Guide des maladies

Calcul biliaire / Lithiase biliaire / Cholélithiase / Pierre au foie

Calcul biliaire Cholélithiase Pierre au foie

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Calcul biliaire / Lithiase biliaire / Cholélithiase / Pierre au foie

Concrétion présente dans la vésicule biliaire.

Les calculs biliaires, aussi appelés «lithiase biliaire» ou «cholélithiase» et, abusivement, «pierre au foie» sont responsables de la majorité des maladies des voies biliaires extra-hépatiques chez l'adulte: cholécystite aiguë et cholécystite chronique.

Calcul biliaire

Il existe deux grands types de calcul: 1) les calculs composés à plus ou moins 50% de cholestérol, de protéines diverses et de sels de calcium; 2) les calculs dits pigmentaires composés de plusieurs sels de calcium insolubles et de pigments biliaires.

Les calculs se forment pratiquement tous dans la vésicule biliaire. Lorsque la bile, sécrétée par le foie et chargée d'agents dissolvants (les sels biliaires), devient sursaturée en cholestérol, des cristaux de cholestérol se forment et précipitent (deviennent solides) relativement rapidement. Ils peuvent être aussi petits qu'un grain de sable ou atteindre une taille de 2,5 cm. Ils grossissent d'environ 1 à 2 mm par année.

Quels sont les facteurs qui favorisent la formation de calculs?

Les calculs peuvent être présents à tout âge. Ils touchent davantage les femmes que les hommes avec une prépondérance de 3 pour 1 avant l'âge de 40 ans.

Divers facteurs de risque augmentent la probabilité de développer des calculs biliaires, qui se manifestent, nous l'avons dit, plus souvent chez les femmes: l'âge avancé, la grossesse, l'ethnie, le régime alimentaire des pays occidentaux et les antécédents familiaux de lithiase.

La majorité des individus (80%) porteurs de lithiase sont asymptomatiques et bon nombre le demeurent toute leur vie.

Le calcul biliaire deviendra symptomatique s'il obstrue les voies biliaires et provoquera alors des nausées, des vomissements et une douleur abdominale intense de durée variable. La fièvre et les frissons, lorsque présents, sont indicatifs de complications.

Le calcul biliaire peut obstruer le canal cystique ou le canal cholédoque (dans lequel se jettent le canal cystique et le canal hépatique) et constituer une cholédocolithiase. Il peut gêner l'évacuation des sécrétions pancréatiques et provoquer une pancréatite; une obstruction prolongée peut favoriser une prolifération bactérienne et conduire à une cholangite (infection des voies biliaires)

La lithiase biliaire est souvent découverte fortuitement au cours, par exemple, d'une échographie abdominale réalisée pour diverses raisons.

Généralement, aucun traitement n'est offert en présence d'une lithiase biliaire asymptomatique malgré un risque cumulatif d'environ 2% par année d'apparition de symptômes.

Le calcul symptomatique fait l'objet d'une intervention chirurgicale, la cholécystectomie par laparoscopie. En cas d'impossibilité de recourir à cette intervention, on peut envisager, sous certaines conditions, la dissolution des calculs par l'administration de sels biliaires (acide ursodésoxycholique) par voie orale pendant plusieurs mois ou par la fragmentation extracorporelle des calculs avec onde de choc (lithotripsie) dans un premier temps et subséquemment par un traitement par sels biliaires pour dissoudre les fragments de calculs dans la vésicule.

Cependant, tous les traitements qui laissent en place la vésicule comportent un risque de récidive à 5 ans de ± 50%.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Calcul biliaire / Lithiase biliaire / Cholélithiase / Pierre au foie

Se connecter

S'inscrire