Guide des maladies

Amibiase / Entamebiase / Infestation à Entamoeba histolytica

Amibiase / Infestation à Entamoeba histolytica

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Amibiase / Entamebiase / Infestation à Entamoeba histolytica

Plus fréquente dans les pays chauds, l’amibiase ou entamebiase est une infection parasitaire du gros intestin. Elle se manifeste par une diarrhée chronique sans fièvre qui peut s’aggraver.

L'amibiase, ou entamebiase, est causée par un protozoaire pathogène, l'Entamoeba histolytica. Le parasite se transmet et existe sous deux formes, le kyste et le trophozoïte, qui envahissent le côlon pour s'y installer.

Environ 10% de la population mondiale souffre de l'amibiase. L'infection est liée au manque d'hygiène, à l'absence d'eau potable, aux petites mains sales et aux mouches qui se posent malencontreusement sur le peu de nourriture disponible dans les pays en développement. Bien qu'elle puisse être retrouvée partout dans le monde, l'amibiase est surtout présente dans les pays chauds, en Afrique sub-équatoriale, au Mexique, en Inde et en Amérique du Sud. Les migrants, les réfugiés, les enfants adoptés à l'étranger et les voyageurs hors-circuit ou les coopérants sont également à risque d'amibiase.

L'infection peut être asymptomatique dans bien des cas. Toutefois, lorsque des symptômes sont présents, la maladie est assez sévère: diarrhée sanglante allant parfois jusqu'à la dysenterie, perte de poids et fièvre. Il faut aussi retenir qu'une fois sur vingt, le parasite se loge également dans d'autres tissus que l'intestin, et plus particulièrement dans le foie. Il peut y causer des abcès hépatiques.

Le diagnostic se fait par l'identification des trophozoïtes ou des kystes dans des échantillons de selles. Toutefois, plusieurs tests peuvent être nécessaires, car l'Entamoeba histolytica ne se retrace pas facilement. Une sérologie peut également être nécessaire, ainsi qu'une échographie du foie, si l'amibiase hépatique est suspectée.

Il est important de savoir qu'une autre espèce, l'Entamoeba dispar, peut brouiller les cartes du diagnostic, car ce parasite non-pathogène a la même morphologie que l'Entamoeba histolytica. Un laboratoire spécialisé de centre tertiaire est à même de faire la différence entre la forme dispar et une autre, sinon, au Québec par exemple, de faire conjointement l'évaluation avec le Laboratoire de santé publique du Québec.

Même en l'absence de symptômes, il est recommandé de traiter l'infection afin de diminuer sa propagation. Ainsi, un traitement à l'iodoquinol est efficace. Par contre, si l'entamebiase découverte s'accompagne de diarrhées, un traitement au métronidazole est plus approprié. Par ailleurs, l'Entamoeba dispar ne nécessite pas de traitement.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Amibiase / Entamebiase / Infestation à Entamoeba histolytica

Se connecter

S'inscrire