Guide des maladies

Affections oculaires et VIH

Affections oculaires et VIH

Guide des maladies Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Guide des maladies

Affections oculaires et VIH

Les affections oculaires sont courantes chez les personnes atteintes du virus d’immunodéficience humaine (VIH). Le VIH peut causer de légers saignements et l’apparition de taches blanches sur la rétine.

Le syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA), maladie qui affecte la capacité de l'organisme de lutter contre la maladie, est causé par le virus d'immunodéficience humaine (VIH). Le VIH attaque les lymphocytes, c'est-à-dire les globules blancs. On distingue deux classes de lymphocytes, dont les lymphocytes T. Lorsque le nombre de ces derniers dans le sang baisse en deçà de 200 par millilitre, on considère que le sujet a le SIDA. Une personne peut être infectée par le virus mais ne contracter la maladie que bien des années plus tard.

Personne n'est à l'abri du VIH. Celui-ci est généralement transmis par l'échange de liquides organiques au cours de relations sexuelles non protégées avec un partenaire infecté, par le partage d'aiguilles hypodermiques, par des transfusions de sang contaminé, ou encore, par la mère atteinte à son foetus.

L'incidence du SIDA n'est plus la même. Plus de gens contractent la maladie. Elle devient plus courante. De nouvelles souches apparaissent. Le nombre de cas de cécité et d'autres maladies oculaires reliées au SIDA augmente à mesure que la maladie se répand.

Le SIDA et les yeux

Le VIH est présent dans les larmes des sidéens. On n'a cependant signalé aucun cas de transmission du SIDA par contact avec les larmes d'une personne infectée. Par mesure de précaution, les ophtalmologistes font particulièrement attention lorsqu'ils nettoient les lentilles et les divers instruments qui entrent en contact avec les larmes.

Lire notre dossier sur les maladies de la vue.

 

Comme le VIH attaque le système immunitaire de l'organisme, les infections oculaires sont courantes chez les personnes qui en sont atteintes. L'incidence des infections oculaires est élevée chez les personnes dont le nombre de lymphocytes T est inférieur à 250.

Voici quelques-unes des affections les plus courantes :
  • Les exsudats floconneux constituent le problème oculaire le plus courant chez les sidéens. Ils ne nuisent pas à la vision, mais ont un effet sur la rétine, cette membrane interne de l'oeil qui envoie des signaux au cerveau. Le SIDA peut provoquer de légers saignements et l'apparition de taches blanches sur la rétine.
  • Le cytomégalovirus (CMV), dont 20% à 30% des sidéens sont porteurs, cause une sérieuse infection de la rétine. La plupart des infections au CMV frappent les personnes dont le nombre de lymphocytes T est dangereusement bas, d'ordinaire inférieur à 40. Le CMV peut endommager la vision de façon permanente et l'on n'a pas encore trouvé le moyen de le guérir. On ne peut que le traiter avec des médicaments. Il faut consulter immédiatement un ophtalmologiste si l'on remarque des corps flottants, des éclairs de lumière, des taches aveugles ou si l'on constate qu'on a la vision brouillée. Le CMV peut provoquer un décollement de la rétine, ce qui entraîne une importante baisse de vision. L'intervention chirurgicale est alors inévitable.
  • La maladie de Kaposi est une sorte de tumeur qui se présente normalement sous forme de plaques violacées. Quand c'est l'oeil qui est atteint, la tumeur ressemble à une tache sur le blanc de l'oeil ou à un nodule/bosse sur la paupière. La tumeur progresse lentement, n'endommage pas l'oeil et peut être traitée par radiation, chirurgie au laser, cryothérapie ou intervention chirurgicale.
  • D'autres infections oculaire peuvent survenir, dont les symptômes sont semblables à ceux du CMV: corps flottants, éclairs de lumière ou taches aveugles. Seul un ophtalmologiste peut établir un diagnostic et prescrire un traitement.

Le VIH augmente la fréquence des infections oculaires. C'est pourquoi les personnes qui en sont atteintes doivent se faire examiner les yeux régulièrement par un ophtalmologiste. Un diagnostic précoce peut empêcher une sérieuse baisse de la vision.

On met au point actuellement de nouvelles formes de traitement des maladies oculaires liées au SIDA. Ainsi, pour le traitement de la rétinite causée par le CMV, on peut maintenant insérer dans l'oeil un implant qui permet la libération lente du médicament. De cette manière, les patients n'auront plus à faire de fréquentes visites chez l'ophtalmologiste pour se faire soigner.

Commentaires

Partage X
Guide des maladies

Affections oculaires et VIH

Se connecter

S'inscrire