des décisions difficiles et gérer toute une gamme d'émotions.

Services

Obtenez plus d'information sur l'aide pratique à votre portée, par exemple le transport au centre de traitement, les groupes d'entraide et les services communautaires.

Que dois-je également savoir sur le cancer de la thyroïde?

Il est important que votre médecin surveille régulièrement l'évolution de votre état, même lorsque votre traitement sera terminé. Au début, les visites de suivi auront lieu tous les trois à six mois, et pourront ensuite être espacées. Votre médecin vous recommandera des visites périodiques pour évaluer votre état de santé général, mais n'hésitez pas à prendre rendez-vous immédiatement si vous constatez des signes inhabituels ou inquiétants.

Après votre traitement, votre médecin devra peut-être vous prescrire des comprimés de thyroxine synthétique pour s'assurer que votre métabolisme s'effectue normalement. Le cas échéant, vous devrez suivre ce traitement (ou hormonothérapie de substitution) tout au long de votre vie. Les comprimés n'entraînent aucun effet secondaire, mais il est important que vous les preniez tous les jours.

Réduisez votre risque personnel de cancer

Réduire son risque personnel de cancer, c'est agir concrètement de manière à prévenir l'apparition de la maladie. Votre style de vie de même que votre environnement de vie ou de travail peuvent avoir un effet positif ou négatif sur ce risque. Il faut toutefois savoir que même une personne « à faible risque » peut éventuellement avoir un cancer, tout comme une personne « à risque élevé » n'en sera jamais atteinte.

Un risque faible ne signifie pas que vous n'aurez jamais le cancer, mais qu'il est peu probable que vous en soyez atteint. Un risque élevé signifie que les probabilités de développer un cancer sont plus grandes mais pas absolues.

Le cancer n'est pas attribuable à une seule cause, mais certains facteurs pourraient accroître le risque qu'une personne en soit atteinte. C'est ce que l'on appelle des facteurs de risque. Certains facteurs de risque sont impossibles à modifier, par exemple :

  • l'âge;
  • les antécédents familiaux de cancer (hérédité).

Certains facteurs de risque sont liés à des habitudes quotidiennes que vous pouvez changer. Par exemple, vous pouvez faire les choix suivants :

  • Ne pas fumer et éviter la fumée du tabac;
  • Adopter un régime alimentaire sain;
  • Faire de l'activité physique tous les jours;
  • Maintenir un poids santé;
  • Limiter votre consommation d'alcool;
  • Réduire votre exposition aux rayons ultraviolets (UV) du soleil ou des appareils de bronzage artificiel, par exemple les lits de bronzage;
  • Bien connaître votre corps et signaler tout changement à votre médecin ou à votre dentiste;
  • Suivre les règles de santé et de sécurité lorsque vous utilisez des produits dangereux à la maison ou au travail. 

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Cancer de la thyroïde

Se connecter

S'inscrire