Forme

Zumba, baladi, salsa, gumboot: danser pour s'entraîner

Zumba, baladi, salsa, gumboot: danser pour s'entraîner

� iStockphoto Photographe : � iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Forme

Zumba, baladi, salsa, gumboot: danser pour s'entraîner

Danser pour s’entraîner. Pourquoi pas? Zumba, baladi, salsa, gumboot, samba, les cours de danse peuvent être aussi efficaces qu’un entraînement en gymnase pour tonifier ses muscles et développer ses aptitudes cardio-vasculaires.

Zumba

Musique énergique, mouvements dynamiques et cardio intensif. C'est le combo détonant de la zumba. Nouveau phénomène de remise en forme, la zumba est un mélange de mouvement de danse latino-urbaine et de gymnastique aérobique. Un cours commence par un échauffement, dansé bien sûr, et se poursuit par une séance de pas de salsa, de samba, de flamenco, de hip-hop, etc. La zumba séduit, car elle se rapproche plus d'un cours de danse énergique que de l'exercice physique. Pour ce qui est des bienfaits, cet entrainement aide à sculpter les bras et les cuisses tout en faisant perdre quelque 800 calories par cours d'une heure. Très populaire pour son efficacité sur le corps et le moral!

Où se donnent les cours?
On compte des centaines de professeurs de zumba au Québec. Pour trouver un centre près de chez soi, visiter http://www.zumba.fr/

En image
Extraits d'un marathon de zumba et d'un cours de danse.

Danse orientale ou baladi

Avec cette danse venue d'orient, c'est tout le corps qui se remet en forme tout en acquérant souplesse, agilité et grâce. Qu'elle soit pratiquée de façon langoureuse ou énergique, la danse orientale (que certains appellent danse du ventre) mobilise tout le corps. Les mouvements se font toujours sur des jambes fléchies, ce qui fait travailler les cuisses, les fesses et les mollets. Les mouvements des hanches et du bassin sollicitent les abdominaux et ceux des bras tonifient la poitrine. Même si les femmes sont plus nombreuses, les cours de baladi sont également ouverts aux hommes.

Où se donnent les cours?
Plusieurs écoles offrent des cours de danse orientale, notamment la danseuse Marmar, le Studio Sharqui et l'école Louise Lapierre.(Montréal), Baladi Québec (Québec), l'École de danse baladi de l'Estrie (Sherbrooke) et l'école de danse Les Farandoles (Chicoutimi).

En image:
Vidéos de la danseuse Marmar
.

Samba

Ce n'est pas pour rien que les danseuses du Carnaval de Rio ont toutes un corps de rêve. La samba est une danse très énergique et dynamique où bras et jambes bougent à toute vitesse au son de la musique. Une fois les pas maitrisés, on s'amuse sur des rythmes endiablés à bouger bras, jambes et fesses. On travaille son cardio, sa tonicité et on se fait des fesses d'aciers.

Où se donnent les cours?
On trouve des cours au Studio danse Montréalet Levanta Poeira (Montréal), chez Samba Québec et à l'École de danse sportive Stéphane Sauvé (Gatineau).

En image
Démonstration de samba
chez Samba Québec.

Salsa

Danse latine par excellence, la salsa permet de bouger tout en améliorant son maintien et en se musclant. La salsa est une danse de salon qui se pratique généralement en couple sur des rythmes afro-cubains. Les pas de bases se maitrisent assez rapidement et il ne reste plus qu'à penser à se tenir droit et à coordonner ses pas à ceux de son partenaire! Cette danse fait travailler les muscles des fessiers, des mollets et des abdominaux tout en s'amusant. D'ailleurs, outre les cours, plusieurs évènements gratuits sont organisés toute l'année pour les danseurs qui veulent pratiquer pour le plaisir.

Où se donnent les cours?
Plusieurs écoles de danse latine offrent des cours un peu partout au Québec, on peut en trouver la liste par région sur le site de référence de la salsa.

Flamenco

Originaire d'Espagne, le flamenco est une danse théâtralisée aux mouvements lents ou vifs, mais toujours intenses. Sur des sons de guitares, on exécute une chorégraphie où tout le corps est utilisé, de la pointe des doigts jusqu'au regard! Le flamenco va muscler modérément les jambes et les fesses, mais le maintien en sera amélioré et les bras tonifiés.

Où se donnent les cours?
Des cours se donnent notamment au Centre de danse flamenco ou à l'Académie Flamenca (Montréal) et à la Compagnie de danse Migrations (Québec).

En image
Extrait de spectacle à l'Académie Flamenca.

Danse africaine

La danse africaine est une activité complète où tout le corps est mobilisé. Sur de la musique à base de percussion, on bouge les bras et les jambes en rythme, mais de manière exubérante. C'est une danse parfaite pour éliminer le stress et se laisser aller, car il n'y a pas de pas particulier à apprendre. On se tient en général les jambes fléchies, ce qui muscle les cuisses et les fessiers, et les femmes bougent le bassin plus que les hommes, ce qui renforce les abdos, la flexibilité et affine la taille.

Où se donnent les cours?
Des cours se donnent à l'école S'temps d'art africain, à Samajam et à l'école Kôtou Danse (Montréal), auprès de Mohamed Diarra (Gatineau) et à l'École de cirque de Québec.

En image
Reportage sur la danse africaine à l'école S'temps d'art africain.

Gumboot

Né dans les mines d'Afrique du Sud pendant l'apartheid, le Gumboot (bottes de gommes) était utilisé par les travailleurs, qui n'avaient pas le droit de parler, pour communiquer. Ils tapaient des pieds et des mains dans un langage proche du morse. Aujourd'hui, le Gumboot est une danse énergique et un art reconnu où l'on muscle ses bras et ses jambes, tout en améliorant sa coordination et son rythme. Le Gumboot se pratique avec des bottes de pluie et l'on tape des pieds et des mains en enchainant différents mouvements au son de percussions. Cette danse améliore le maintien et fait travailler le cardio.

Où se donnent les cours?
Des cours de Gumboot sont donnés, entre autres, à l'école S'temps d'art africain, à l'école Samajam et au Studio danse Montréal (Montréal), ainsi qu'à l'école de danse Racines Gumboot (Chicoutimi) et à la Compagnie de danse Migrations (Québec).

En image
Démonstration à la Compagnie de danse Migrations et extrait d'un spectacle au MCLA.

Breakdance

Danse urbaine par excellence, le break dance s'est développé en même temps que le rap et le hip-hop. Demandant beaucoup d'endurance, cette danse mélange des mouvements chorégraphiés et des figures acrobatiques réalisées le plus souvent au sol. Elle permet de muscler tout le corps en profondeur et de le rendre plus souple. En plus des mouvements de base typiques du break, on apprend à s'exprimer lors de «battles», ces mises en scène de confrontation où l'on montre au «rival» ce dont on est capable en enchaînant les mouvements selon l'inspiration de la musique.

Où se donnent les cours?
Des cours de break dance sont offerts au Studio danse Montréal, au centre Urban-element (Montréal), à l'École Formation Danse (Drummondville) et au PEPS de l'Université Laval.

En image
Démonstration de breakdance au Centre Durocher,
à Québec.

Claquettes (ou Tap Dance)

Voici une danse à laquelle on ne pense pas quand on veut se remettre en forme. Pourtant, les claquettes ou tap dance, est une discipline complète où l'on améliore son cardio, sa coordination et sa grâce, en plus de se tonifier et de brûler des calories. Inspirée de la gigue irlandaise, les claquettes requièrent des chaussures spéciales et un peu d'entrainement avant de pouvoir accomplir une véritable «symphonie rythmée» avec les pieds.

Où se donnent les cours?
On peut suivre des cours, entre autres, à l'École de danse Nicola, chez Louise Lapierre danse (Montréal), à l'École de danse de Québec

En image
Démonstration de claquette
à l'École de danse Nicola.

 

Commentaires

Partage X
Forme

Zumba, baladi, salsa, gumboot: danser pour s'entraîner

Se connecter

S'inscrire