Guide des maladies

Callosités

Callosités

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Callosités

Épaississement circonscrit de l’épiderme par accumulation de couches stratifiées d’épiderme corné.

Les callosités sont généralement bilatérales et symétriques et se retrouvent particulièrement au niveau des pieds (talon, bord externe, plante), des genoux (nodule des prieurs) et des mains. Certaines activités professionnelles prédisposent à la formation des callosités.

Lire aussi : Maladie de peau - Dossier spécial

 

Les callosités sont particulièrement présentes chez les adultes et les vieillards et pratiquement inexistantes chez l'enfant. Ces lésions cornées constituent un mécanisme de défense de l'épiderme à des microtraumatismes répétitifs, intermittents causés par un os sur une surface dure à travers la peau.

Les lésions s'étendent surtout en surface, atteignant parfois plusieurs centimètres de largeur. Les sillons de la surface de l'épiderme normal se creusent dans les callosités dont l'épaisseur s'accroît avec l'ancienneté de la lésion. Ainsi, la sensation de gêne initiale peut faire place à une douleur intense au fur et à mesure que le temps passe et qu'aucune mesure corrective n'est apportée.

Le traitement non médicamenteux passe par la correction des causes d'hyperpression et/ou de frottement, par exemple: port de chaussures souples et confortables, protection des zones sensibles avec des coussinets ou des cales en mousse, semelles orthopédiques, orthèses en élastomère de silicone moulées directement sur la peau, etc. 

À ces mesures s'ajoutent une bonne hygiène des pieds et l'usage d'un émollient ou d'une lotion hydratante pour lutter contre la sécheresse de la peau et la formation de corne. L'usage régulier d'une pierre ponce, d'une lime rugueuse servant à enlever les couches d'épiderme corné peut être suffisant pour contrôler l'évolution d'une lésion débutante.

Quels sont les médicaments utiles contre les callosités?

Il arrive qu'un traitement médicamenteux soit nécessaire. Dans ces circonstances, on fait appel à des médicaments appelés coricides. Ils sont nombreux et contiennent des agents comme l'acide salicylique (aspirine), l'urée, l'acide monochloroacétique, l'acide lactique, le chlorure de zinc, le camphre et le menthol, etc.

À cause de son action destructrice sur la peau saine, l'acide salicylique doit être appliqué avec précision uniquement sur la lésion cornée, les zones de peau normale au pourtour devant être protégées par une rondelle protectrice ou de «vernis à ongle». Selon l'ampleur de la lésion, de 4 à 8 applications seront nécessaires. Généralement, si vous êtes diabétique ou souffrez de problèmes circulatoires périphériques ou d'affections dermatologiques sévères, l'usage de ces produits doit se faire sous la surveillance d'un médecin, car le risque d'inflammation, d'ulcération et d'infection est grand, créant alors des complications locales ou générales graves.

Enfin, il arrive que dans certains cas, soit des callosités récidivantes ou encore l'échec du traitement conservateur (ponçage et corricides), on doive faire appel à la chirurgie qui, dans le même temps, corrigera les appuis en réalisant des ostéotomies.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Callosités

Se connecter

S'inscrire