Guide des maladies

Attaque de panique

Attaque de panique

Guide des maladies Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStock

Guide des maladies

Attaque de panique

Épisode d’anxiété sévère de durée limitée.

L'attaque de panique est un trouble anxieux qui se caractérise essentiellement par un sentiment de peur ou de malaise profond: le sujet peut se sentir en danger de mort, avoir peur de perdre le contrôle, de devenir fou ou d'avoir une crise cardiaque. Ces différentes peurs ou craintes non fondées occasionnent chez l'individu un désir de fuite. Ces épisodes d'attaques surviennent de façon brusque et soudaine, sont de durée variable, de quelques minutes à une heure, et atteignent un paroxysme en moins de dix minutes.

L'attaque de panique peut survenir dans différents contextes psychosociaux: en réponse à un facteur provocateur ou associée à d'autres pathologies de nature psychiatrique comme le trouble panique, l'état de stress post-traumatique, l'état de stress aigu, etc. Elle peut aussi accompagner des pathologies organiques comme l'hyperthyroïdie ou apparaître dans un contexte d'abus de substances, comme les drogues ou certains médicaments.

Selon l'absence ou la présence de facteurs provocateurs, on reconnaît deux types d'attaques de panique:

1) l'attaque de panique spontanée, qui survient de façon inattendue et imprévisible;

2) l'attaque de panique situationnelle, qui survient en réponse à un facteur provocateur.

Pour répondre au diagnostic d'une attaque de panique, le sujet doit présenter au moins 4 des 13 symptômes somatiques ou cognitifs suivants: palpitations, transpiration, tremblements, impression d'étouffement, sensation d'étranglement, douleur ou gêne thoracique, nausée ou gêne abdominale, sensation de vertige ou impression d'évanouissement, sentiment d'irréalité, peur de perdre le contrôle de soi ou de devenir fou, peur de mourir, paresthésies et frissons ou bouffées de chaleur.

L'attaque de panique n'est pas dangereuse en elle-même, mais elle est plutôt gênante pour le sujet. Habituellement, la guérison se fera de façon spontanée en corrigeant la situation qui a occasionné l'attaque de panique.

Dans certains cas, l'évolution sera de nature chronique et nécessitera l'utilisation d'une psychothérapie de soutien (thérapie cognitive du comportement) et/ou prise d'un traitement médicamenteux comme des antidépresseurs et/ou des anxiolytiques.

Commentaires
Partage X
Guide des maladies

Attaque de panique

Se connecter

S'inscrire